Catalog 32 - Internet WEB access - Page 47



Next page

Precedent page

404.	WAGNER Richard - Le compositeur, sa famille, son temps - 
IMPORTANTE collection d'autographes et de documents wagnériens 
comprenant :


a) DIX L.A.S. de Richard WAGNER + une enveloppe autographe 
(1851)


b) UNE feuille de notes autographes (programme de concert) de 
Richard WAGNER


c) UNE page musicale autographe de Richard WAGNER (extrait du 
«Venusberg» du Tannhaüser)


d) QUATRE L.A.S., une L.S. et une carte S. de Cosima WAGNER


e) TROIS L.A.S. (dont une sur carte postale) et une PHOTO signée de 
Siegfried WAGNER


f) UNE L.S. de Winifred WAGNER (importante), 1929


g) NEUF L.A.S. (dont une sur carte postale) de personnages de 
l'entourage de R. W. ou concernant le compositeur : Fritz BRANDT 
(1886, au sujet de la lettre de R. W. de mai 1882), Emm. CHABRIER 
(1889, sur Tristan, Parsifal et les Wagner), Carl Friedrich GLASENAPP 
(4, très intéressantes, de 1878 et 1910),  Johanna JACHMANN- 
WAGNER (cantatrice, nièce de R. W.), Franz von LEMBACH (1897, 
relative à ses «Skizze Wagners»), Amalie MATERNA (à J. 
Jachmann-Wagner) et Mathilde WESENDONCK (1894, concernant des 
lettres reçues de H. von Bülow).


h) NOMBREUSES PIECES (photos, cartes postales, portraits, etc.) 
concernant R. W., sa famille, ses oeuvres.

La collection complète :	(50.000.-)	38.000.-



Description sommaire des pièces autographes de Richard WAGNER :

1) Paris, 12.III.1860 - L.A.S., 1 p. in-8. Très important texte sur la 
représentation à Paris de son Tannhaüser : «... Gestern hat der Kaiser 
den Befehl zur Auffuhrung meines Tannhaüser auf der grossen Oper 
gegeben. In 6 Monaten...», etc.


2) Wien, 2.X.1861 - L.A.S. (initiales), 3 pp. in-8. Fort curieuse, écrite en 
partie d'une main féminine et adressée à «Lieber Paulerl». De la 
collection Vanselow (inconnue de Altmann)


3) Penzing, 16.XII.1863 - L.A.S., 3 pp. in-8 gr. A Hans v. Bronsart, d'un 
grand intérêt, au sujet de son concert à Dresde et des polémiques que 
son refus d'y assister avait généré, etc. - 85 lignes du plus pur style 
wagnérien !


4) Luzern, 29.XI.1868 - L.A.S., 1 p. 8° pleine. Concernant un portrait de 
Schiller, sur lequel il désirerait en savoir plus, etc.


5) Sans date - L.A.S. (initiales), 1 p. in-12. Commande de livres à 
transmettre par voie télégraphique : œuvres de Helferich et Noack sur la 
mystique chrétienne.


6) Luzern, 16.XI.1871 - L.A.S., 1 p. in-8. Au peintre Franz v. LENBACH, 
qui doit faire son portrait : «... ich... gebe Ihnen zwei oder drei Tage lang 
den ganzen Tag Sitzung...», etc. Il exige une discrétion absolue, 
s'agissant d'un cadeau pour Cosima !


7) Bayreuth, août 1876 - L.A.S., 8 lignes sur L.A.S. de la cantatrice 
Hedwig REICHER-KINDERMANN (1853-1883) adressée à Wagner. 
Très belle !


8) Bayreuth, 20.IX.1877 - L.A.S., 2 pp. in-8. A une cantatrice qu'il désire 
engager (Amalie Materna ?) : «... dazu gebrauche ich meine Brünnhilde, 
die lauter Wagnerisches Zeus dabei zum Besten geben muss... Ich 
nehme nun noch Unger mit, und auch Hill...», etc. Importante !


9) Juin 1877 - Programme autographe, 1 p. in-8, pour un concert 
composé d'airs tirés de son opéra Meistersinger (pièce provenant de E. 
G. Dannreuther).

10) Bayreuth, 18.XI.1877 - L.A.S., 1 p. in-8. «... Ich 
bitte um einen Credit von 1000 Francs für... Madame Judith Gautier...», 
sa maîtresse depuis 1876.


11) Bayreuth, mai 1882 - L.A.S., 1 p. in-8. A son maître machiniste Fritz 
Brandt, au sujet d'un essai (scène du temple du Graal) au premier acte 
de Parsifal. Notons que cette collection contient aussi une longue et 
belle lettre de Brandt concernant cette lettre de Wagner.

12) Page 
musicale (cm 10 x 15), avec six lignes extraites du «Venusberg» du 
Tannhäuser (pièce ayant appartenu à la cantatrice Louise Grandjean). 
Les lettres de Cosima WAGNER, datantdes années 1865 (à Porges), 
1870 et 1871 (à Claire de Charnace), et 1903 (à Louise Grandjean), 
sont toutes longues et importantes. 

N.B. : Si cet important ensemble ne devait pas trouver preneur, nous 
procèderions à sa dispersion lors d'une prochaine vente sur offres.



405.	WALEWSKI, comte Alexandre (1810-1868) Fils naturel de 
Napoléon Ier et d'une comtesse polonai-

se. Ministre des Affaires 
étrangères de Napoléon III - L.A.S., 4 pp. in-8 ; Londres, 10.VIII.[1854].	
(600.-)	400.-


A son prédécesseur au ministère des Affaires étrangères, Edouard 
DROUYN de l'Huys (1805-1881), auquel il parle tout d'abord d'un vase 
de Sèvres, envoyé par l'impératrice Eugénie à Lady Newark, et de 
son... beau-frère Bentivoglio. Il commente ensuite la politique : «... Eh 
bien, voilà donc la grande crise qui tire à la fin ; la solution est bonne... 
malgré la faute... commise au début, nous... sortons... plus forts, plus 
considérés... et loin de nous trouver dans la politique d'isolement à 
laquelle la Russie espérait nous avoi condamnés, nous avons... repris 
notre revanche de 1840...», etc. Puis, plus loin, concernant la guerre de 
Crimée : «... côte à côte avec l'Angleterre, elle portera ses fruits ; enfin... 
nous avons inspiré aux forts, confiance dans notre sagesse et aux 
faibles...», etc. Magnifique texte politico-diplomatique !


Next page

Go to Index


Click here to Email us...