Catalog 49 - Internet WEB access


 

 

 

1. AKIHITO (n. 1933) Fils de l'empereur du Japon Hiro-Hito auquel il succéda en 1989 - Carte de vœux à deux volets, d'une grande simplicité, sur laquelle le souverain a apposé sa signature autographe "Akihito" au-dessous des mots imprimés "Season's Greetings" ; (1990). Autogr. très rare ! 1600.-

2. ALBERT d'Angleterre (1819-1861) Prince consort, époux de la reine Victoria. Il était né Prince de Saxe-Cobourg-Gotha - P.S. "App[rove]d Albert" en tête et signée à la fin par trois autres personnes, 2 pp. in-folio ; Londres, septembre 1844. Rare. En anglais. 300.-

Nomination d'un arbitre dans une affaire touchant les intérêts du jeune prince de Galles. Le futur roi Edouard VII, alors âgé de trois ans, était assisté par un Conseil de trois membres : Henry P. CLINTON (1811-1864, comte de Lincoln, puis duc de Newcastle), Sir Henry WHEATLEY et George E. ANSON (1812-1849) ; tous trois ont signé le présent document avant de le soumettre à l'approbation du Prince Albert.

3. BENEŠ Edvard (1884-1948) Deuxième président de la République tchécoslovaque de 1935 à 1938, puis de 1945 à 1948. Après le coup de Prague des Communistes, il démissionne et meurt trois mois plus tard - P.A.S., 1 p. in-12 obl. ; [Prague, 16.III.1922]. Lettre jointe avec enveloppe. 250.-

Autographe offert à une jeune Genevoise "En souvenir à l'Assemblée de la Ligue des Nations...". Au mois de septembre de l'année précédente, Beneš avait été nommé Premier ministre et ministre des Affaires étrangères. Joint : lettre du Dr J. Skalicky, secrétaire du ministre.

4. BERLIOZ Hector (1803-1869) Compositeur français, représentant du romantisme et inventeur d'un langage musical neuf et hardi - L.A.S., 1 p. in-8 sur papier de deuil ; (Paris, juillet 1867 ?). 1500.-

Message écrit à la hâte et d'une main incertaine, destiné au chef d'orchestre de l'Opéra de Paris, le violoncelliste George HAINL (1807-1873). "... J'ai oublié le nom et l'adresse du bibliothécaire de la Société des Concerts. Soyez assez bon pour me les envoyer...".

Le 29 juin, Berlioz avait appris la mort de son fils unique, Louis (ce qui explique le papier de deuil). Désespéré, il se demandait pour qui et pour quoi continuer désormais à vivre. En juillet précisément, il se rendit au Conservatoire, y rassembla ses papiers et brûla le tout dans sa cheminée. Il est fort probable que les documents qu'il allait se faire rendre par le bibliothécaire de la Société des Concerts, dont il &ea cute;tait membre depuis longtemps, subirent le même sort.

 

5. BERNHARDT Sarah (1844-1923) Tragédienne fr. - L.A.S., 1 1/4 pp. in-12 ; (Londres, vers 1900). Bordure grise et en-tête à son chiffre. 180.-

Ayant égaré l'adresse de sa correspondante (Mrs Keyes ?), elle n'a pu la "... rejoindre de suite. Merci pour votre gracieuse lettre. Merci pour les poudres...", etc. Charmante pièce.

6. [Facture] BORGHESE Pauline (1780-1825) Sœur deNapoléon Ier, ses amours faciles sont restées célèbres - P.S. "Bon - Pauline", 1 p. in-folio ; (Paris, nov. 1811). 600.-

Facture originale d'un montant de 149 francs, payée à "Tissier, Marchand bonnetier, fabriquant de bas de S. A. I. Madame la Princesse Pauline" et par lui acquittée en date du 30.XI.1811.

Ce "supplément" à la facture du 10.X.1811 comprend le blanchissage, le raccommodage ou la fourniture de camisolles et de camisons avec ceintures, ainsi que divers autres travaux : "... pour avoir fait arranger avec rubans larges et étroits petits cordons ensuite, boutonnière et boutons...", pour avoir fourni deux paires de bas de "laine mérinose extrafine" et autant de "mitaines de soie blanc très superfines à mailles nou ées, coutures perdues...", etc.

La princesse approuve le paiement qui sera fait par son intendant Michelot.

7. BRAZZA, Pierre Savorgnan de (1852-1905) Explorateur et colonisateur français d'origine it., il explora le Congo de 1879 à 1882 et créa Brazzaville - L.A.S., 1 p. in-12 ; [25.VI.1882]. Joint : Pensée A.S., 1/2 p. 12°. 600.-

Réponse à un chasseur d'autographes : "... S'il est vrai que plus on a désiré une chose plus on y attache de prix, vous devez être bien heureux. Puissent les quatre mots d'Adouma... vous dédommager d'une longue attente...". Sur la troisième page, étrange citation : "Roucamambra aidio o ya ya coumana unghe..." suivie de sa signature arabe !

Curieux et rare message, écho de son expédition de 1875-1878 durant laquelle Brazza remonta le fleuve Ogooué sur des pirogues conduites par des membres de l'ethnie Adouma.

8. BREITINGER Johann-Jakob (1701-1767) Chanoine et professeur de littérature hébraïque et grecque à Zurich. Ami et compagnon de lutte de J.-J. Bodmer dans sa querelle littéraire avec Gottsched - P.A.S., 2/3 p. pet. in-4 obl. ; (Zurich), 11.I.1762. 650.-

Quittance se rapportant au legs fixé par testament par l'ancien fondateur puis directeur des Postes zurichoises, Kaspar HESS (1578-1631) en faveur de la Fondation des "Predicanten" dont Breitinger était alors le "... zeitige Administrator...".

Cet instigateur de la réforme scolaire et de l'enseignement artistique de Zürich qu'était Breitinger certifie ici la réception d'un montant de 200 Gulden "... zu unvergesslichem Dank, sowol im Namen der W. Hrn. Curatorum dieses Fonds, als auch im Namen sowieder Nothdürftiger Participanten utriusque Sexus...". Autographe rare !

9. BURNET, Sir Frank M. (1899-1985) Médecin australien, prix Nobel en 1960 pour ses recherches sur la tolérance immunologique acquise - PHOTO (d'un portrait peint en 1963) avec signature et date autographes "F. M. Burnet - Mar. 20th 1972". Beau portrait in-8 du savant en train de travailler dans son laboratoire. 200.-

10. CELA Camilo (n. 1916)Ecrivain espagnol,prix Nobel en 1989 - Signature et date autographes, "Camilo José Cela - Palma de Mallorca - febrero, 1967", sur carte in-12 retraçant en quelques lignes la vie de Cela. Au dos, monté, portrait mi-buste de l'écrivain (extrait d'un journal). 200.-

11. CÉSAIRE Aimé (n. 1913) Poète surréaliste et homme politique martiniquais - P.A.S., 12° obl. ; vers 1950. Autographe peu commun. 250.-

Deux jolies lignes amicales, signées en entier, sur carte avec petit portrait monté.

12. CHAGALL Marc (1887-1985) Peintre russe - Signature autographe en russe ("Marc") à la suite d'un message d'amitié autographe signé de sa femme Vava. Au dos d'une carte postale illustrée présentant quatre vues du village de Saint-Paul de Vence. Vers 1975. 200.-

13. CHAMBERLAIN Austin (1863-1937) Homme d'Etat anglais, prix Nobel de la paix en 1925 - PHOTO signée in-12. Superbe portrait de jeunesse avec monocle, mi-buste de trois-quarts, vers 1905. Belle signature tracée dans la marge inférieure blanche. 150.-

14. CHARCOT Jean Martin (1825-1893) Médecin aliéniste français, professeur à la Salpêtrière où notamment Sigmund Freud suivit ses leçons - Belle signature et date autographes sur feuille in-12 avec joli en-tête (dragon argenté cabré) : "Paris le 24 juin 1890 - Charcot". 250.-

15. CHARLES QUINT de Habsbourg (1500-1558)Roi d'Espagne dès 1516, il fut élu empereur germanique en 1519. Il renonça à tout pouvoir en 1556 et se retira à Estremadura où il mourut - L.S. "Yo el rey", 2/3 p. in-4 ; Pampelune, 15.XI.1523. Coin inf. gauche rogné avec perte de quelques mots du résumé au bas de la page. 1800.-

L'empereur est en guerre avec la France ; ses troupes viennent de traverser les Pyrénées et assiègent déjà Bayonne. Par cet ordre donné de Pampelune, Charles-Quint autorise le paiement de la solde due aux troupes engagées par de Leyva, "... Capitan de guerra de la provj.a de Quipurcoa (Pays Basque) en la frontera de la dicha provj.a...", etc.

Capitale du royaume de Navarre, Pampelune avait été enlevée en 1512 par Ferdinand le Catholique à Jean III d'Albret ; ce dernier avait vainement tenté de reprendre la ville en 1521. C'est donc d'une capitale conquise que l'empereur lance ses troupes dans une campagne contre les armées du roi François Ier dont la déroute en Italie est de plus en plus évidente.

Cette première guerre entre l'Espagne et la France se terminera en 1526 par le Traité de Madrid et la libération de François Ier, capturé par les Impériaux à Pavie, le 24 février 1525.

Vigoureuse et belle signature se terminant par un paraphe de 20 centimètres !

16. CHATEAUBRIAND, François-René de (1768-1848) Ecrivain français - L.A.S., 2 pp. pet. in-4 ; Paris, 20.IV.181[7]. Marge sup. légèrement rognée, avec petit manque au coin supérieur droit. Pli renforcé à la deuxième feuille portant l'adresse autographe. Curieux filigrane de la Restauration : deux "L" entrelacés surmontés d'une couronne et, en exergue : "Dieu et le Roi sauvent la France". 900.-

Jolie lettre où Chateaubriand remercie l'Abbé Serres de l'ouvrage qu'il lui a offert : "... Vous avez fait une bonne œuvre en réimprimant un ouvrage dont les intentions étaient dignes de l'intérêt des honnêtes gens... Pardonnez-moi un silence que rien ne pourrait justifier si je n'avais pas été constamment sur le champ de bataille depuis la fatale époque du 5 septembre [1816 : dissolution de la Chambre introuvable]. Croyez que je vo us suis reconnaissant comme un chrétien et comme un ultra...".

Premier vicaire de St-Thomas-d'Aquin, l'abbé Serres sera impliqué en 1844 dans un complot légitimiste contre Louis-Philippe, complot vers lequel on essaya d'attirer aussi Chateaubriand.

17. CHATEAUBRIAND, Fr. René de - P.A., trois lignes sur feuille in-12 obl. avec joli sceau de cire rouge (armes de Vicomte). Portrait gravé joint. 300.-

Sur une feuille de papier anglais (6 x 16 cm), Chateaubriand a noté les titres de trois de ses ouvrages : Essai sur les révolutions (1797, réédité en 1814), Les Souvenirs (Londres, 1815) et Génie du Christianisme (1802). Joint : portrait in-4, gravure originale de Louis MONZIES.

18. CHEEVER John (1912-1982) Ecrivain am. - Manuscrit dactylographié, signé "John Cheever", avec trois mots de dédicace, 1 p. in-4 ; vers 1975. 250.-

"The Wapshot Scandal - Chapter 1", texte dactylographié de 46 lignes correspondant au début du célèbre roman que John Cheever fit paraître en 1964, faisant suite à une histoire autobiographique basée sur la vie de ses parents et sur la sienne, intitulée "The Wapshot Chronicle" (1957),. L'auteur a signé à la fin et offert cette feuille à "... Dan Davis".

19. CHERUBINI Luigi (1760-1842) Compositeur it. fort estimé de Haydn et de Beethoven, il acquit une brillante réputation dans toute l'Europe - P.S., 1 p. 4° ; Paris, 12.XI.1829. En-tête impr. de l'Ecole Royale de Musique. 280.-

En tant que directeur du Conservatoire de Paris, il décerne "... Le second Prix de Solfège... à Mr DELDEVEZ (Marie-Ernest), de Paris, âgé de 12 ans, élève de l'Ecole Royale...", etc.

Ce jeune violoniste, élève d'Habeneck, mais aussi d'Halévy puis de Berton, deviendra premier chef d'orchestre de l'Opéra de 1873 à 1877. Né en 1817, il mourut en 1897, laissant de nombreuses compositions de musique de chambre et de scène.

20. CHEVAUX (Les) de Louis XV - L.S., 1 p. in-4, du prince Charles de LORRAINE (1684-1751) ; Paris, 9.VI.1751. 300.-

En sa qualité de Grand Ecuyer de France - charge qu'il avait héritée de son père Louis, comte d'Armagnac, en 1718 - le prince de Lorraine, alors général des armées de Louis XV, autorise le paiement d'une "... lettre de change de trois mil livres... [tirée] ... de Marseille le 24 may dernier pour frais d'achapt de chevaux barbes pour la remonte de la grande Ecurie du Roy...", cette dernière comprenant les chevaux de guerre, de chasse et de manège.

Il est intéressant de noter combien les chevaux en provenance d'Afrique du Nord étaient appréciés à la Cour de France à cette époque. Le présent document concerne le paiement d'un achat d'animaux de race "barbe", chevaux de selle rustiques et sobres issus d'un croisement entre arabe et numide, dont les Arabes faisaient le plus grand cas.

Quant à la charge de "Grand Ecuyer", elle était une des plus considérables de la Cour par ses fonctions et ses prérogatives : le titulaire disposait de toutes les places vacantes de la grande et de la petite écurie, ordonnait toutes les dépenses de la grande écurie et du haras, portait l'épée royale devant le roi aux entrées solennelles ; il était doté de 3600 livres de gages ordinaires et de 20.400 livres pour sa... bouche à cour ; il bénéficiait d'une foule de droits dont le plus lucratif était qu'à la mort du roi tous les chevaux de la grande écurie et du haras ainsi que tous les harnais et meubles en dépendant lui appartenaient.

21. CHRISTIE Agatha (1891-1976) Femme de lettres anglaise, auteur de romans policiers ; certains de ses personnages, comme Hercule Poirot et Miss Marple, sont devenus des types - L.A.S. "Agatha Mallowan", 2 pp. in-8 ; Churston Ferrers, 26.VIII.(vers 1945/50). En-tête à son adresse. 1250.-

Rare lettre, entièrement autographe, adressée au "Brigadier Stevens" pour lui dire combien elle est désolée "... about your boat. I'm afraid it is my fault. My husband was away in Cambridge, and I never thought of mentioning it... to the Gardeners. Please accept my apology. I've told the Garden staff now in case you want to leave it again !...".

Agatha Christie avait épousé en 1930 l'archéologue Max MALLOWAN (1904-1978) et l'avait suivi au Moyen-Orient ; ces voyages lui inspirèrent certains de ses romans, notamment "Death on the Nile".

22. CONDÉ, Louis II de Bourbon, dit le Grand (1621-1686) Célèbre homme de guerre français - P.S., 1 p. in-8 obl. ; Paris, 13.XII.1675. 300.-

"Le nommé Manuel, Sergent dans la Compagnie Colonelle de notre régiment d'Infanterie, ayant esté blessé à la cuisse au combat de Senef (victoire de Condé sur Guillaume d'Orange en 1674) et estant tant par sa blessure que par sa vielesse hors d'estat de pouvoir servir le Roy, Nous prions Mrs les directeurs de la maison des invalides de le recevoir...". Quelques lignes au dos annoncent le décès d' "Emanuel Leonard dit La Jeunesse", survenu le 21 décembre 1675.

23. COYPEL Noël (1628-1707) Peintre français d'histoire ; élève de Poussin puis de Le Sueur, il décora les appartements royaux du Louvre, ceux de Mazarin, le cabinet de Louis XIV, etc. - P.S., 1 p. in-8 obl. ; Paris, 27.IX.1697. Vélin. En-tête des Rentes de l'Hôtel de Ville. 750.-

Pièce par laquelle "Noel Coypel, Directeur de l'Academie Royalle de peinture et sculpture a reconnu avoir reçu... la somme de cent livres pour les six derniers mois de la presente année...", etc. Signature peu commune de cet artiste fort apprécié sous le règne du roi Soleil.

24. CZIFFRA Georges (1921-1994) Pianiste hongrois, il donna son premier concert à l'âge de cinq ans - PHOTO signée, 12° ; vers 1980. 180.-

Portrait mi-buste de trois quarts des années cinquante, signé dans sa partie claire au feutre rouge "Amicalement - G. Cziffra".

 

25. DANTON Georges (1759-1794) Révolutionnaire français, président du gouvernement provisoire du 12 août au 12 septembre 1792. Guillotiné - L.S., 1 1/2 pp. in-folio ; Paris, 28.VIII.1792. Petite corrosion due à l'encre. 3500.-

Quelques jours avant les massacres de Septembre auxquels il prit une part importante, Danton informe - en sa qualité de ministre de la Justice - le Commissaire du Pouvoir exécutif près le Tribunal de Cassation que ce dernier "... a rendu... un jugement par lequel il a annulé celui du Tribunal de district de Toulouse, rendu contre le Sr L'ESPINASSE... comme contenant une contravention à la loi du mois d'octobre 1789... En exécution de ce jugement, le proc&egr ave;s a été renvoyé devant les juges de Toulouse...". Le révolutionnaire précise en outre que lorsque "... l'accusateur public a sommé le Sieur Lespinasse de faire trouver son Conseil à l'audience...", il a refusé de s'y soumettre et "... a envoyé... une requête contenant ses moyens de récusation contre le Tribunal...", etc.

Il est probable que le "Sieur Lespinasse" ici nommé soit le jurisconsulte toulousain, avocat au parlement de Toulouse avant la Révolution, et père du représentant du peuple élu en 1848.

Danton ne fut chef de l'Etat français que pendant les 31 jours que vécut le Conseil Exécutif provisoire composé de six ministres, celui de la Justice étant à sa tête.

26. DAVID-NEEL Alexandra (1868-1969) Exploratrice et femme de lettres française, elle fut en 1924 la première Européenne à entrer à Lhassa, déguisée en Thibétaine - Portrait (extr. d'un journal) monté sur feuillet in-8 et signé au-dessous "A. David-Neel" (vers 1960). Autographe rare ! 400.-

27. DESAIX, L. Ch. Antoine (1768-1800) Général français, tué à Marengo - L.S., 2 pp. in-4, avec qq. mots autogr. ; Schifferstadt (Bavière), 26.XII.1793. En-tête : Armée du Rhin, vignette républicaine. 650.-

"Desaix, général de division provisoire, à Michaud, général en chef" fait savoir qu'il est en quête de renseignements dont il rendra compte bientôt. Entre temps, il a su que "... les Ennemis avoient jetté ces jours passés beaucoup de trouppes dans Mannheim, qu'ils avoient renforcé les portes qui étoient de ce côté-ci du Rhin et que les Prussiens s'étoient rapprochés de nous...". On a pu en effet constater que l'ennemi s'est procuré des voitures et du fourrage dans des villages voisins du Rhin ; "... Hier et ce matin j'ai fait tourmenter les postes des ennemis placés à Rheingönheim... Aujourd'hui un officier général Autrichien, précédé d'une trompette... s'est présenté en avant du poste de Neuhoff et a demandé à parler...", etc. Belle lettre militaire !

28. DISRAELI Benjamin (1804-1861) Le célèbre Premier min. angl. Au pouvoir en 1867/68 et de 1874 à 1880, il fit en 1876 proclamer la reine Victoria "Impératrice des Indes" - P.A.S., 12° obl. ; [Londres, 28.III.1868]. 300.-

Adresse autographe signée ("B. F. Dun Esq. - 2 Rockville Place - Edinburgh - B. Disraeli") montée sur feuille d'album avec portrait-charge original dessiné à l'encre (buste de profil avec chapeau haute-forme, les bras croisés) et signé à l'époque "F.C.G.".

29. DIX John Adams (1798-1879) Général et homme d'Etat américain, gouverneur de l'Etat de N.Y. - P.A.S., 3/4 p. in-8 ; Montréal, 18.VI.1863. 250.-

Quelques lignes de dédicace à Lady Sarah Lindsay, "... with the respects of her obt. Servt. - John A. Dix - Maj. Gen.l...".

Lady LINDSAY (1813-1890) était l'épouse du général anglais James Lindsay-Crawford. Quant à la ville de Fort Dix, elle a pris le nom de ce général américain qui avait commandé un corps de volontaires dans l'Armée de l'Union durant la Guerre de Sécession.

30. DVORAK Antonin (1841-1904) Compositeur tchèque, ami de Brahms. Son œuvre s'inspire du folklore de son pays - L.A.S., 2 pp. in-8 ; Vysoka, 13.VII.1896. En allemand. 7650.-

Importante missive à son éditeur allemand, Fritz SIMROCK auquel le compositeur vient d'envoyer une "partition" et des "voix" ("Stimmen"). Dvorak reconnaît qu'il est incapable de lui garantir le parfait accord entre toutes les parties composées et la partition principale. Il assure toutefois les avoir lui-même jouées et a pu constater qu'elles sont correctes et parfaitement [Dvorak - Suite] dans la tonalité.

Le compositeur ne peut faire face à une augmentation des coûts de publication ; il envoie les texte non revus des poèmes traduits en langue allemande que Simrock avait lui-même promis de faire faire à Madame Stieler, de Munich, etc.

"... Ich kann nicht dafür stehen, das die Stimmen ganz genau mit der Partitur übereinstimmen ; giebt es doch gedruckte Musik wo auch nach Erster stehen geblieben sind. Übrigens ist nur diesen Stimmen gespielt werden und alles hat wunderschön geklungen... Bis ich dem Extract... von den Gedichten habe, schicke ich es - aber hier auch kann ich nicht dafür bürgen dass das Deutsch stylhaft und ganz correct ist...", etc.

Dvorak ne cite pas ici nommément ses compositions mais, en 1896, il mit en musique les trois poèmes symphoniques op. 107, 108 et 109, tirés des ballades tchèques de K. J. ERBEN et publiés la même année par Simrock à Berlin. Un quatrième poème, op. 110, également composé en 1896, ne paraîtra chez le même éditeur qu'en 1899.

Dans "Vodnik" (L'Ondin), "Polednice" (La Sorcière de midi), "Zlaty kolovrat" (Le Rouet d'or) et dans deux autres compositions similaires parues plus tard, Dvorak va oser un langage musical encore plus personnel et souvent plus moderne - parfois presque impressionniste - que dans ses plus célèbres symphonies. Les poèmes symphoniques, joints à ses quatuors, forment la vraie structure de l'art musical de Dvorak.

31. EDOUARD VIII d'Angleterre (1894-1972) Roi en 1936, puis duc de Windsor, et Wallis SIMPSON, son épouse dès 1937 - Très belles signatures du célèbre couple ("Edward - Duke of Windsor" et "Wallis Windsor") sur feuille in-12 obl. au chiffre "E. W." surmonté d'une couronne ; [Paris, 1.VI.1953]. Joint : reproductions de la lettre du secrétaire accompagnant les autographes et enveloppe les ayant contenus. 450.-

32. ELISABETH des Belges (1876-1965) Née princesse de Bavière, elle épousa en 1900 le futur Albert Ier, roi des Belges - Signature et date autographes "Elisabeth - 18 Février 1959" [à Stuyvenberg] sur feuille d'album in-8. Au dos, curieuse ligne de musique A.S. du compositeur belge Paul LEBRUN (1863-1920), datée "21 Juillet 1917 - Anniversaire national". 180.-

33. EON, Charles-Geneviève-L.-A., dit le Chevalier d' (1728-1810) Un des principaux agents de la diplomatie secrète de Louis XV, vécut tour à tour en femme et en homme - L.A.S. "Citoyenne Charlotte-Geneviève-Louise d'Eon", 2 pp. in-4 ; Londres, 2.X.1801. Autographe rare et recherché. 850.-

"... Dans ma solitude je n'apprends que dans ce moment que les préliminaires de la paix ont été signés dans la nuit d'hier, qui n'a été annoncée qu'aujourd'hui qu'au midi de la Bourse de Londres... Dans l'excès et la surprise de ma satisfaction je n'ai que le tems d'exprimer à Monsieur Otto que ma joie aura une aussi grande influence sur son bonheur personnel que sur celui de l'Europe, de l'Asie, de l'Afrique et de l'Amérique et e n particulier sur celui des deux grandes nations seules dignes de se battre l'une contre l'autre, de se haïr à la mort ou de s'aimer à la vie... Ainsi dans ma vieille coquille je me renferme à dire : Long may we live and happy may we see (?) blest with constant and from all misfortune frée. A bon entendeur, salut...".

A Louis-Guill. OTTO (1754-1817), ambassadeur de France à Londres lors de la signature (1.X.1801) des préliminaires du Traité d'Amiens.

34. FARKAS Ferencz (1905-2000) Compositeur hongrois, auteur de musiques classiques, mais aussi de plus de 60 colonnes sonores pour films - MUSIQUE A.S., 2 pp. in-8 gr. obl. ; (Budapest, 1981). Enveloppe. 500.-

Feuille couverte d'esquisses musicales tracées au crayon et au stylo, deux belles pages se rapportant semble-t-il à deux compositions différentes : la première, s'étendant sur six longues portées (avec paroles anglaises), est titrée "Pebbles", la seconde, plus longue (sept portées) mais sans paroles, porte le titre de "27-en Mikiell" (?).

35. FISCHER Bobby (n. 1943) Champion du monde d'échecs - Belle signature autographe complète sur enveloppe premier jour de 1992 portant deux timbres-poste yougoslaves, l'un à son effigie, l'autre représentant son adversaire du moment, le soviétique Baris SPASKI. Autographe rare. 350.-

36. FLAMMARION Camille (1842-1925) Astronome français - L.A.S., 2 pp. in-8 ; Paris, 5.XII.1898. En-tête : Société Astronomique de France. 300.-

Sa biographie, rédigée par son correspondant, le présente selon lui sous un jour beaucoup trop flatteur : "... si j'ai un mérite, c'est de consacrer ma vie au progrès intellectuel de l'humanité, race encore bien barbare et bien sauvage..." ! Il profite de l'occasion pour transmettre "... la nouvelle édition, gracieusement illustrée... de Lumen [histoire d'une comète] ... et j'y ajoute les derniers Bulletins de la Sociét& eacute;... car il me semble qu'il pourrait vous être agréable d'entrer dans ses rangs...", etc. A Pierre-Roger DES VARENNES, écrivain né en 1853 à Rochefort-sur-Mer, auteur d'une "Biographie de Camille Flammarion" vers la fin du XIXe siècle ?

37. FONCK René (1894-1953) Pilote militaire français, héros de la Première Guerre mondiale - Signature et date "1917" tracées d'une main rapide sur feuille in-12 provenant d'un carnet. 150.-

38. FORTNER Wolfgang (1907-1987) Compositeur allemand - MUSIQUE A.S., 1 p. in-12 obl. ; Heidelberg, 17.X.1979. Enveloppe. 350.-

Sur une carte à son nom imprimé en tête, le musicien a tracé une belle ligne de musique extraite du "1. Akt 1. Szene von Bluthochzeit (nach F. G. Lorca)", datant de 1957.

39. FRANÇOIS Ier de Lorraine (1708-1765) Empereur germanique en 1745, il avait épousé l'archiduchesse Marie-Thérèse en 1736 - L.S., avec souscription autogr. ("Euer Hoch. gutwilliger Bruder - Frantz"), 1 1/2 pp. folio ; Vienne, 28.XI.1763. Adresse et cachet de cire noire sur la IVe page. 800.-

A son frère, le duc Karl Alexander de LORRAINE (1712-1780), depuis peu gouverneur des Flandres autrich., à Bruxelles. L'empereur tient personnellement à annoncer la naissance, suivie d'une mort prématurée, de sa petite-fille, née de l'union entre leprince héritier, l'archiduc Joseph d'Autriche, et Isabelle de Bourbon-Parme, elle-même morte lors des couches. Ce document est le seul témoignage de la naissance d'un héritier du futur empere ur JOSEPH II, dont la deuxième épouse, Marie Josepha de Bavière allait disparaître en 1767 sans laisser d'enfant.

40. [Helvetica] FRÉDÉRIC II de Prusse (1712-1786) Roi dès 1740. Homme d'Etat et de guerre, il était fort cultivé - L.S. "Frederic", 1/2 p. in-4 ; Potsdam, 12.VII.1755. Document d'une grande fraîcheur. 1600.-

La décision qu'a prise le président de l'Académie royale de Prusse en engageant "Mr Hubert", satisfait pleinement le souverain qui accorde volontiers à ce monsieur l'assurance "... qu'en cas de mort ses biens et effets retourneront à ses héritiers sans déduction quelconque...". Un passeport a été établi afin de le mettre "... à l'abri d'être jamais inquiété du Militaire et quoiqu'il n 'ait pas eu besoin de cette précaution, cependant pour le tranquiliser de ce côté, J'ay bien voulu Vous l'envoyer pour le lui remettre...".

Au mathématicien Pierre Louis Moreau de MAUPERTUIS (1698-1759 ; il fut appelé par Frédéric II à l'Académie royale de Prusse où il resta de 1741 à 1756) concernant son confrère suisse Johann-Jakob HUBER qui se rendait à Berlin comme astronome, professeur et membre de l'Académie des Sciences de ce royaume.

41. FURTW-NGLER Wilhelm (1886-1954) Chef d'orch. et compositeur all. - Très belle signature autogr. et date "4.I.33" sur feuille d'album in-8. 400.-

42. GANZ Wilhelm (1833-1914) Organiste allemand, chef d'orchestre à Londres où il fit connaître certaines œuvres de Berlioz et de Liszt - MUSIQUE A.S., 1 p. in-8 obl. ; Cardiff, 21.XI.1890. 250.-

Belle portée musicale, cinq longues mesures intitulées "Galop de Concert" ("Allons vite - Allegro") écrites en souvenir "... of the Adelina PATTI concert on Novembre 21st 1890..." à Cardiff.

43. GASTINEAU Benjamin (1823-1903) Anarchiste et communard français, ancien typographe et journaliste en 1848. Directeur de la Bibliothèque Mazarine en mai 1871 - L.A.S., 3 pp. in-12 ; Bruxelles, 17.II.1876. 350.-

Ancien collaborateur du journal La Voix du Peuple de Proudhon, lors de la Commune, Gastineau avait été chargé de l'inspection des Bibliothèques. Il échappa de justesse à la repression grâce à un homonyme qui le cacha durant plusieurs mois puis l'aida à passer en Belgique.

L'ex-révolutionnaire s'emploie maintenant à rechercher des... autographes dont son correspondant semble être un collectionneur ! "... Après avoir battu Bruxelles, j'ai enfin trouvé un marchand... à qui vous pouvez écrire... en lui indiquant la nature des autographes que vous désirez car il a un certain nombre... de généraux, d'hommes politiques... Il demande un franc par autographe... Christiaensen n'a pas de catalogues. Il faut do nc... que vous lui désigniez le genre...", etc.

La lettre est adressée à son "cher Berjeau", sans doute l'ancien journaliste socialiste Jean-Philibert BERJEAU, co-directeur en 1848-1849 de La Vraie République, journal fondé par lui et par Théophile THORÉ (1807-1869) après la chute de Louis-Philippe Ier.

A l'arrivée au pouvoir de Napoléon III, Berjeau semble avoir émigré en Angleterre où il mourut après avoir publié différents ouvrages sur l'imprimerie, la franc-maçonnerie, etc.

44. GAUTHIER Eva (1885-1958) Soprano canadien. Célèbre Carmen et interprète préférée de George Gershwin dès 1923 - PHOTO signée "Very sincerely yours - Eva Gauthier". Photo 4° des années '20, reproduisant un beau portrait de la chanteuse dessiné par J. S. Sargent à cette époque. 350.-

45. GEORGE Ier d'Angleterre (1660-1727) Roi de Grande-Bretagne et d'Irlande dès 1714, électeur de Hanovre dès 1698 - Signature autographe "George R.[ex]" sur fragment extrait d'un document sur parchemin. 200.-

46. GIDE André (1869-1951) Ecrivain français, prix Nobel en 1947 - L.A.S., 2 pp. in-12 ; (Cuverville), 6.VI.1903. Enveloppe autographe. 380.-

Au musicien Raymond BONHEUR, ami de Debussy et intime du poète Albert SAMAIN qui était mort trois ans plus tôt à Magny-les-Hameaux, en Chevreuse, dans la maison où le compositeur vivait en ermite. "... Entendu comme cela. Mais... que le projet soit remis, non pas abandonné... Lundi donc je vais à Paris... Je descends chez Théo Van Rysselberghe (le peintre belge) ... Ce matin je reçois le devis de Perrier... Nous le commenterons à l oisir...".

C'est en 1903 que Gide publia "Saül", rédigé en 1898, ainsi que "Prétextes" ; cette même année, il se rendit à Weimar avec Théo et Marie Van Rysselberghe.

47. GIDE André - L.A.S. (la signature, tracée à l'encre noire, semble être postérieure à la date de la lettre ou avoir été rajoutée après un changement de plume), 2 pp. in-8 ; [Paris, 3.IV.1948]. En-tête à son adresse. 400.-

Intéressante missive écrite par Gide quelques mois après avoir reçu le prix Nobel : "... Je voudrais pouvoir vous envoyer Acqua Santa - écrit-il à son interlocuteur - mais ne dispose plus d'un seul exemplaire. Cette petite œuvre doit figurer dans un recueil en cours d'impression...". Entre temps, il lui adresse "Jeunesse" et exprime son faible intérêt pour "... la production de Henry Miller, dont je crois qu'on a beaucoup sur fait l'importance...". Il parle ensuite de la traduction de ses livres et notamment de "... celle de Si le Grain ne meurt ; faites pour le mieux...", etc.

48. GIGLI Beniamino (1890-1957) Ténor, célèbre interprète du répertoire lyrique italien - PHOTO signée et datée "1938". 12°. 400.-

Très beau portrait en pied de face dans le rôle de Rodolphe dans La Bohème de Puccini. Cliché Reale, Rome.

49. GIONO Jean (1895-1970) Ecrivain français - L.A.S., 1 p. in-8 obl. Fente verticale restaurée. 240.-

"... Bien sûr que je dédicacerai votre livre... et c'est moi qui vous remercirai pour toutes les bonnes choses que vous me dites et qui m'aident à écrire...".

50. GIRODET-TRIOSON Anne-Louis (1767-1824) Peintre français, auteur de portraits, de paysages et de scènes historiques d'inspiration romantique - L.A.S., 1 p. in-12 ; (Paris, vers 1820). Sur la IVe page, adresse autographe et sceau (brisé) aux armes de son beau-père Trioson. Autographe rare. 600.-

Le peintre est "... désolé de n'avoir que des regrets et des excuses à offrir..." en échange de toutes les bontés que son correspondant a eues pour lui. A présent que sa santé est un peu moins mauvaise, il se trouve "... empêché par une séance de modèle... Les jeunes gens qui concourent pour le grand prix de Rome accaparent les modèles toute la semaine..." ; le sien n'étant donc libre que le dima nche, il se voit "... forcé d'accepter..." de le recevoir ce jour-là. Au conseiller d'Etat L. Ph. J. Girod de Vienney, anobli par Napoléon Ier qui le fit baron de TRÉMONT (1779-1852) en 1810.

51. GORKI Maxime (1868-1936) Poète et romancier russe. Après la Révolution, il tenta de jouer le rôle de défenseur de la culture, mais en 1921 il dut quitter l'URSS pour n'y revenir qu'en 1929 - L.A.S., 1 p. in-8 pleine ; (Moscou, vers 1933 ?). Adresse autogr. sur la IVe page. En russe. 4000.-

Gorki s'inquiète de l'état de santé de son fils, comme lui prénommé Maxime. Il sollicite l'aide du docteur Ivan Ivanovitch MENCHEKOV sachant "... d'après ce qu'il me raconte combien vous êtes merveilleux avec lui...", etc.

Il est très rare de trouver dans la correspondance de Maxime Gorki des allusions à sa vie familiale. Nous savons que vers le début des années 1890, il avait retrouvé son premier amour, Madame Kaminskaïa, femme d'un déporté qui allait le suivre de Tiflis à Nijni, sa ville natale. Marie Feodorovna Andréeva (sœur de l'écrivain Leonid Andreev, l'ami de Gorki ?) deviendra ensuite sa fidèle compagne ; cette ancienne actrice du Th éâtre d'Art avait jadis quitté son mari, un général, pour s'adonner à des activités révolutionnaires ; elle avait suivi Gorki (nous les retrouverons ensembles aux Etats-Unis en 1906, puis à Capri, etc.) en connaissance de cause, non seulement comme compagne, mais aussi comme camarade de combat.

Qui donc était la mère de ce fils dont parle ici Gorki ? Etait-il un fils adoptif ? Cela reste à éclaircir. Ajoutons que d'après certaines recherches faites dans les archives de l'ancien KGB, le fils de Gorki aurait été emprisonné, puis assassiné dans les années 1930, parce que son épouse Nadejda PECHKOV avait eu le malheur de plaire à Guenrikh IAGODA, chef du Guépeau entre 1930 et 1936. Même Gorki ne put rie n faire pour sauver la vie de son fils.

Cette lettre pourrait bien se rapporter à ce triste épisode ; il serait alors l'un des rarissimes témoignages concernant ce fils mystérieux, en dehors de ceux détenus par le KGB (et difficiles à consulter encore de nos jours).

52. GOUNOD Charles (1818-1893) Compositeur français - L.A.S., 1 1/2 pp. in-8 ; (Paris, printemps 1864 ?). 500.-

Lettre probablement écrite quelques jours après la première de "Mireille" (19.III.1864) sur la scène du Théâtre-Lyrique. Gounod répond au message de félicitation que vient de lui adresser la veuve de son Maître, Fromental HALÉVY († 17.III.1862) ; il se dit "... touché du souvenir que vous me gardez et du tendre intérêt que vous prenez à tout ce qui m'arrive. Croyez que celui au nom duquel vous me conservez tous ces bons sentiments, et à qui je suis redevable de tant de bons et précieux avis... est bien souvent présent à ma mémoire... et je suis très fier d'avoir été assez aimé de lui pour l'être un peu de vous...". Il promet une visite lors de laquelle il sait d'ores et déjà qu'il "... sera encore plus ému..." qu'en écrivant ces mots, etc.

Très belle page où apparaît la modestie d'un ancien élève dont la célébrité a de loin dépassé celle de son Maître !

53. GRÉGOIRE Henri, dit l'Abbé (1750-1831) Conventionnel, évêque constitutionnel de Blois, partisan du suffrage universel - P.S. par lui et par trois autres : P. J. BORDES (1754-1847), Pascal CREUSÉ (1736-1804) et Fr. X. LANTHENAS (1754-1799, l'ami et traducteur de Thomas PAINE), 1 p. in-folio ; Paris, 8.X.1795. En-tête imprimé avec vignette. 450.-

Recherche des contre-révolutionnaires et répression !

Le Comité d'Instruction publique charge deux de ses commissaires pour l'organisation des Ecoles de Santé "... de se faire rendre compte de la conduite qu'ont tenue les Elèves... pendant les journées 12, 13 et 14 de ce mois (4, 5 et 6 oct.) et de se faire livrer les noms de ceux qui n'ont point paru à l'Ecole dans ces Journées..." d'agitation royaliste à Paris, écrasée par le jeune Bonaparte le 5 octobre notamment par le mitraillage devant l'église Saint-Roch.

54. GUILLAUME II d'Allemagne (1859-1941) Empereur de 1888 à 1918 et son Chancelier, le Prince Chlodwig de HOHENLOHE-SCHILLINGSFÜRST (1819-1901) - L.S. par les deux, 1 p. in-4 ; Neues Palais, 10.I.1898. 400.-

Le Prince de Hohenlohe, devenu en 1894 Chancelier à la suite de Caprivi, contresigne ici une lettre du souverain allemand à son Lieutenant en Alsace-Lorraine (le Prince Hermann de Hohenlohe-Langenbourg) lui signifiant la promotion d'un fonctionnaire. De 1885 à 1894, le Chancelier avait été lui-même gouverneur de cette province occupée et avait su y montrer de grandes qualités de conciliation. Enorme signature de Guillaume II comme Empereur et Roi.

55. GYP, Gabrielle Mirabeau-Martel, dite (1850-1932) Femme de lettres française - Deux L.A.S., 4 1/2 pp. in-8 carré, datées "Vendredi" et "Samedi". Cachet de cire beige à ses armes en tête. Encre violette. 220.-

Elle souhaite rencontrer son correspondant, ne serait-ce que durant quelques instants : "... j'ai un roman à donner le soir même à une revue. Je viens de recevoir la lettre et je tiens à vous voir avant d'y répondre...", etc.

56. HANCOCK Winfield Scott (1824-1886) Général américain, héros de la guerre de Sécession à la bataille de Gettysburg - Billet A.S., "Winf.d S. Hancock - Major General S. Q." et date "Governor's Island : N. York - June 14th 1884", destiné à un New-Yorkais dont le général trace le nom au bas de la feuille. 300.-

57. HEINE Heinrich (1797-1856) L'illustre poète allemand - P.A.S., 1 p. in-8 carré ; (Paris, 1854 ?). Autographe rare ! 3850.-

Lettre de change d'un montant de 200 Gulden que le poète, malade, s'engage à honorer. Après avoir complété de sa main le formulaire préimprimé en allemand ("... 200 G. C. M. ... Zahlen Sie diesen Prima Wechsel... die Summe von... C. M. Bank valuta...", etc), il ajoute la souscription suivante : "... Gut für zwey hundert - Gulden Conv. Münze...", puis sa signature complète "Heinrich Heine".

Cette dette ne semble avoir été réglée qu'après la mort de Heine, car une annotation à l'encre rouge précise la date du "10 mars 1859" (en français). Il manque la partie gauche du document où le poète avait écrit le nom du bénéficiaire (qui reste donc inconnu) ainsi que la somme due en toutes lettres.

Précieuse relique (cm 11 x 13,5) portant plusieurs lignes de la main de Heine dont les autographes se font de plus en plus rares.

58. HERZ Henri (1803-1888) Pianiste et compositeur all., fabricant de pianos en France, inventeur du Dactylion,petit instrument pour favoriser le développement de la technique de la main - L.A.S. (en tête, à la 3e pers., "M. Herz jeune"), 1 p. in-8 ; Paris, 10.XII.1825. Adresse autographe. 200.-

Encore tout jeune, mais déjà enseignant et célèbre concertiste, Herz accepte l'invitation de Mr Dosne, "... charmé que par cette occasion il aura l'avantage de passer quelques heures dans l'agréable société de Mad.me Mellinet...", femme du général franco-belge François M. (1769-1852). A noter que l'homme d'affaires André DOSNE sera le beau-père d'Adolphe THIERS, après que ce dernier soit devenu l'a mant de Mme Dosne (dès 1829)...

59. HINDENBURG, Paul von (1847-1934) Feld-maréchal, Président du Reich de 1925 à 1934 - P.S. avec une ligne autographe, 3 1/2 pp. in-folio ; Oldenburg, 15.I.1896. 420.-

Hindenburg, qui commandait alors le régiment d'Infanterie n° 91, transmet à la commission compétente le texte lithographié d'une lettre du Kriegsministerium.

Cette longue et intéressante missive concerne les nouvelles dispositions prises au sujet des droits d'auteur par la Société des Auteurs, Compositeurs et Editeurs de musique en son siège de Berne "... auf Grund der schweizerischen Gesetzgebung, sowie des internationalen Uebereinkommens...". Il y est aussi question de la défense de la propriété littéraire et artistique ainsi que de l'intention des musiciens allemands "... sich zum Spiel en auf schweizerischem Gebiet nur unter der Bedingung verpflichten...", etc. Curieuse !

60. HITCHCOCK, Sir Alfred (1899-1980) Cinéaste américain d'origine britannique, considéré comme le maître du suspense - PHOTO signée, 4°. Beau portrait de face datant des années 50, portant une signature à l'encre bleue. Rare et recherché. 750.-

61. IRAN, Farah Diba Pahlavi d' (n. 1938) Impératrice, femme de Mohammed Reza Chah. Exilée en janvier 1979, veuve en 1980 - PHOTO in-4, signée et datée "Déc. 1983", prise au Caire en mars 1981, lors d'une manifestation sportive. La Chahbanou y est représentée à côté de son fils Cyrus Reza II. 250.-

62. JEAN-PAUL II - Karol Wojtyla (n. 1920) Pape depuis 1978 – Superbe photo in-8 en couleurs, signée au-dessous, sur le support, "Joannes Paulus PP II" et datée par le Saint-Père "5.11.1983". Les autographes authentiques de Jean-Paul II, en tant que pape, sont rares. 1600.-

63. JOHNSON Lyndon B. (1908-1973) 36ème président des Etats-Unis de 1963 à 1969, suite à l'assassinat de John F. Kennedy - Signature autographe sur carte in-16 obl. En-tête : The White House - Washington. 3400.-

Belle signature complète offerte à un proche du min. des Affaires étr. de Yougoslavie, Stanoje SIMIC. Joint : L.S. d'Orme WILSON Jr., responsable des Yugoslav Affairs au Dép.t d'Etat : "... the President's autograph on White House stationery is enclosed...". Les autographes du Pdt Johnson sur "White House card" sont d'une extrême rareté. Celui-ci fut signé peu avant la fin de son mandat présidentiel, le 3 janvier 1969 (d'apr&egrav e;s la lettre d'accompagnement).

64. JOMINI, Henri de (1779-1869) Général et écrivain militaire suisse au service de Napoléon de 1804 à 1813. Il s'engagea ensuite du côté russe et Alexandre Ier le prit pour aide de camp - Manuscrit autographe, cahier de 28 pages in-4 ; (après 1856). 4500.-

Important mémoire sur sa carrière et ses propres écrits militaires, titré "Sur les ouvrages". Jomini débute son travail en expliquant qu'il a cherché à mettre en évidence les principes généraux de l'art de la guerre, et que c'est en 1802, à l'âge de 23 ans, qu'il a commencé son Traité des grandes opérations militaires, histoire critique des 21 campagnes de Frédéric le Grand et d e la Révolution française jusqu'à la paix de Lunéville. Il retrace la suite de sa carrière, ponctuée par diverses publications, depuis sa nomination comme aide de camp du maréchal NEY qu'il servit jusqu'en 1813, avant de passer aux ordres de l'empereur de Russie.

Il parle de ses rencontres avec NAPOLÉON Ier qui prit connaissance de ses travaux et les apprécia dès 1805, en lui demandant de faire partie de son quartier général malgré l'hostilité marquée de BERTHIER, aversion qui se transforma en guerre formelle, le prince de Neuchâtel cherchant à le faire rétrograder en 1808, l'empêchant d'avoir accès aux archives nécessaires pour rédiger les campagnes de Bonapart e, etc. Jomini rapporte les propos de Napoléon le lendemain même de la naissance du roi de Rome. S'étant présenté au moment où Marie-Louise était prise "du mal d'enfant", il était reparti chez lui pensant que Napoléon aurait mieux à faire qu'à s'entretenir avec lui, ce qui lui fut reproché le lendemain lorsqu'il expliqua son départ : "... cela n'est pas logique, répliqua Sa Majesté, si l'Im pératrice avait continué à souffrir c'est autre chose, mais une fois qu'elle était délivrée je n'avais rien de mieux à faire que la laisser reposer et à m'occuper de mes affaires...", etc.

Le général évoque ses différents ouvrages, les conditions dans lesquelles il les rédigea et les fit publier, citant par exemple ses volumes sur les campagnes de 1796 et 1797, parus en 1816 et dont un exemplaire envoyé à Sainte-Hélène lui revint annoté de la main de l'Empereur. En 1827, il fait paraître La Vie de Napoléon racontée par lui-même et affirme que tout le monde fut émerveillé de la fa&c cedil;on dont il avait deviné Napoléon. Mais c'est son Précis politique et militaire de la campagne de Waterloo, paru en 1839, qu'il considère comme un de ses meilleurs livres... Il clôt son manuscrit sur la liste des brochures isolées qu'il a publiées entre 1816 et 1856.

Document du plus haut intérêt et fort précieux pour une meilleure connaissance de la personnalité de Jomini.

65. KLEBE Giselher (n. 1925) Compositeur allemand, ses œuvres l'inscrivent dans la tradition postsérielle - MUSIQUE A.S., 1 p. in-4 ; (Detmold), 13.VI.1980. Enveloppe. 600.-

Magnifique extrait - trois longues portées - de son opéra en 3 actes "Der Jüngste Tag - Aus dem I. Akt - Adagio".

66. KNEBEL, Louise von (1778-1852) Soprano allemand, maîtresse du duc de Saxe-Weimar puis, dès 1798, femme de K. L. v. K., l'ami de Goethe -L.A.S., 1 p. in-8 ; Iéna, 11.III.1834. 360.-

Deux semaines après la mort de son époux, l'écrivain Karl Ludwig von KNEBEL († 23.II.1834), Louise de Knebel s'excuse pour l'envoi tardif de l'excellent discours "... von unsren vortreflichen Superintendenten... Sie werden aber gewiss den ganzen Amfang meines grossen Elendes, wass auf einmal in mein Haus zusammen traf gehört haben ? Ich selbst bin noch immer sehr schwach...", etc.

Madame von Knebel et Johanna Schopenhauer font partie des rares personnes qui, en 1816, adressèrent quelques mots de compréhension au grand Poète romantique pour la mort de Christiane von Goethe.

67. KOKOSCHKA Oskar (1886-1980) Peintre et écrivain autrichien, l'un des représentants les plus caractéristiques de l'expressionnisme - PHOTO in-12 signée au dos, avec deux mots autographes. 350.-

Image insolite de l'artiste posant en pied dans son jardin de Villeneuve (Suisse) près d'un buisson fleuri. Belle signature "Oskar Kokoschka" et la mention autographe, "Aufnahme 1973", date à laquelle fut prise la photo.

68. KOSHETZ Nina (1894-1965) Soprano russe, première interprète de L'Amour des trois oranges de Prokofieff - PHOTO signée, datée "1917". 600.-

Superbe portrait original in-12, mi-buste de face, dans le rôle de Klara Miller. Photo originale prise en 1916, à l'époque où le jeune soprano chantait à l'Opéra privé Zemin de Moscou. Elle y avait fait ses débuts en 1913. Rare, de cette époque !

69. LABLACHE Luigi (1794-1858) Basse italienne, premier interprète dans les opéras de Rossini, Donizetti, Bellini et Verdi, etc. - L.A.S., 1 p. in-8 ; Paris, 1.IV.1837. 250.-

A la Princesse de LIEVEN, qui tenait alors à Paris (et à Londres) un Salon fort bien fréquenté. De multiples occupations l'ont empêché d'aller "... ringraziarvi di persona della vostra sempre eguale ed infinita bontà per me. Voi siete tanto buona...", etc.

Lablache avait créé à Paris (1835) le rôle de Giorgio dans I Puritani de Bellini, rôle expressément écrit pour lui par le compositeur.

70. LATTRE DE TASSIGNY, Jean de (1889-1952) Maréchal de France à titre posthume. En 1945, il reçut pour son pays la capitulation allemande - L.S., 1 p. 12° obl. ; Paris, 13.I.50. En-tête imprimé à son nom. 250.-

Message annonçant l'envoi de deux exemplaires de l'Histoire de la Première Armée Française que le futur Maréchal fait parvenir à l'historien et officier de la Royal Canadian Air Force, Stanley J. Heywood.

71. LE CORBUSIER, Ch.-Ed. Jeanneret, dit (1887-1965) Architecte urbaniste, peintre et théoricien suisse, naturalisé français - P.A.S., 1/2 p. in-8, crayon ; "Massilia, 14 sept. 1929". Rare. 950.-

Curieux message tracé d'une main rapide durant sa traversée de la Méditerranée à bord du bateau "Massilia", se dirigeant vers l'Algérie. Après avoir noté la date, le numéro de sa cabine et signé "Le Corbusier", l'architecte fait la liste de son linge personnel qu'il confie au lavage.

C'est à la suite de ce voyage en Afrique du Nord que Le Corbusier établit son projet d'urbanisme de la ville d'Alger (1930).

72. LEDRU-ROLLIN Alexandre (1807-1874) Ministre de l'Intérieur lors de la Révolution fr. de février 1848, il organisa les premières élections au suffrage universel de son pays - L.A.S., 1 p. in-8 ; Paris, 27.V.1848. 220.-

En tant que Membre de la Commission exécutive (10.V./24.VI.1848), Ledru-Rollin prie son correspondant de "... remettre au Porteur 2 cahiers de grand papier et trois ou quatre petits... avec tête de lettres..." imprimés au nom du nouveau pouvoir exécutif. Rare autographe de cette époque : L.-R. n'occupa cette charge que durant un peu plus de six mois !

73. LEONCAVALLO Ruggero (1858-1919) Compositeur italien – PORTRAIT signé sur un MENU in-8 à deux volets ; Los Angeles, 9.XII.1913. 500.-

Beau portrait impriméen médaillon, signé "Leoncavallo", sur le premier volet d'un menu où l'on peut lire : "Banchetto dato dalla Colonia italiana... al Maestro Ruggero Leoncavallo la sera del 9 Dicembre 1913 - Los Angeles Cal.". Au dos, portrait d'une dame exécuté au crayon (par le compositeur ?) et énergiquement rayé. Sur le deuxième volet de ce menu, liste des boissons et des mets servis ("Gambery di mare alla Tonio ... Pollastrino... alla Zingara", etc.) et, au verso, noms des membres du Comité exécutif organisateur.

Charmant document avec joli portrait et belle signature.

74. LEONTIEFF Wassily (1906-1999) Economiste américain d'origine russe, prix Nobel en 1973 - Signature autographe sur carte illustrée ("Greetings from Budapest"), 12°. Enveloppe de la New York University. 150.-

75. LÉOPOLD Ierde Habsbourg (1640-1705) Empereur germanique dès 1658, roi de Hongrie et de Bohême. En guerre contre les Turcs,puis contre Louis XIV - Rare L.A.S., 1 p. in-4 carré ;(Vienne), 11.II.1679. Manque (restauré) dans la marge inférieure blanche. 1500.-

Long message, entièrement autographe et rédigé en allemand, destiné à un haut fonctionnaire de l'administration impériale ("Lieber Praesident"), accompagnant l'envoi d'un "Memorial" vraisemblablement d'argument financier.

Une semaine plus tôt, précisément le 5 février 1679, on signait à Nimègue le célèbre traité mettant fin à la guerre de Hollande qui marqua l'apogée du règne de Louis XIV.

76. LISZT, Au sujet de - L.A.S., 2 pp. in-8, de la Princesse Carolyne SAYN-WITTGENSTEIN (1819-1887) ; Weimar, 6.V.1854. 450.-

Liszt étant malade, Carolyne écrit pour lui à l'éditeur KISTNER de Leipzig. Le compositeur remercie pour l'envoi de la seconde Ballade et le prie "... d'envoyer à ses filles à Paris, sous l'adresse de Madame Patersi (la gouvernante choisie par la princesse !) ... un exemplaire de la 1ère et 2de Ballades...", ainsi que trois autres titres, dont les "... transcriptions publiées en 48-49, 6 cahiers...". Liszt pense en effet que ses deux filles, Cosima et Blandine, ayant "... acquis maintenant un très joli talent sur le Piano, il est temps qu'elles étudient les choses de leur père publiées en Allemagne... auxquelles il a mis beaucoup de soin...", etc.

Carolyne Sayn-Wittgenstein allait obtenir le divorce l'année suivante, mais Liszt ne l'épousera jamais.

77. LORRAIN Jean (1855-1906) Ecrivain français, l'un des plus étincelants interprètes du Paris mondain, élégant, spirituel et grivois de la fin du XIXe siècle - L.A.S., 2 pp. in-12 obl. ; (Paris, 1895 ?). Cachet d'arrivée et trous de classement. 360.-

A son éditeur (Ollendorff), pour le pousser à diffuser son recueil de Chroniques, La Petite Classe, préfacé par Maurice BARRÈS. "... Et cette petite Classe ? Ce serait le moment ou jamais... Voulez-vous prendre jour pour le 1er Mars, car je voudrais bien m'en aller le 15. L'Italie m'attire...". L'écrivain, qui dit attendre une réponse de son correspondant, ne fera pourtant son premier voyage à Venise qu'en 1898 ; nous n'avons pu trouver co nfirmation qu'il s'était rendu en Italie avant cette date.

78. LOUIS II de Monaco (1870-1949) Prince souverain dès 1922 - L.A.S. "Louis", 1 1/2 pp. in-12 obl. ; Monaco, 30.III.1913. En-tête imprimé : Palais de Monaco. 270.-

En acceptant l'invitation de sa correspondante, le prince avait oublié qu'il déjeunait chez sa "... bonne Litvine..." (la cantatrice Félia L.) puis qu'il iraità un thé "... assommant, mais obligé à Vallauris... soyez sûre que c'est moi le plus puni, puisque je ne pourrai pas vous voir...".

79. LOUIS XVI de France, Les derniers moments de - Imprimé de 4 pp. in-4 ; sans lieu ni date (Paris ou Bretagne, 1793/1794). Restauration au pli reliant les deux feuilles. 1200.-

Très rare exemplaire de l'une des toutes premières relations (sinon la première !) évoquant la mort de Louis XVI. A la suite de la transcription complète du fameux "Testament... écrit par lui-même", un typographe anonyme - inscrire son nom à côté de celui du souverain guillotiné le 21 janvier 1793 était en effet fort dangereux ! - nous rapporte ici les dernières paroles du roi "... lorsqu'il a é ;té conduit au supplice... Il étoit dix heures cinq minutes lorsqu'il arriva sur la place de la Révolution, ci-devant Louis XV. L'échafaud étoit placé... Louis y monta seul... Il n'étoit vêtu que d'un seul gillet ou camisolle blanche, le col et la poitrine découverts... Il s'avança d'un air fort assuré du côté gauche de l'instrument de son supplice et il dit d'une voix forte : Français, je meurs innocent ; je par donne à mes ennemis ; je souhaite que ma mort soit utile au peuple...". Conduit à la guillotine, "... il dit, en s'y plaçant : Je remets mon âme à Dieu, et le fatal couteau trancha sa tête. Il étoit alors dix heures seize minutes...".Viennent ensuite les descriptions des réactions du peuple, du transport du corps sans vie sur une charrette autre que celle qui l'avait amené vivant, de la sépulture "... auprès des v ictimes du 10 Août... [et] de celles qui furent étouffées, rue Royale, lors des fêtes de son mariage".

Document historique fort émouvant !

80. MAETERLINCK Maurice (1862-1949) Poète syboliste belge, romancier et auteur de théâtre. Prix Nobel en 1911 - L.A.S., 2 pp. sur carte in-12 obl. ; (Bruxelles, vers 1890). Pli vertical au centre. 240.-

A son éditeur anglais, William HEINEMANN (1863-1920), qui vient de lui procurer un exemplaire de la traduction de sa "Princesse Maleine" (1889). "... Merci bien cordialement de l'envoi... Les traductions me semblent parfaites et l'édition est superbe...".

Le jeune écrivain, qui venait de se faire remarquer dans le monde des lettres grâce à son livre "La princesse Maleine", ignore encore s'il pourra bientôt se rendre à Londres et remercie d'ores et déjà son correspondant pour son hospitalité.

81. MALIPIERO Gianfrancesco (1882-1973) Compositeur italien - L.A.S., 2 pp. in-4 ; Asolo, 9.III.1930. En-tête xylographié représentant un paysage à l'envers avec la légende "Cossi va lo Mondo" (ainsi va le monde !). 400.-

A W. Straham, à propos de la publication des œuvres de MONTEVERDI, dirigée par Malipiero lui-même. Le compositeur voudrait notamment faire connaître à son correspondant les "Frammenti sinfonici dal Torneo Notturno", partition d'orchestre éditée à Berlin, etc.

82. MALLE Louis (1932-1995) Cinéaste français - PHOTO signée, 12°. Reproduction d'un portrait de trois-quarts portant une belle signature dans la marge inférieure blanche. Autographe peu commun. 250.-

83. MALON Benoît (1841-1893) Socialiste français, délégué en 1866 au premier Congrès de l'Internationale à Genève. Membre influent de la Commune en 1871. Auteur de la Troisième défaite du Prolétariat français, l'un des ouvrages les plus importants sur l'esprit de la Commune et témoignage capital - L.A.S., 2 pp. in-12 ; Paris, 3.VIII.1884. Rare ! 400.-

Dès son retour en France après l'amnistie, l'ancien révolutionnaire a adhéré au Parti Ouvrier français. Il travaille à des ouvrages qui font de lui l'un des grands penseurs socialistes de son pays. Dans cette lettre à l'éditeur Plon, il exprime le désir de recevoir le livre du vicomte d'Ussel intitulé La Démocratie et ses conditions morales auquel il s'engage à consacrer un article dans L'Intransigeant où il est chargé "... de questions intéressant la philosophie sociale...".

84. MANDELA Nelson (n. 1918)Président sud-africain,prix Nobel de la paix en 1993 - Dédicace A.S., 1 p. in-8 ; (Le Cap), 22.VIII.1995. 450.-

Très jolie dédicace ("To... - Compliments and best wishes - N. Mandela - 22.8.95") sur la page de garde de son livre autobiographique "Long Walk to Freedom", publié en 1994.

Exemplaire en parfait état de conservation, reliure mi-toile et jaquette d'origine avec deux beaux portraits (dont l'un de jeunesse où il revêt le costume de son pays).

85. MANESSIER Alfred (1911-1993) Peintre fr. post-cubiste - L.A.S., 1 p. in-8 ; Paris, 6.III.1953. Adresse autographe et marques postales au dos. 320.-

Le peintre fait part à son correspondant des conditions par lesquelles il pourrait lui céder un dessin ou une gravure, bien qu'il n'ait "... actuellement que quelques lithographies. 3 différentes. Mais comment pourriez-vous vous décider sans les voir ni les connaître ? Le prix en est de 10.000 fr. chaque. Je ne vois pas non plus comment faire pour le règlement et l'expédition...", etc.

86. MANNERHEIM Gustaf (1867-1951) Maréchal et homme d'Etat finlandais. En 1939, à la tête de l'armée, il fut le héros de la résistance finlandaise contre l'agression soviétique. Président de la République de 1944 à 1946 - L.S., 1 p. in-4 ; Helsinki, 4.XI.1939. En-tête imprimé. En finlandais. 420.-

La Deuxième Guerre mondiale vient d'éclater ; il ne manque que vingt-six jours à l'invasion soviétique... Le vieux maréchal n'est encore que le Président de la Croix-Rouge nationale (en-tête) et c'est en tant que tel qu'il remercie l'architecte Kaj LINDBERG (1889-1955) d'avoir contribué par son important don au travail difficile de la Finland Röda Kors. Le lettre est contresignée par le secrétaire général de l'Institu tion. Autographe rare, de cette époque.

87. MARCONI Guglielmo (1874-1937) Physicien italien, inventeur de la TSF, il réussit en 1901 la liaison radio Cornouailles/Terre-Neuve au-dessus de l'Atlantique, prix Nobel en 1909 - P.A.S., 8° ; (Londres), 24.X.1904. 350.-

Marconi qui n'a que 30 ans est déjà mondialement célèbre. Il offre ici son autographe à un admirateur anglais : "Yours truly - G. Marconi - 24th October 1904". Très jolie page !

88. MARINETTI Filippo Tommaso (1876-1944) Ecrivain italien, initiateur et théoricien du mouvement artistico-littéraire futuriste - P.S., avec un rajout autographe, 2 pp. in-4 ; [Rome, 1940]. 850.-

Formulaire ronéotypé complété à la plume par Marinetti qui donne de nombreux et intéressants renseignements biographiques et professionnels sur lui-même. L'écrivain se déclare de race "Ariana", de religion "Cattolica", marié et père de trois enfants ; il évoque ses rapports avec le Parti Fasciste ("Sansepolcrista" et "Camicia nera d'onore"), précise son grade dans l'armé ;e, ses campagnes militaires, ses décorations et titres, etc.

A la suite d'une longue liste imprimée donnant les titres de ses œuvres, l'écrivain a ajouté de sa main sa dernière publication, "Il poema non umano dei tecnicismi" (1940), puis a apposé sa signature pour authentifier les renseignements fournis dans cette "fiche".

89. MATISSE Henri (1869-1954) L'illustre peintre français - L.A.S., 1 p. in-4 obl. ; (Nice), 8.X.1941. Eveloppe autographe. 1650.-

Curieuse missive écrite pendant la guerre. "... Le Café de Paris est fermé pour huit jours... Je puis vous conduire ailleurs. D'autre part je serai absent de Nice de lundi à Jeudi... Voulez-vous me dire par un mot quand mon homme poura aller prendre les bouteilles que vous voudrez bien me prêter. J'ai oublié de vous dire, parce que cette question de ravitaillement rend idiot, qu'on ne peut avoir de vin sans bouteilles. Je me suis débarrassé des miennes en venant à Cimiez... il est aujourd'hui impossible d'en acheter...". Il loge à l'hôtel Regina de Cimiez (sur les hauteurs de Nice) et propose à son correspondant de le rencontrer le samedi suivant au restaurant de la Poularde, etc.

Belle page nous rappelant que Matisse s'apprêtait à vivre des moments difficiles. En effet, une santé déclinante agravée par les privations dues à la guerre allaient le conduire à utiliser une technique nouvelle, celle des papiers gouachés et découpés, qui se prêtait mieux aux stations couchées prolongées auxquelles l'artiste se voyait de plus en plus contraint.

90. MAUPASSANT, Guy de (1850-1893) Ecrivain français, auteur de quelque trois cents nouvelles, six romans, etc. qui lui assurèrent le succès et une célébrité durable - L.A.S., 1 p. in-8 sur petit bleu avec adresse au dos ; (Paris, 12.XII.1886 ?). Petit manque (restauré) dans la marge gauche. 1850.-

Très souffrant, l'écrivain doit garder le lit et se voit obligé de renoncer à la soirée prévue chez Madame Meredith HOWLAND. Amie adorée de Robert de Montesquiou, celle-ci fut aussi l'une des personnalités les plus recherchées de la haute société parisienne de l'époque, qui fréquentait assidûment son Salon. Maupassant lui "... baise les mains... avec désespoir..." et justifie sa répons e tardive par le fait qu'il avait espéré jusqu'au dernier moment pouvoir laisser le lit, etc.

Ce "Télégramme" semble avoir été posté au bureau de la rue Jouffroy, non loin de la plaine Monceau, où Maupassant avait trouvé une demeure plus conforme à sa situation après avoir quitté celle des Batignolles. Quant à son activité littéraire, elle fut ralentie par la vie mondaine qu'il menait - nous en avons ici un témoignage - à laquelle venaient s'ajouter les effets des longs et sournois p rogrès de sa maladie. Rappelons enfin qu'à cette époque l'écrivain fréquentait une jeune roturière, Joséphine Litzelmann, qui allait accoucher le 29 juillet 1887 d'une fille prénommée Marguerite, troisième enfant de Maupassant ; comme les deux premiers, celle-ci ne fut pas reconnue par l'écrivain.

91. MAXIMILIEN de Habsbourg-Lorraine (1832-1867) Empereur du Mexique de 1864 à 1867. Exécuté - P.S., 1 p. gr. in-folio ; "Castillo de Miramar", 10.IV.1864. Cachet à sec aux armes. 1500.-

"MAXIMILIANO - Emperador de Méjico - Atendiendo á las circunstancias que concurren en vos D. N. BILLING, He tenido á bien nombraros Caballero... de la Imperial y distinguida órden de Guadalupe...", etc. Ce brevet, dont le texte est en partie gravé, est contresigné par le ministre d'Etat Joaquin VELAZQUEZ de Leon. Celui-ci avait fait partie de la délégation mexicaine venue au château de Miramar, près de Trieste, pour offrir la couronne impériale au duc Ferdinand-Maximilien-Joseph d'Autriche, offre acceptée solennellement le 10 avril 1864, quatre jours avant qu'une frégate autrichienne n'emporte Maximilien Ier vers ses lointains Etats...

Le présent document est doublement exceptionnel : il a été signé le premier jour du règne de Maximilien Ier du Mexique et est aussi l'une des toutes dernières (rares !) pièces signées sur le continent européen par ce souverain qui, parti le 14 avril de Trieste, ne débarquera à Veracruz que le 28 mai 1864.

92. MAZZINI Giuseppe (1805-1872) Homme politique et patriote italien - P.A.S., 12°, crayon. Feuillet d'un agenda où, sous la date du mardi 30 novembre [1847], l'illustre révolutionnaire a écrit son nom et son adresse londonienne ("Joseph Mazzini - 19. Cropley Street - New North Road"). Ce document provient des archives personnelles du pianiste et compositeur autrichien Sigmnund THALBERG (1812-1871) qui le reçut probablement des mains de Mazzini. 350.-

93. MEIR Golda (1898-1978) Premier ministre d'Israël - PHOTO (imprimée, extraite d'une revue) signée dans la marge inférieure blanche ; (1975). Enveloppe et billet imprimé joints. 300.-

Image montée sur carte in-12 obl., nous montrant la vieille dame entre le Secrétaire d'Etat américain, HenryKISSINGER, prix Nobel de la paix, et son épouse. Pièce signée aussi par le couple KISSINGER.

94. MEYERBEER Giacomo (1791-1864) Compositeur allemand - Curieux billet autogr., cinq lignes en français, sur feuillet in-16 obl. Pièce jointe. 500.-

Commande de vins (Madère, St Julien, Château d'Iquem, Champagne, etc) mentionnant le nombre de bouteilles et les prix. On joint une longue L.A. de sa femme (4 pp. in-8 ; Berlin, 10.VI.1864) écrite un mois après la mort du compositeur, concernant les représentations de Vasco de Gama, le "... Traité du Prophète, que j'ai choisi comme étant le dernier grand opéra représenté et celui de l'Etoile du Nord,... conclu avec Mr Perrin ; puis toutes les notes détachées que j'ai trouvées dans le journal de Meyerbeer... Les circonstances actuelles sont très différentes... car Meyerbeer n'est plus là pour mettre l'œuvre en scène, et autrefois le choix des chanteurs était tout fait...", etc. Suivent une douzaine de clauses précises auxquelles son corres-pondant, un directeur d'opéra, devra se conformer.

95. MEYERBEER Giacomo - L.A.S., 1 p. in-8 sur papier à son chiffre "ce mercredi". Portrait lithographié joint. 380.-

"... C'est un grand chagrin pour moi de devoir me priver de l'honneur... de votre visite...", écrit-il à son correspondant auquel il explique la raison qui le force à quitter Paris dès le lendemain, alors que son intention était d'y rester plusieurs jours encore. L'auteur des Huguenots souligne aussi le peu d'heures qui lui restent, lesquelles seront plus que remplies par les apprêts du voyage. On joint un très beau portrait du compositeur (4°, mi -buste de trois-quarts), lithographie de F. Perrin portant, au-dessous, la signature imprimée de Meyerbeer.

96. MIRABEAU, Honoré Gabriel Riqueti, Comte de (1749-1791) Orateur et homme politique français, aussi ambitieux qu'intelligent - L.S. "Mirabeau l'aîné", 1 p. in-4 petit ; Paris, 5.XI.1790. 500.-

Quelques mois avant sa mort (2.IV.1791), Mirabeau s'intéresse à l'affaire de la Veuve Goumand, pour laquelle il donne quelques conseils, et dit prendre part aux succès de son corres-pondant, un nouvel élu : "... j'applaudis au choix de nos Concitoyens : ils ne pouvaient placer leurs suffrages plus convenablement...", etc.

97. MIRÒ Joan (1893-1983) Peintre espagnol - Adresse autographe("Monsieur Georges Hugnet - 13 rue de Buci - Paris 6e") sur enveloppe portant au dos sa signature ("Exp. Miró") et son adresse (autographe) temporaire à Varengeville-sur-Mer,probablement alors qu'ilétait l'hôtede Georges BRAQUE ! Timbres et cachet postal : Varengeville, 21.5.40. 250.-

98. MONNET Jean (1888-1979) Economiste, un des pères de l'Europe - Signature autographe sur enveloppe avec timbre-poste allemand à son effigie. Lindau, 16.II.1977. 180.-

99. MOUTON-DUVERNET, Régis Barth., Baron (1769-1816) Général d'Empire - L.A.S. "M. B.on Duvernet", 1 p. 4° ; Schandau(prèsde Dresde etde Pirna), "21 aoust [1813] 8 heures du Soir". 320.-

Il informe le général Dominique VANDAMME (1770-1830), alors commandant en chef le 1er Corps de la Grande Armée en Saxe - il allait s'emparer de Pirna le 16 août - qu'à la suite des nouveaux ordres reçus du maréchal GOUVION-SAINT-CYR (1764-1830), commandant en chef le 14ème Corps de l'armée d'Allemagne et responsable du centre dans la bataille de Dresde les 26 et 27 août suivant, il vient d'établir sa division à Schandau et dans les environs. "... Je resterai de ma personne ici jusqu'à nouveaux ordres. Je n'entre pas dans d'autres détails sur ma position, dans la crainte que ma lettre ne s'égare..." du côté de l'ennemi.

Au printemps 1813, Napoléon avait repris ses opérations contre la Prusse, la Russie, l'Autriche et la Suède. Après les victoires de Lutzen, Bautzen et Dresde, il allait être défait à Leipzig en octobre 1813. Les commandants dont il est question dans cette missive allaient tous être fait prisonniers... Mouton-Duvernet sera quant à lui fusillé à Lyon le 19 juillet 1816 pour avoir, lors des CENT JOURS, "trahi le roi et attaqu&ea cute; la France et le gouvernement à main armée".

100. MÜCKE, Hellmuth von (n. 1881) Officier de marine allemand, héros de la première guerre mondiale - PHOTO in-12 signée "Hellmuth v. Mücke - S.M.S. Emden-Ayesha", datée "1914/15". Rare. 350.-

Le capitaine de corvette - qui guida vers l'Allemagne les survivants du croiseur corsaire "Emden" coulé par les Anglais dans l'Océan Indien le 9 novembre 1914 - revêt son uniforme et pose assis dans un fauteuil.

Rappelons que le retour vers l'Europe des rescapés allemands donna lieu à un voyage épique guidé par le Lieutenant von Mücke ; ils voyagèrent d'abord sur un vieux voilier, l'Ayeska, capturé dans le port de Padang, grâce auquel ils arrivèrent en Arabie. De là, ils traversèrent à dos de chameau les déserts du Hedjaz, puis la Turquie jusqu'à Constantinople d'où il s'embarquèrent pour leur patrie. Cet te aventure, qui eut à l'époque un grand retentissement, fit l'objet d'un livre, "L'Equipage de l'Ayesha - Aventures des rescapés de l'Emden", que Mücke et l'historien allemand Emil LUDWIG firent paraître en 1915.

101. MUSSOLINI Benito (1883-1945) Homme d'Etat italien, Duce du Fascisme, il fut exécuté - P.S., 2 pp. in-folio ; Rome, 18.III.1929. En-tête impr. 400.-

Magnifique signature en tant que ministre de la Guerre (1925/1929) au bas d'un décret concernant la promotion de plusieurs officiers.

Pièce signée aussi par le roi d'Italie VICTOR-EMMANUEL III (1869-1947).

 

102. MUSURUS Pacha (1807-1891) Diplomate et écrivain turc, il traduisit en grec la Divine Comédie - L.S., 1 p. in-4 ; Londres, 10.IX.1874. 350.-

Il informe le lieutenant Parker, de la Marine anglaise, qu'il vient de recevoir "... an answer from Constantinople...", et souhaiterait le rencontrer très prochainement "... to make definitive arrangements...".

Le 28 octobre suivant, la Mes'Oudiyeh, une frégate cuirassée de près de 9000 tonnes construite pour le gouvernement turc par des chantiers situés sur les bords de la Tamise, allait être lancée en présence de l'une des filles de Musurus. Le projet de ce navire, le premier réalisé sur les deux prévus du même type, était d'Ahmed Pacha, responsable de la marine turque ayant bénéficié des conseils techniques de l'amirauté anglaise.

Le destinataire de cette missive semble être Sir George PARKER (1827-1904), officier de marine qui termina sa carrière comme amiral. Il était le fils de Sir William Parker, ancien Lord of the Admiralty.

103. NANSEN Fridtjof (1861-1930) Explorateur polaire et pacifiste norvégien, prix Nobel en 1922 - Pensée A.S. sur carte in-8 obl. ; (vers 1922/25). 350.-

Désormais mondialement connu, Nansen offre ces quelques mots au vainqueur d'une manifestation publique : "Dem Sieger zur Erinnerung - Fridtjof Nansen". Jolie pièce.

104. NEBEL Rudolf (1894-1978) Pionnier allemand de la technique des fusées, il créa en 1930 à Berlin la première piste de lancement. Ses travaux furent à la base de ceux des fusées V1 et V2 - PHOTO in-12 (imprimée, 1976), signée "R. Nebel" dans la marge inf. blanche. Portrait de trois-quarts. 150.-

105. NEURATH, Konstantin von (1873-1956) Ministre des Aff. étrangères allemand de 1932 à 1938, puis protecteur de Bohème et Moravie en 1939/41 où Heydrich détenait le vrai pouvoir. Ayant refusé de collaborer avec lui, Neurath démissionna en 1943. Condamné à 15 ans de prison au procès de Nuremberg - Superbe photo in-12 (Hoffmann, Munich) avec signature autographe (1935). Portrait mi-buste de face. 475.-

106. OLAV V de Norvège (1903-1991) Roi dès 1957 - Signature autographe "Olav R[ex]" sur carte in-8 obl. ; Belgrade, sept. 1966. 320.-

Jolie signature tracée au bas d'une carte-souvenir dont la partie inférieure présente deux timbres à son effigie, collés dans un petit encadrement, la partie supérieure étant, elle, recouverte du texte calligraphié suivant : "The state visit of His Majesty OLAV V the King of Norway to the Socialist Federal Republic of Yougoslavia, from 5th to 10th september 1966".

Curieux témoignage de la visite qu'un roi fit à un pays communiste, autographe obtenu à l'époque par le photographe personnel de Tito.

 

107. ORGANISTES, Violonistes, etc. - 4 autographes musicaux + 1 L.S. ; 1910/1933. 400.-

L.S. de Hugh P. ALLEN (1869-1946) ; superbe page avec musique A.S. (9 longues lignes, morceau complet) de Joseph KREPS (1886-1965) ; belle feuille musicale (trois lignes, environ 50 notes) d'un "Andantino" d'Edgar TINEL (1854-1912), et enfin 2 feuilles d'album avec musique, l'une signée par le "Quatuor de Jongen" (en 1916), l'autre par l'ensemble formé par Albert ZIMMER (1874-1940), Louis Barsen, J. Gaillard, P. Ghigo, lesquels ont transcrit ici quelques mesures du Quat uor en ré de César Franck (Bruxelles, 1916).

108. PAPEN, Franz von (1879-1969) Chancelier allemand en 1932, sa démission prépara l'accession au pouvoir d'Hitler - PHOTO signée, avec dédicace de 4 lignes et date, 8° gr. ; Thérapia (Turquie), août 1943. 400.-

Portrait original (buste, signé aussi par le photographe) avec longue et belle dédicace offerte à un Suisse qui fut délégué de la Croix-Rouge internationale en Turquie durant la Deuxième Guerre mondiale : "... avec les sentiments de reconnaissance sincère de (sic !) son œuvre magnifique...". Rare, de cette époque !

109. PARMENTIER Ant. Augustin (1737-1813) Pharmacien militaire et agronome français. Suite à la publication de son travail sur la pomme de terre, la culture de celle-ci se répandit rapidement en France dès 1773 - L.A.S., 1 p. in-4 ; Calais, 7.VII.1805. Adresse autographe sur la IVe page. 550.-

Premier pharmacien des armées et membre du Conseil de Santé, Parmentier se trouve au Camp de Boulogne d'où il écrit à son confrère et ami BRULOY, "Pharmacien en Chef de l'armée à Boulogne", pour lui signaler qu'il a été "... forcé... de donner en une heure au Commissaire Général (Claude PETIET, 1749-1806) l'Etat des Pharmaciens attachés aux divisions du Centre ; vous verrez par l'Etat que nous vous adressons, ceux qui les composent. Je désire avoir observé... toutes les convenances et rempli vos vües...", etc.

Le 25 Floréal An XIII (15.V.1805), depuis la ville de Milan, Napoléon avait donné sa forme définitive à l'armée destinée à l'Expédition d'Angleterre : l'Armée des Côtes de l'Océan était désormais composée de six Corps d'Armée, dont celui du Centre (anciennement "Camp de Saint-Omer") commandé par le Maréchal Soult et réunissant cinq Divisions. [Voir : F. E. Beaucour , "Napoléon au Pont-de-Briques, 1805"]. Le travail que Parmentier dit ici avoir préparé en toute hâte, se rapporte probablement à cette nouvelle organisation.

110. PARRY William Edward (1790-1855) Navigateur anglais, il explora les régions arctiques - Deux lignes et signature autographes sur petit fragment de lettre (in-obl., env. 12 x 3 cm) monté sur carte in-12. 150.-

111. PASTEUR Louis (1822-1895) Chimiste et biologiste français - L.A.S., 1 p. in-8 datée "Dimanche soir" (vers 1890). 1950.-

Pasteur se rendra avec grand plaisir à l'invitation de son correspondant ("Cher maître") prévue pour le lendemain. Il joint à ses remerciements "... l'hommage de [son] profond respect et de [son] affectueux dévouement...". Très belle page, d'une grande fraîcheur.

112. PEARY Robert E. (1856-1920) Navigateur et explorateur américain. Il atteignit le pôle Nord en 1909 - Signature et date "May 9th 1910" sur feuille d'album in-4. 230.-

113. PEDERZINI Gianna (1900-1988) Cantatrice italienne - PHOTO in-8, signée et datée "Gianna Pederzini - 1946". 150.-

Magnifique portrait mi-buste dû au photographe milanais M. Camuzzi, où le mezzo-soprano, serrant une fleur entre ses dents, pose en costume dans Carmen.

114. PERSHING John J. (1860-1948) Général commandant les forces américaines en France en 1917 - L.S., 1 p. in-8 ; Quartier Général, 8.VIII.1918. En-tête : American Expeditionary Forces. 275.-

Pershing remercie un libraire paricien (Payot) pour l'envoi d'un ouvrage consacré au poète-soldat américain Alan SEEGER (1888-1916) mort au combat dans la Somme. "... Owing to the fact that I have been so busy, I have not had an opportunity to read the book, but I feel sure that I shall enjoy doing so at the very first opportunity...". Notons que le général se préparait alors à l'offensive Meuse/Argonne !

Seeger s'était engagé comme volontaire dans la Légion étrangère au tout début de la Première Guerre mondiale, le 24.VIII.1914. Son poème "I have a Rendez-vous with Death" fut le plus populaire et le plus cité des poèmes de guerre américains. L'ouvrage dont il est question dans cette lettre de Pershing est "Alan Seeger - Le Poète de la Légion étrangère. Ses Lettres et Poèmes, &eac ute;crits durant la guerre, réunis par son Père..." publié à Paris en 1918 par la Libr. Payot.

115. PESTALOZZI (Au sujet de la méthode) - L.A.S., 1 1/2 pp. in-4 du grammairien français Alexandre BONIFACE (1785-1841) ; Yverdon, 30.IX.1814. 360.-

Il regrette de ne pouvoir envoyer les livres de botanique : "... They are none indeed to be found at Yverdon, but De Candolle, that you know as well as I do... Remote from cities, and bustle, and strife, I lead an easy and happy life. My whole delight is in work and teaching. I apply myself to greek and latin, after Pestalozzi's method, the best I ever knew. I can assure you... that the only occupation which I feel any aptitude for, is the education of children ; and it is my ambition and my duty to become a useful member of society...", etc.

116. PIAF Edith (1915-1963) La très populaire chanteuse française - L.S., 1 p. in-4 ; (Paris), 23.XI.1953. Rare. 850.-

Lettre de son impresario Louis Barrier au directeur de L'Alhambra de Paris, stipulant qu' "... Edith Piaf sera la grande vedette... dans un spectacle complet de Music Hall qui débutera le 26 Février 1954, pour une durée de deux semaines...". Suivent quelques détails relatif à cet engagement, notamment le cachet que recevra la chanteuse, "... deux cent mille francs... par jour..." ; toute autre question subsidiaire, affichage, orchestre, etc., fera l' objet d'un contrat détaillé qui sera établi ultérieurement.

Pour donner son accord, Edith Piaf a apposé sa signature autographe au bas de ce double de lettre. Elle était au sommet de son art et, malgré une santé médiocre due à un abus d'alcool et de drogue, ses enregistrement en studio comme en concert étaient admirables...

117. PIAF Edith - P.S., 1 p. in-folio ; New York, 30.VIII.1956. Petit manque dans la marge supérieure, loin du texte. Pièce jointe. Rare. 1250.-

Lors d'une tournée aux Etats-Unis, où elle vient tout juste d'arriver, la "Môme Piaf" accepte de chanter durant une semaine à l'Adolphus Hôtel de Dallas (Texas) contre un cachet de 5000 dollars. Le document que nous proposons ici est précisément le contrat proposé par la "General Artists Corporation" de New York, signé par la chanteuse qui a fait ajouter au texte standard six clauses témoignant de ses exigences : &quo t;... A curtain in front of orchestra must be provided for artist - There will be no service during the artist's performances..." ; il est en outre convenu qu'on ne lésinera pas sur les dépenses publicitaires et que l'artiste disposera d'une "... complimentary suite..." dans l'hôtel même, etc.

Document datant de l'époque où Edith Piaf, qui sortait d'une nouvelle cure de désintoxication, avait créé "L'Homme à la moto" et "Les Amants d'un jour", deux immenses succès populaires.

118. PIATIGORSKY Gregor (1903-1976) Violoncelliste russo-amér. - L.A.S. "Gr. P.", 1 1/2 pp. in-8 ; Los Angeles, 11.V.1971. Enveloppe autogr. 320.-

Amicale missive au fils de sa première épouse où il est question des projets artistiques en Suisse du violoncelliste Pierre FOURNIER : "... I was delighted to learn that Nathan M[ilstein] will also participate... I am well... to enjoy my four greatchildren (all boys) when they are present and to enjoy the quietness when they are away...", etc. Signature complète au dos de l'enveloppe.

119. PIE XII - Eugenio Pacelli (1876-1958) Pape dès 1939, lors de la Deuxième Guerre mondiale, il intervint vainement en faveur de la paix. Son silence devant le nazisme a suscité de nombreuses polémiques - P.A.S., 24° obl. Vers 1940. Très belle photo jointe. 600.-

Bénédiction autographe ("Peramanter in Domino - Pius pp. XII") sur petite carte format cdv. On joint une photo orig. in-12, superbe portrait mi-buste de profil datant de la même époque. Autographe rare, sous cette forme.

120. PITOEFF Georges (1886-1939) Acteur et metteur en scène d'origine russe - L.A.S., 1 p. in-4 ; Genève, 4.IV.(1916 ?). 250.-

A propos à la pièce Masques Noirs qu'il a interprétée en Russie et dont il souhaiterait avoir une traduction afin de la monter en Suisse, pays où il s'était installé en 1915 en y fondant une première troupe de comédiens.

121. PONTANO Giovanni (1426-1503) Ecrivain et homme d'Etat italien. Poète élégiaque, il influença par son œuvre les poètes français de la Pléiade, notamment Ronsard - P.S. "Jo.[annes] Pon.[tanus] Loc.[um] M.[ajestatis] Cam.[erar]ij", 1 p. in-folio obl. ; Naples, 7.IV.1485. Parchemin. 3000.-

Privilège signé ("Rex Ferd.[inand]us") par le roi de Naples, FERDINAND Ier d'Aragone (1423-1494), en faveur de son conseiller Laudadeo di Ligugnano qui est chargé de récolter de nouveaux impôts dans les Abruzzes. Le souverain lui octroie une prime annuelle de 200 ducats afin qu'il n'ait pas à dépenser ses propres deniers ("... ne propriis sumptibus... laborare...").

L'humaniste Giovanni PONTANO a signé ici en sa qualité de substitut du secr. d'Etat ; l'année suivante, il sera nommé Premier ministre et conservera cette charge durant une décennie.

On ne trouve que très rarement des autographes d'hommes de lettres du XVème siècle ! Notre document (qui a perdu son sceau pendant) est, de plus, dans un état de conservation exceptionnel pour un parchemin vieux de cinq siècles !

122. PRATOLINI Vasco (1913-1991) Ecrivain italien, auteur de romans au réalisme vigoureux - L.A.S., 1 p. in-8 ; Naples, 30.IX.1950. En tête, quelques lignes de la main d'un rédacteur de journal. 300.-

L'écrivain, qui avant de connaître la célébrité, avait exercé divers métiers (typographe, serveur, revendeur de boissons, etc.), prie le directeur d'un journal napolitain de rectifier une information erronée parue en troisième page du quotidien : "... la prego di volere accogliere una precisazione, e cioè questa : di vero, nella suddetta notizia, c'è soltanto che io da qualche tempo sto lavorando ad un romanzo di ambiente na poletano. Il resto è puro parto di fantasia..." !

123. PRESTIDIGITATION : Louis COMTE (1788-1859) L'un des artistes les plus connus et les plus adroits. Né à Genève, il passa en France en 1809 et fonda à Paris un petit théâtre en 1812. Sa célébrité fut telle que Louis XVIII lui accorda le titre de "physicien du roi" ! - L.A.S., 1 p. pet. in-4 ; Paris, 20.XII.1826. Adresse autographe sur la IVe page. Rare. 800.-

Le "Phy.n du Roi et de la famille Royale" supplie l'architecte Chabouillié, de la Préfecture de Police "... de ne point retarder le rapport que vous avez la bonté de faire pour mon ouverture. J'ouvre sans aucune remise, samedi 23. J'ai envoyé les annonces aux Journaux...", etc.

Ayant été forcé par les autorité de quitter la salle du Passage des Panoramas, sous prétexte qu'elle offrait des dangers d'incendie, Comte avait fait construire un théâtre bien plus vaste que le précédent sur un terrain attenant au Passage Choiseul. Cet établissement - à l'inauguration (26.XII.1826) duquel se rapporte la présente lettre - reçut le nom de Théâtre des Jeunes Elèves de M. Comte. Nom breux furent ses élèves ou imitateurs dont le plus célèbre reste sans doute ROBERT-HOUDIN, qui ouvrit son propre théâtre à Paris en 1845, au Palais-Royal.

124. RACHEL, Elisa Rachel Félix, dite Mademoiselle (1821-1858) Célèbre tragédienne française - P.A.S., 1 p. in-12 ; "Jeudi" (Paris), 11.I.1855. En-tête à son chiffre doré. 550.-

"A midi moins un quart", Mademoiselle Rachel délivre ce "Bon pour deux personnes" désirant assister à la "... répétition générale de La Tzarine...". La première représentation de ce drame en 5 actes de Scribe aura lieu à la Comédie-Française le 15 janvier suivant et sera donné encore 17 fois dans le mois et demi qui suivit, pour une recette totale avoisinant les 80.000 francs ! Rachel était au sommet de sa gloire et de son talent, mais aussi à l'avant-veille de ses adieux définitifs au théâtre français. Relique rare et intéressante.

125. RACHMANINOV Serge - Manuscrit musical autographe du violoncelliste Pierre FOURNIER (1906-1986), qui l'a signé de ses initiales en première page, 6 pp. in-folio. 1200.-

Partition originale très travaillée, avec indications musicales (doigtés, temps, etc.), entièrement écrite par l'illustre violoncelliste qui l'utilisait lors de ses concerts. Page de titre ("PRÉLUDE - S. Rachmaninoff, op. 23 - 4 - Violoncelle et Piano - Transcription P.F.") et cinq pages de musique, les deux dernières étant un travail postérieur (peut-être furent-elles réécrites par Fournier qui les avait perdues ?).

Document fort intéressant nous révélant comment Fournier travaillait ses partitions.

126. RADET Etienne (1762-1825) Général de gendarmerie chargé, en 1809, de s'emparer du pape et de l'emmener prisonnier vers la France - L.A.S., 1 p. in-4 ; (Italie, 1806/1811 ?). 350.-

Curieuse missive où l'on voit Radet agir en faveur d'un simple curé, le Père Don Bruno Ugla, parent, il est vrai, du prince archichancelier de l'Empire ! "... Ce respectable vieillard est si enchanté de vos bontés que Sa reconnaissance s'est manifestée par des pleurs de satisfaction et des vœux au Ciel pour la conservation des jours de Son bienfaiteur, Son illustre et généreux parent...", etc. Cette lettre pourrait avoir été adressée à l'archichancelier de l'Empire, le prince-duc CAMBACÉRÈS, ou alors au prince Eugène de BEAUHARNAIS, nommé "Archichancelier d'Etat" par son père adoptif Napoléon Ier, titre dépourvu de fonctions...

127. RASMUSSEN Knud (1879-1933) Explorateur danois. Entre 1912 à 1933, il dirigea sept expéditions pendant lesquelles il étudia la vie des Esquimaux - L.A.S., 2 pp. in-4 face à face ; Hundested, 27.IV.1930. 450.-

Longue missive en danois sur papier à son nom, écrite peu avant son départ pour l'une de ses expéditions scientifiques. Rasmussen explique que la mission qu'il s'apprête à entreprendre l'empêche d'accepter l'invitation que l'ambassadeur d'Allemagne Ulrich von HASSELL (1881-1944, exécuté comme anti-nazi) lui a fait parvenir, et lui ôte par la même occasion le plaisir de rencontrer le représentant d'une grande nation.

128. RECAMIER Juliette (1777-1849) Femme célèbre pour sa beauté et ses illustres amitiés : Madame de Staël, Chateaubriand, Ballanche, etc. -L.A.S. "Juliette Récamier", 1 p. in-8 ; "Rue Basse du Rempart n° 36 - Lundi matin", (Paris, 1808/1819). 500.-

Elle souhaite consulter son correspondant, un "Duc", sur "une chose" qui l'intéresse vivement, et lui demande de lui fixer un rendez-vous chez lui "... ou chez moi, et permettez que je m'adresse à vous avec la confiance qu'on doit à un ancien ami...", etc. L'affaire étant urgente, le porteur attendra la réponse. Au duc de Richelieu, Premier ministre français de 1815 à 1819 ?

Notons que c'est à l'adresse de la "Rue Basse-du-Rempart" qu'en Septembre 1817 Chateaubriand alla voir Mme Récamier pour gémir sur la mort de Mme de Staël...

129. REICHA Antonin (1770-1836) Compositeur et théoricien musical bohème - Musique et texte autographes montés sur 1 p. in-4 obl. ; (Paris, 1835). Deux gravures jointes. 1200.-

Sujet de fugue, six très belles mesures autographes de Reicha montées sur grande feuille de couleur verte tirée de l'album du violoniste Deldevez, et long texte explicatif de la main du vieux compositeur bohème : "On prépare la matière fuguée en la cherchant avec le sujet : 1° Les Strettos ; 2° Les imitations ; 3° Le sujet par M.t Contraire ; 4° On divise le sujet en différents petits fragments...", etc., en tout cinq lignes de préc ieux conseils ! En tête de la feuille, Deldevez a fait précéder sa signature autographe de la mention suivante : "Autographes d'Ant. Reicha (classe du Conservatoire, 1835)". Joint : Portrait gravé d'Antonin Reicha et illustration gravée de son tombeau "au cimetière de l'Est". Intéressant ensemble.

130. RENOIR Jean (1894-1979) Cinéaste français, fils du peintre - L.S. "Jean", 1/2 p. in-4 ; Beverly Hills, 25.II.1958. 350.-

Il remercie le scénariste Charles SPAAK (1903-1975) de lui avoir communiqué ses impressions après une soirée dédiée au cinéma en France : "... Ce début est très encourageant. L'histoire de l'absence des photos chez Cinédis l'est moins...". Il se réjouit à l'idée d'aller avec Spaak et son épouse "... présenter le film en Belgique..." (son "Déjeuner sur l'herbe", dif fusé en 1959 ?).

 

131. ROSSINI Gioacchino (1792-1868) Compositeur it. - L.S., 1 p. 4° (+ deux lignes de P.S. au dos) ; Paris, 25.XI.1835. Nom du destinataire sur la IVe p. Texte inédit. Belle signature ! 1250.-

Le compositeur sollicite l'aide duDocteur Pierre Fr. Olive RAYER (1793-1867), médecin du roi puis de Napoléon III, afin qu'il admette dans son hôpital et administre les meilleurs soins au pauvre "... Monsieur Legnani artiste distingué... auquel je m'intéresse vivement [qui] vient de tomber et de se fracasser le bras...". M. Severini (directeur du Théâtre-Italien ; il périt deux années plus tard dans l'incendie qui ravagea ce th&eacut e;âtre) se joint au grand Maître pour recommander le malade et M. Pacini (l'ami de Paganini) "... qui remettra la présente à Monsieur Rayer [et] lui donnera tous les renseignements sur ce malheureux événement...".

L'artiste distingué auquel s'intéresse Rossini est le célèbre guitariste, chanteur, compositeur et luthier Luigi Rinaldo LEGNANI (1790-1877) qui voyagea pendant deux ans (1836-1837) avec le grand Paganini, jouant avec lui ses œuvres spécialement composées pour le violon et la guitare.

132. ROTHSCHILD Charles de (1788-1855) Célèbre financier, il créa sa propre banque à Naples en 1820 - L.S., 1 p. in-folio ; Naples, 13.V.1822. 400.-

Il communique à un Marquis le nom du courrier qu'il s'apprête à faire partir pour Paris. Celui-ci ayant besoin "... del necessario Passaporto...", Charles de Rothschild demande à son correspondant de le lui procurer. Autographe peu commun.

133. ROUSSEAU Jean-Jacques (1712-1778) Ecrivain et philosophe genevois - Manuscrit autographe, 9 lignes sur 1 page in-4 ; vers 1745/1748. 950.-

Rousseau, qui travaille pour Madame DUPIN à un ouvrage sur les femmes, a relevé dans un texte de Jean Chardin de 1711, intitulé "Voyage en Perse", qu'à la page 155 du tome 4 on peut lire : "... Le voile des f.[emmes] est une des plus anciennes coutumes dont les histoires parlent, mais il est difficile de savoir si c'est par pudeur, par vaine gloire... ou par effet de la jalousie des maris" qu'elles le prirent. L'illustre philosophe résume ici en quel ques lignes l'histoire du voile islamique dans le pays où son port est actuellement une stricte obligation : l'Iran (ou ancienne Perse).

134. [Liszt] RUBINSTEIN Anton (1830-1894) Pianiste et compositeur russe - P.A.S., écrite à la fin d'une L.A.S. (2 1/2 pp. in-8) d'A. VILLOING ; [Breslau, 14.I.1843]. Autographe rare de cette époque ! 750.-

Depuis 1840, l'enfant prodige qu'est Anton Rubinstein parcourt l'Europe pour donner des concerts et suivre des cours de perfectionnement. Il est accompagné d'Alexander VILLOING (1804-1878), son professeur de piano, qui le suit depuis Moscou et rédige ici pour son jeune élève une lettre à l'éditeur parisien Maurice SCHLESINGER : "... Nous avons appris... que notre cher Liszt fait encore une fois fureur à Berlin, cela est tout naturel... il ne sera jama is atteint par aucun pianiste...", souligne Villoing qui demande où en est "... l'édition des deux romances d'Antoine..." proposée aussi à Eck et Lefevre, de Cologne, etc. "Antoine vient de donner concert à Breslau... douze morceaux exécutés à lui seul avec un intérêt croissant jusqu'à la fin... C'est à Varsovie... que nous espérons avoir de vos nouvelles...". Le petit Antoine Rubinstein, 12 an s, ajoute deux lignes affectueuses d'une écriture encore enfantine.

Dans le dernier paragraphe, il est à nouveau question de LISZT auquel le professeur et l'élève présentent leurs hommages "... s'il veut bien se resouvenir de ceux qu'il a si souvent obligés...".

135. SADATE, Anouar Al- (1918-1981) Président égyptien de 1970 à sa mort. Prix Nobel de la paix en 1978 pour sa politique de rapprochement à Israël. Il fut assassiné par des militaires intégristes - Superbe PHOTO in-4 obl. signée en arabe ; Belgrade, 8.IV.1976. 650.-

Belle image nous montrant le Président égyptien (mi-buste) s'entretenant avec le Président Tito, son hôte. Souriants, les deux hommes posent pour les photographes que l'on voit en deuxième plan sur la photo, prêts à immortaliser cette rencontre apparemment fort cordiale.

136. SAINT-PIERRE Bernardin de (1737-1814) Ecrivain français aux rêves utopiques - L.A.S., 1 2/3 pp. pet. in-4 ; Paris, 15.X.1789. Légèrement défraîchie. Adresse autographe et cachet de cire brisé sur la IVe page qui fut anciennement renforcée au dos. Rare. 1250.-

Bernardin de Saint-Pierre doute fort de mériter "... touttes les choses agreables..." que son correspondant, l'abbé CORDA, de Ste Menchoud en Champagne, lui a mandées : "... Ce seroit... une des plus douces recompenses de mes travaux de pouvoir correspondre avec une personne de votre meritte...". Il n'est cependant qu'un solitaire "... avec lequel la plupart de ses lecteurs veulent entretenir des liaisons...", ce qui le fatigue beaucoup. Il sent le poids des années et sa : "... tête ne peut y suffire. Plaignez-moi donc..." ! Puis il est question de "... deux hommes aussi estimables et aussi intéressants que Mr d'Arnaud et de Marnezia..." qu'il ne connaît pas personnellement mais dont il n'ignore pas "... de quel prix sont leurs talens...". Notons que le Marquis Cl. F. LEZAY-MARNEZIA (1735-1810), tout aussi utopiste que l'auteur de cette lettre, allait bientôt tenter de créer aux Etats-Uni s (1790/92) une colonie agricole près de Pittsburg...

Cette précieuse missive fait encore allusion, semble-t-il, aux événements déclenchés par une Révolution française naissante ("... Heureux... qui, comme vous, peut passer sa vie loin du trouble des villes..."), et nous apporte un renseignement important permettant de corriger de nombreux répertoires biographiques, puisque l'écrivain souligne ici que "... Bernardin n'est qu'un de mes noms de baptême...", le nom de sa f amille étant "De Saint Pierre".

Superbe missive écrite peu après l'immense succès obtenu par Paul et Virginie, roman paru en 1787, qui avait apporté à son auteur l'admiration de tous et une certaine aisance financière.

137. SALIERI (Un librettiste de) : Simeone Antonio SOGRAFI (1759-1818) Auteur dramatique italien, il écrivit plusieurs livrets pour Salieri, Cimarosa, Morlacchi, Zingarelli, Farinelli, etc. - L.A.S., 2 pp. in-4 ; Padova, 10.XII. 1810. Adresse autographe et cachet brisé sur la IVe page. Rare ! 450.-

A un confrère, "... uomo reputatissimo com'ella è...", pour solliciter des renseignements sur les anciennes écoles de peinture et les meilleurs artistes italiens, "... i quali oltre l'eccellentemente dipingere le loro figure hanno rigorosamente osservato tutto ciò ch'era di necessario corredo...". Certains soutiennent en effet que les écoles florentines et romaines furent les plus "endoctrinées", d'autres déprécient Rap haël pour ses "inexactitudes", etc. Sografi sollicite l'avis de son correspondant dont les connaissances en matière d'art sont sûres.

138. SCHNEIDER Johann Gottlob (1789-1864) Organiste et compositeur allemand - MUSIQUE A.S., 1 p. in-8 obl. ; Dresde, 11.III.1851. 350.-

"Larghetto", thème complet pour orgue, six mesures sur double portée, signé "Johann Schneider - K. S. Hoforganist". Très belle pièce provenant de la collection Henri MASON.

139. SCHUMANN Clara (1819-1896) L'illustre pianiste allemande, femme de Robert Schumann et grande amie de Brahms - L.S. "old Friend - Clara Schumann", 1 p. in-8 ; Francfort, 16.VI.1889. Ex-collection Rawlins. 500.-

Belle lettre présentant l'un de ses anciens élèves, le pianiste anglais John St. Oswald DYKES (n. 1863), "... who was my pupil for years and is a very good musician and a very respectable young man...". Après avoir étudié le piano avec Clara Schumann, ce jeune artiste (fils d'un organiste auteur d'hymnes restés célèbres, mort fou en 1876) avait été nommé en 1887 professeur de pianoforte au Royal Conservatory of Music. En 1888, un Trio de sa composition avait été donné avec succès au Popular Concert.

140. SCHWEITZER Albert (1875-1965) Philanthrope et musicien alsacien, prix Nobel de la Paix en 1952 - P.A.S., 1/2 p. in-8 obl. ; Gunsbach, 1.III.1933. Trous de classement dans la marge gauche. 375.-

A la suite d'une brève lettre écrite par sa secrétaire Emy MARTIN remerciant pour un envoi, le Docteur Schweitzer a ajouté quelques lignes de sa main à l'intention de la destinataire, Martha HINRICHSEN, femme d'un des responsables de la maison d'éditions musicales Peters Verlag, de Leipzig. Cette dernière lui ayant parfois offert certaines partitions de Bach, le philanthrope sollicite son aide : "... Ich bin Ihnen sehr verdanken, wenn Sie für ric htige Erledigung inliegenden Auftrags an das Hans Peters sorgen wollen...", etc. (Je vous serais fort reconnaissant si vous vouliez vous occuper de contrôler l'envoi de la commande ci-incluse, etc.).

Il s'agissait sans doute d'une nouvelle commande de partitions de musique pour orgue, l'une des grandes passions du célèbre Alsacien.

141. SHERMAN William Tecumseh (1820-1891) Général américain. Lors de la Guerre de Sécession, il remporta les victoires de Vicksburg et d'Atlanta et accomplit la célèbre marche vers la mer jusqu'à Savannah. Après la bataille de Richmond, il reçut la reddition du général sudiste Johnston - Belle signature et date autographe, "W.m T. Sherman - General - 1890", sur feuillet in-24 obl. (format carte de visite). 300.-

142. SIBELIUS Jean (1865-1957) Compositeur finlandais - L.A.S., 1 p. in-4 ; J-rvenp--, 9.XII.1918. Enveloppe autographe jointe. En finlandais. 1200.-

Le lendemain de son 53ème anniversaire, le musicien adresse ses remerciements à un couple d'amis ayant eu la gentillesse de lui faire parvenir un magnifique bouquet de fleurs "... qui remplissent la maison de leur parfum..." à une époque de l'année où cela est plutôt rare, etc.

Sibelius s'adresse ici à Alfhild LINDBERG, femme de l'architecte Hugo L. (1863-1932), de Helsinki, un mois à peine après la première exécution (24.X.1918) de son op. 92 Oma maa (Mon Pays), musique pour chœur et orchestre composée en deux semaines seulement. A la même époque, il travaillait à la version définitive de sa Cinquième Symphonie, op. 82, qui lui donnait tant de mal et allait pourtant se révéler triomphale.

Très belle page, entièrement autographe.

143. SIGNAC Paul (1863-1935) Peintre et aquarelliste français, ardent défenseur du néo-impressionnisme - L.A.S., 4 pp. in-8 ; Groix, 26.VI.[v. 1922]. 1600.-

A un ami, qui partage sa passion pour la mer, auquel le peintre décrit certaines scènes qui l'on marqué : "... Les thoniers sont en partance. C'est un magnifique spectacle... Je suis fou d'aquarelles et claqué !...". Sportif, il salue "... le Tour de France sur le pont de Kerenthrech. C'est un hommage que tous les ans je rends aux géants de la route que je préfère à nos jeunes requins des lettres et des arts...".

Il envisage de se rendre à Landerneau et Tréguier qu'il veut revoir avant de rejoindre Lézardrieux, probablement par Paimpol (Côtes du Nord) où il se refuse d'aller loger au Palace à cause de la hausse des prix et parce qu'il a été fort mal traité l'année d'avant. Il exprime le désir de traverser le Trieux à bord du bateau de son ami puis parle de son art : "... Samedi, je travaillais au bout du mole. Je vis surgir du Nord, un petit canot de 5 mètres, genre Belle-Isle, orné d'arabesques bleues sur fond blanc. De ma jumelle, je distinguais son nom : La Ville d'Honolulu. J'en conclus que c'était notre bon peintre PUY (Jean P., 1876-1960) ! En effet... Il s'en allait seul à Belle-Isle... Il n'est pas gourmand, il n'avait à bord que du pain et de l'eau ; ni difficile sur son sommeil, il dort sur son foc ! Enfin, c'est un bon bougre et un bon peintre..." ; il n'en peut dire autant du j eune Yves ALIX (1890-1979), peintre paysagiste post-cubiste et suiveur d'André Lhote...

Intéressante lettre écrite de Bretagne, haut lieu d'inspiration pour Signac et pour de nombreux peintres, notamment Van Gogh.

144. SIKORSKY Igor Ivanovich (1889-1972) Ingénieur américain d'origine russe. Pilote et constructeur aéronautique, il réalisa plusieurs modèles d'hélicoptères - Signature et date autographes, "J. Sikorsky - Jan. 28 - 1960", sur carte in-12 obl. Avec portrait imprimé joint. 175.-

145. SPONTINI Gasparo (1774-1851) Compositeur italien, directeur de l'Opéra de Paris, puis Maître de chapelle du roi de Prusse - L.A.S., 2 pp. in-4 ; Paris, 7.XI.1830. Marge gauche effrangée. Adresse autographe et sceau de cire rouge sur la IVe page. En-tête (1/2 page !) gravé à ses nom et titres, avec vignette allégorique musicale. 375.-

De passage à Paris, "Der Ritter SPONTINI, Erster Kapellmeister und Generalintendant der Kapelle Sr Majest-t des Königs von Preussen" aurait souhaité rencontrer M. Robert, du Théâtre Italien (co-dirigé par ROSSINI !). Il aimerait en effet, comme ses "... honorables collègues et même... collaborateurs français et... hommes de lettres, ... pour deux seules semaines environ que je reste encore à Paris..." être gratifi é d'entrées gratuites "... aux intéressantes représentations de votre théâtre...". Spontini n'entend nullement se prévaloir pour cette faveur de sa qualité "... de ci-devant directeur général et compositeur de ce théâtre...", etc.

146. SUCHET Louis-Gabriel (1770-1826) Maréchal d'Empire, duc d'Albufera - L.S. "Le M.al Duc D'Albufera", 1 1/2 pp. in-folio ; Quartier Général de Valencia, 27.X.1812. 450.-

Belle lettre témoignant du caractère entier du Maréchal qui ne peut admettre qu'un protégé du baron Lacuée profite des Biens nationaux de la Province d'Aragon qu'il gouverne ! "... Je connaissais le Sr Lapuyade... pour très intrigant, mais laborieux, et je consentis... à le nommer Directeur général... Qu'en est-il résulté ?... au lieu de laisser aux justices des villages la Direction et la responsabilité des B iens-Nationaux, l'on a préféré affermer pour obtenir des Pots de vin... ce qui s'est particulièrement confirmé dans le Corrégiment d'Alcanitz et de Caspe... Fatigué de ces Etats de choses, je viens de prendre l'arrêté... Je soupçonne le Sr Lapuyade de malversations et je dois à regret dire... que ce fonctionnaire est si bien dans l'esprit de M. Lacuée qu'il est devenu son conseil, son ami, et son compagnon de tous les jours.. .", etc.

Le baron Saint-Juste LACUÉE (1777-1834) était Intendant général des armées d'Aragon et parent du ministre de l'Administration de la guerre Lacuée de Cessac...

147. SUE Eugène (1804-1857) Romancier fr., considéré comme l'initiateur des réalistes - L.A.S., 2/3 p. 12° ; v. 1845. Adresse autogr. sur la IVe p. 300.-

A l'historien Horace de VIEL-CASTEL (1802-1864) : "... Si vous alliez par hasard demain... chez madame d'Agoult... nous pourrions ensuite aller chez mad. de Chabrières (?)...". Sans réponse de son correspondant, il se propose d'aller l'attendre rue Godot.

148. SUÈDE, Charles XIII de (1748-1818 ) Roi dès 1809, il désigna et adopta

le Maréchal Bernadotte comme son successeur - L.A.S., 2 1/2 pp. in-4 ; Stockholm, 20.I.1806. Traces de scotch sur la dernière page. 600.-

Intéressante missive à un officier suédois qui lui avait annoncé son retour de Scandinavie "... accompagné de vos braves Frères d'armes, qui paroissent maintenir devenir des hors d'œuvres dans les conjonctures présentes (guerre napoléoniennes !). Vous me remerciez de la permission que je vous ai donnée pour vous faire casser les bras et les jambes... Ma foy cela ne vaut pas la peine, mais vous avez fait votre devoir... et il paroit que p our le moment l'histoire de cette guerre est finie... [Elle] sera cependant mémorable pour les temps à venir et une leçon bien instructive pour les souverains qui ne savent pas choisir des gens capables pour conduire leurs Armées...", etc. Ancien chef militaire, Charles XIII, qui n'était encore que Duc de Sudermanie, s'intéressait de près à la guerre malheureuse que le roi Gustave IV Adolphe, son neveu, lié à la 3ème coalition , menait contre Napoléon Ier.

149. SUÈDE, Charles XIV Jean de (1763-1844) Roi dès 1818, plus connu comme J. B. Bernadotte, Maréchal d'Empire - L.S. "Carl Johan", avec large paraphe, 1 p. in-folio ; Château de Stockholm, 10.X.1828. Adresse et sceau de cire rouge (brisé) sur la IVe page. 450.-

Missive en suédois relative à la promotion du Président d'une Commission militaire. Le document est contresigné par J. NORDENFALK, Secrétaire d'Etat à la Guerre. Grande et belle signature "royale" de Bernadotte.

150. SVANHOLM Set (1904-1964) Ténor suédois, grand interprète de l'opéra wagnérien - PHOTO signée et datée "Wien, 25.V.1941", imprimée en sépia. Léger défaut (éraflure sur le casque). Beau portrait mi-buste de profil le représentant dans le rôle de Lohengrin. 250.-

151. SZIGETI Joseph (1892-1973) Violoniste hongrois - L.A.S. "Joska", 2/3 p. in-8 ; [Chailly, 14.VII.1961]. Enveloppe autographe jointe. 180.-

"Cher Fonseca - écrit-il affectueusement à Jean-Pierre Fonda, alors élève de la "Meisterklasse des Professors Geza Anda, Musikkonservatorium, Luzern" - Tu pourra à l'occasion dire à Géza qu'il existe encore un autre Brahms..." (son enregistrement).

Cette brève missive est adressée au fils du célèbre violoncelliste Pierre FOURNIER, qui commençait une carrière de pianiste sous le pseudonyme de Jean Fonda.

152. TCHAIKOVSKI Petr Ilitch (1840-1893) Compositeur russe dont l'œuvre a exercé une influence importante sur plusieurs générations de musiciens - L.A.S., 2 pp. in-12 obl. ; Klin, 9/21.X.1892. En-tête à son chiffre et bords dorés. 5250.-

"Cher ami ! Cette petite lettre vous sera remise par une sympathique compatriote... très bonne pianiste, que je recommande à Votre bienveillante protection...". Le compositeur, qui avait séjourné à Paris durant une dizaine de jours au début de la même année, espère que son corres-pondant (Edouard COLONNE, l'organisateur de concerts ?) voudra bien accorder son soutien à la jeune artiste, Madame Stoss-Petroff, et l'en remercie d 'avance.

Tchaikovski écrit de Klin où, désormais illustre et financièrement à l'aise, il s'est installé depuis peu dans l'espoir d'y trouver une certaine tranquillité d'esprit. C'est là qu'il va composer en cette année 1892 son opéra Iolante et surtout la musique du ballet Casse-Noisette, deux œuvres dont la première représentation allait avoir lieu le 29 décembre suivant.

Les autographes de la toute dernière période de la vie du compositeur (il mourut une année plus tard) sont rares.

153. TIEDGE Christoph August (1752-1841) Poète allemand, auteur entre autres de Urania - L.A.S., 3 pp. in-8 ; Dresde, 22.IV.1827. 750.-

Longue et intéressante missive (67 lignes) témoignant de la grande amitié qu'il voue à un confrère dont on vient de publier une biographie ainsi que le premier volume des œuvres : "... Sie haben... mir durch die Zusendung des Lebens und des ersten Theils der Werke meines unvergesslichen klamer Schmidts (?) eine grosse, obgleich wehmütige Freunde gemarcht...".

Le poète évoque les manuscrits des poèmes qu'il a conservés et ajoute : "... Die würdigen Herausgeber seiner Werke haben sehr wohl darangethan, den so gemüthvollen durch seine Briefe sich selbst schildern zu lassen : so tritt gleichsam unmittelbar in der unverkummerte Individualitas des geliebte Daseyn des geschiedenes Freundes vor unsere Seele. In den Gedichten ist mir manche alte liebe Bekantschaft wieder begegnet. Besonders...", etc.

154. TRÉLAT Ulysse (1795-1879) Neuropsychiatre fr., auteur de recherches sur la folie et ses origines - L.A.S., 2 pp. 8° ; Salpêtrière, 2.IX.1857. 260.-

Il conseille à un docteur angl. de se rendre aux hôpitaux parisiens de la Salpêtrière "... le matin à l'heure de la visite de chaque médecin... et... demander l'autorisation de visiter les différents services des aliénées. Jamais cette demande n'est refusée à un médecin étranger...". En 1861, paraissait son ouvrage sur "La Folie lucide, étudiée au point de vue de la famille et de la soci& eacute;té".

 

155. TROLLOPE Anthony (1815-1882) Romancier anglais - Adresse A.S. (initiales) sur enveloppe in-16 envoyée à un pasteur de l'Eglise anglicane résidant à "Rogate". Petit cerf gravé en rouge sur le rabat. 200.-

156. VANDERLIP Frank Arthur (1864-1937) Financier américain, Président de la Nat. City Bank of New York - P.A.S., 1 p. 12° obl. 300.-

Quatre lignes écrites à Bruxelles, datées "Nov. 2, '21", en l'honneur du "... most distinguished correspondent of our times...", le britannique E. J. Dillon (1854-1933), rencontré au Palace Hôtel de Bruxelles. Signée au dos et datée "Berlin 12.I.22" par le célèbre financier et homme politique allemand, Hugo STINNES (1870-1924).

157. VERHAEREN Emile (1855-1916) Poète belge. Rallié à un socialisme fraternel, il publia entre autres une suite de recueils d'un lyrisme puissant - Manuscrit A.S., 1 p. in-8 ; Westende, juillet 1909. 650.-

Deux beaux quatrains glorifiant la liberté, dont le premier commence ainsi : "Toi qui t'en vas là bas, / Par toutes les routes de la terre, / Homme tenace et solitaire...", etc. Superbe pièce !

158. WAGNER Cosima (1837-1930) Fille de Liszt, elle épousa Richard Wagner après s'être séparée de Hans von Bülow - L.S., 1 p. in-8 ; Bayreuth, 2.III.1900. (ou 1901 ?). 400.-

A un organisateur de concerts (le chef d'orchestre parisien Ed. COLONNE ?) qui souhaiterait la présence de Siegfried Wagner lors d'une soirée. Cosima répond pour son fils absent : "... Il doit être en route, mais je ne sais pas au juste quand il arrivera. En tout cas il ne lui sera pas possible d'assister au concert de dimanche... Son Opéra est remis au 12 de ce mois...".

Le 23 mars 1901 avait lieu au Théâtre Royal de Munich la première du "Herzog Wildfang", deuxième opéra de Siegfried Wagner.

 

159. WAGNER Richard (1813-1883) Compositeur all. - Curieux billet A.S. (initiales), 1 p. in-12 obl. ; (Sienne, fin août 1880 ?). Portrait joint. 2250.-

Jolie feuille sur laquelle le compositeur a tracé de sa grande écriture, à l'encre mauve, les mots suivants : "Ja ! Ja ! - So ist'es - R W." (Oui ! Oui ! - C'est comme cela...).

Au dos, message A.S. au crayon (3ème pers.) émanant de l'écrivain et dramaturge italien Pietro COSSA (1830-1881) qui se dit désolé de n'avoir pas trouvé chez eux "... l'illustre Wagner e la sua gentilissima signora [e] lascia mille saluti...". De sa main, Cosima WAGNER a noté au-dessous : "Cossa - Consul de France (?!) - Casalta de Lucca".

Pietro Cossa - dont les tragédies à sujet historique s'inspirant au vérisme étaient alors en vogue - avait l'habitude de séjourner sur les côtes toscanes et il est vraisemblable qu'il soit allé rendre visite à Wagner lors du séjour que celui-ci fit dans cette région. Le compositeur, qui logeait dans la superbe villa de Torre Fiorentina, près de Sienne, étant absent, Cossa lui écrivit sans doute son message au dos de ce billet que Wagner avait laissé traîner quelque part chez lui... Le village de Casalta (Lucques) était probablement le lieu de résidence de Cossa.

Notons enfin que c'est en visitant la cathédrale de Sienne, en août 1880, que Wagner eut l'idée du temple du Graal ; plus tard, à Bayreuth, il suggéra à Joukowsky de s'en rappeler lors de la mise en scène du Parsifal.

160. WAGNERIANA : Joseph RUBINSTEIN (1847-1884) Pianiste russe, il avait gagné quelque notoriété en composant de la musique de salon. En 1872, il fut accueilli par Wagner comme son assistant à Bayreuth, mais il se créa rapidement des ennemis, voulant s'"accaparer" le Maître. A la mort de celui-ci, il tomba dans une grave dépression et finit par se suicider - L.A.S. sur cp in-12 obl. ; [Palerme, 5.XI.1882]. Adresse et marques postales au dos. Au tographe rare ! 500.-

Il interroge le violoniste et éditeur allemand de musique, Franz RIES, de Dresde, à propos de certaines partitions commandées mais jamais reçues ("... Musicalien : Clarinetten-Conzerte u. s. w., bis nun noch nicht eingetroffen..."). Rubinstein était à Palerme, ville où Wagner avait séjourné tout l'hiver précédent (5.XI.1881/20.III.1882) ; il s'apprêtait à partir pour Venise où son "Dieu" a llait arriver le 19 novembre (et y mourir deux mois plus tard, le 13.II.1883).

Rubinstein se suicida à Lucerne le 15 septembre 1884, réalisant ainsi sa tendance à l'autodestruction ("Selbstvernichtung"), que lui causaient - selon lui - ses origines juives !

161. WILLE Ulrich (1848-1925) Général suisse, il dirigea l'occupation des frontières de son pays durant la première guerre mondiale - PHOTO in-12 signée "Général U. Wille" dans la marge inf. blanche. Superbe portrait imprimé en couleur, mi-buste de profil. En uniforme. 250.-

162. ZALESKI August (1888-1972) Homme d'Etat polonais. Président du Parti démocrate chrétien de 1914 à 1918, ainsi que du gouvernement polonais en exil en 1947 - Grande signature autographe sur feuille d'album in-8 obl. (petit portrait-charge monté dans le coin sup. gauche) ; Genève, 17.II.1932. Signée lors de la célèbre Conférence internationale du Désarmement. 180.-

163. ZAMBECCARI Francesco (1752-1812) Aéronaute italien, il trouva la mort en expérimentant son ballon à... rames ! - L.A.S. "Francesco", 1 p. in-4 ; Parme, 9.VI.1774. Petit manque à la marge gauche. Rare. 1400.-

Belle missive du jeune Zambeccari sur le point de se rendre en Espagne. Il s'adresse à son père, dont il vient de recevoir une lettre des mains de Nicola D'Azara : "... Questa mattina è arrivato il Sig.r Dn Carlo... al quale immantinente mi sono portato, e l'ho trovato milto male disposto a mio parere... si partirà domani a ore 4... Io ho compiti i miei doveri più doverosi, e necessarii, e il Ministro medesimo con mille esebite grazie, mi ha favorito di un passapor to...", etc.


 


Precedent page



Click here to Email us...