Catalog 43 - Internet WEB access


Download WinWord 2.0 CAT43.DOC file

Download Catalog Postcript file AUTO43.DOC


 

1. ADENAUER Konrad (1876-1967) Chancelier allemand - Grande signature autographe sur carte de remerciements imprimés, 12° obl. ; Bonn, 1963. Trous de classement. Signée en tant que "Bundeskanzler". 200.-

2. AGRAMONTE Ignacio (1841-1873) Patriote et général cubain, il dirigea la révolte de 1868/69 contre l'Espagne - L.A.S. "Ignacio", 2/3 p. in-8, datée "Junio, 21 / '867". Légère mouillure le long du bord droit. 350.-

"... Amalia mia - écrit-il tendrement à son épouse - te mando... tus papeles de musica. Cuando te virè cantar algunas de esas piezas ?...". Il aimerait qu'elle lui dise si elle apprécie tout ce qu'il lui envoie : "... Me quiere muchisimo ! Cuanto deseo llègue la hora de verte ! No es facil comprender cuanto te idolatra tu Ignacio...". Les autographes de ce révolutionnaire, mort à 32 ans et surnommé le &qu ot;Bayard de Cuba", sont fort rares !

3. [Dom Pedro II] ARAUJO-LIMA, Pedro de (XVIII-XIXe) Homme d'Etat brésilien, régent de l'Empire de 1838 à juillet 1840 - L.S., 1/2 p. in-folio ; Rio de Janeiro, 14.III.1840. Papier légèrement défraîchi, traces de désinfection et fente restaurée. Adresse et sceau sous papier sur la IVe page. 250.-

Peu avant la déclaration anticipée de la majorité (à 14 ans !) de dom Pedro II, le Président du Conseil Araujo-Lima, "Regente em Nome do Imperador", répond à une lettre du cardinal Filippo DE ANGELIS (1792-1877), diplomate, nonce en Suisse puis au Portugal de 1832 à 1838.

4. AVIATION : HUCKS B. C., pilote britannique, l'un des pionniers de l'acrobatie aérienne en 1913, spécialiste du looping - Signature autographe sur page in-8 obl. Autographe rare. 150.-

5. BAKER Joséphine (1906-1975) Chanteuse et danseuse noire-américaine - Photo signée, 12° (cliché Murray Korman, N.Y.). Superbe portrait en pied où elle revêt une longue robe blanche de scène : de son épaule droite pend un manteau de fourrure blanche. Vers 1930. 375.-

6. BAKST Léon (1866-1924) Peintre russe - L.A.S., 1 p. in-8 ; "112 Bd Malesherbes, 17 avril" (vers 1918/1920). 600.-

"Cher Ami, Voulez-vous me rendre un service ? Expédiez cette lettre recommandée pour la Russie - c'est pour ma femme ! De Londres elle parviendra sans arrêt. Je vous enverrai dans 3 jours l'aquarelle de N° !...". Bakst joua un rôle considérable comme décorateur et dessinateur de costumes des fameux Ballets russes dirigés par Serge Diaghilev.

7. BALLON MONTÉ : Siège de Paris, 1870 - L.A.S. "J. Gay", 1 p. in-12 sur papier pelure ; Paris, 12.XI.1870. Déchirure au pli n'affectant pas la compréhension du texte. 350.-

L'auteur raconte la vie à Paris pendant le siège : "... Depuis le 31 Paris est complètement calme et il ne s'est passé aucun événement militaire ou autre de qq. importance, sauf les pourparlers inutiles d'armistices... La table est toujours suffis.t garnie, quoique qq. ingrédients, tel que le beurre, manquent ; ainsi je mange les pommes de terre cuites au four au miel et je trouve cela excellent...", etc.

Lettre portant la mention manuscrite "par ballon monté", affranchie d'un timbre de 30 centimes (Nap. III) annulé par un cachet en forme d'étoile. Elle fut expédiée de Paris le 12 novembre, par le ballon "G.al Uhrich" qui atterrit près de Pontoise le 19 novembre. Nombreux cachets de poste, départ et arrivée, puisque la lettre, à destination de Tournay, fut réexpédiée à Spa (Belgiq ue) via Bruxelles.

8. BARBEY D'AUREVILLY Jules (1808-1889) Ecrivain français, imbibé d'un romantisme exaspéré - L.A.S., 1 p. in-8 ; (Paris, 1859). 350.-

A son imprimeur Bourdilliat, pour l'autoriser à donner "... à la personne qui vous remettra ceci, une Ensorcelée, à mon compte. C'est pour mon ami, Mr Adolphe Dumas...", le poète vauclusien. Le célèbre roman L'Ensorcelée, inspiré de la chouannerie normande, avait paru en 1854. Il venait d'être réimprimé (in-8) chez Bourdilliat pour faire partie de la "Bibliothèque Nouvelle".

9. BARRAS Paul (1755-1829) Homme politique et général de la Révolution, maître de la France de 1795 à 1799 - L.A.S., 1 p. in-4 ; Nice, 20.VI.1793. Bord droit légèrement bruni. Rare, de cette époque ! 550.-

Barras, "représentant du peuple près l'armée d'Italie", intervient auprès de l'un de ses collègues en faveur du "... citoyen Bertony, déporté de la Guadeloupe..." qui réclame l'exécution d'un décret lui permettant de reprendre son vrai nom "... au lieu de celui de Berthuis, substitué au sien, dans la liste des déportés envoyée à la Convention Nationale..." . Il s'agit d'un ancien persécuté, précise Barras, qui a rendu des services à la Patrie, etc.

En décembre de la même année, Barras organisera la répression après le siège de Toulon, siège où il avait fait la connaissance du jeune Buonaparte.

10. BARTLETT Robert (1875-1946) Explorateur polaire américain, coéquipier de Peary et Stefansson - L.A.S., 1 p. in-8 ; "On Board Steamship", avec vignette en tête. 300.-

Message destiné à un collaborateur et ami que l'explorateur a manqué de peu ; il lui recommande de ne pas emporter le livre de bord ("... Don't please take away the Log until I write..."). Signé très familièrement "Bob Bartlett".

11. BATTISTINI Mattia (1857-1928) Célèbre baryton italien - PHOTO originale (cliché H. Traut, Munich), 12°, avec message A.S. de cinq lignes au dos. Buste assis, daté 3.I.1922. Très belle. 160.-

12. BERNADOTTE Jean-Baptiste (1763-1844) Maréchal d'Empire, roi de Suède en 1818 - P.S., 1 p. in-folio ; Paris, [3.VII.1799]. En-tête imprimé, avec petite vignette des "Armées de Terre" (B. et B. n° 198). 600.-

"Ampliation" d'un arrêt du Directoire Exécutif, présidé par Sieyès, établissant que les "... armées d'Italie et de Naples sont réunies sous le nom d'armée d'Italie ; en conséquence, il n'y aura plus qu'un seul Etat Major général...". Le futur maréchal signe ici ce document pour "copie conforme" en tant que tout nouveau ministre de la Guerre, poste qu'il gardera moins de deux mois et demi (du 3.VII. au 14.IX.1799).

13. BERNARD Claude (1813-1878) Physiologiste français, il découvrit la fonction glycogénique du foie et étudia, entre autres, le diabète - L.A.S., 2 pp. in-12 ; Paris, 31.XII.[1874]. En-tête à ses initiales. 220.-

"... C'est lundi prochain... que nous devrions aller chez Regnault (H. V. RÉGNAULT, 1810-1878, physicien, spécialiste de la respiration et de l'air en général) ... cette entreprise est au-dessus de mes forces. Je ne suis pas comme vous à l'épreuve du fer et de la glace...", etc.

14. BERTHIER Alexandre (1753-1815) Maréchal d'Empire - L.A.S. "Berthier", 2 pp. in-4 ; Versailles, 19.IX.1790 "à 7 h. du matin". 500.-

Alors Major général de la Garde Nationale de Versailles, le futur bras droit de Napoléon informe F. E. Guignard de SAINT-PRIEST, ministre de Louis XVI, qu'il ne négligera rien "... pour rétablir l'ordre des propriétés du roy...". Il renouvelle en outre "... la demande de la rentrée des 200 hommes du régiment de Flandre envoyé dans le départemens de Seine et Marne..." et réclame le renfo rt de la maréchaussée, toujours "... pour la conservation des propriétés du roy...", menacées par les risques d'émeutes semblables à celles qui eurent très récemment lieu à Nancy, Paris et Angers. Les autographes de Berthier, de cette époque, sont rares !

15. BERTHIER Alexandre - L.S. "Alexandre", 1/2 p. in-4 ; Koenigsberg, 21.XII.1812. 250.-

Sur le chemin du retour de Russie, le Prince de Neuchâtel accorde au jeune officier Charles-Honoré de LA RIBOISIÈRE (1788-1868) "... la permission de se rendre à Paris et d'y faire conduire le corps de son père [le célèbre général Jean-Ambroise de la R., mort ce même jour des suites des fatigues de l'expéditon]. Il sera accompagné par les deux aides de camp du Général...". A noter que La Riboisière fils, futur Pair de France puis sénateur du Second Empire, venait d'avoir les pieds gelés ; le fait de rentrer rapidement à Paris avec la dépouille de son père lui sauva peut-être la vie...

16. BLONDIN Jean-François (1824-1897) Célèbre acrobate. En 1859, il traversa les chutes du Niagara sur une corde raide - Belle signature "J. F. Blondin" montée avec superbe photo-cabinet, 8°. Portrait mi-buste, avec nombreuses décorations. Rare ! 280.-

17. BONAPARTE Lucien (1775-1840) Frère de Napoléon Ier, il l'aida lors du coup d'Etat du 18 Brumaire - L.A.S., 1 p. in-4 ; Rome, 6.X.[1804]. 300.-

Ayant rompu avec le futur empereur, qui voulait lui faire épouser la reine d'Etrurie alors qu'il lui préféra Alexandrine de Blechamp, Lucien quitte la France en avril 1804 et, via Milan, va fixer sa résidence à Rome où le pape le protège et le fera même "Prince de Canino" en 1808. C'est de la ville éternelle qu'il s'adresse au général corse Pascal FIORELLO (1752-1818) pour le prier de lui rendre quelques services à Paris et effectuer pour lui le paiement d'un achat fait à Milan "... de 6 schalls de Genève, envoyés à Mme par Mr Pictet...". Lucien et sa famille se portent bien : "... nous recevons toujours vos lettres avec un grand plaisir... Si vous voyez MASSENA, dites-lui que je le salue comme je l'aime...".

18. BONAPARTE Napoléon (1769-1821) Général corse, empereur des Français - L.S. "Bonaparte", 1/2 p. in-folio ; Le Caire, 24.I.1799. En-tête imprimé. Adresse au dos avec contreseing ("Le G.al en Chef"). Texte de la main de Bourrienne. 2600.-

Le général en chef, qui est au Caire loin de Joséphine - et vit une romantique histoire d'amour avec Pauline Fourès qu'il avait connue vers la mi-décembre 1798 - ordonne au citoyen Poussielgue de faire en sorte "... que les marchands de Damas payent dans la journée de demain (!) ce qu'ils doivent encore..." sans quoi il leur mettra une contribution supplémentaire de dix mille francs. Belle signature, avec paraphe dynamique, sur un document qui révèle une volonté manifeste d'affaiblir économiquement les habitants de Damas, annonçant ainsi le prochain départ des Français pour la Syrie, futur théâtre du siège de Saint-Jean d'Acre.

19. BORGES (XVIIIe-XIXe) Diplomate brésilien, anciennement en poste aux Etats-Unis d'Amérique - L.A.S., 2 pp. in-4 ; Bahia, 1.IV.1813. 360.-

Intéressante missive au diplomate russe DASHKOFF, en poste à Philadelphie, pour l'avertir qu'il est de retour chez lui : "... Les affaires dans les Cours ne vont pas trop vite...", et qu'il peut enfin jouir de la tranquillité du Sage ! En attendant de voir son ami nommé ministre au Brésil, Borges lui donne des nouvelles des Comtes de Pahlen et Ivanoff, rencontrés à Rio de Janeiro et en demande "... de notre bon et respectable ami Corréa, de même de Mr Mease...", probablement le médecin américain James MEASE (1771-1846).

Le porteur de la lettre est le jeune Théophile de MELLO, "... qui commence la carrière dans le monde... s'il sait imiter son père et mon ami, elle ne manquera pas...". Borges veut savoir "... beaucoup de choses de ce pays [les Etats-Unis] que vous habitez et que j'aime ; quant au mien [le Brésil], nos vœux sont pour la continuation de notre neutralité, vous sentez combien elle nous est avantageuse..." Depuis le 18 juin 1812, les Etats -Unis étaient en guerre contre la Grande Bretagne ; le conflit se terminera par le Traité de Gand, le 24 décembre 1814.

20. BOTERO Fernando (n. 1932) Peintre et sculpteur colombien. Esprit parodique, dans certaines de ses œuvres il ridiculise des personnalités politiques, militaires et religieuses ou nous démontre que la beauté est souvent synonyme de rondeur des formes... - Rare L.A.S. "Fernando", 2 pp. in-4 ; (New York), 10.V.1968. Trous de classement. 850.-

A un critique et écrivain d'art allemand, admirateur de son œuvre. "... I received your two letters with the very exciting news about the show and your friends buying my paintings. It's great !...". Il ne voit aucun inconvénient à accorder aux acheteurs le droit de reproduire ses œuvres et regrette d'avoir dû renoncer à son voyage à Munich alors que "... so many exiting things are happening to my paintings, and so much because of you r interest in my work...", etc. Les lettres autographes de cet illustre peintre contemporain sont plutôt rares !

21. BOUNINE Ivan (1870-1953) Poète et romancier russe, prix Pouchkine en 1903 et prix Nobel en 1933 - Rare signature autographe "Ivan Bounine" sur feuille d'album in-8. Au-dessous, P.A.S. de l'écrivain Francis de MIOMANDRE (1880-1959). Bruxelles, 20.XI.1935. 225.-

22. BRAGG, Sir William (1862-1942) Physicien anglais, prix Nobel en 1915 - L.S. "very sincerely - W. H. Bragg", 1 p. petit in-4 carré ; Londres, 14.III. 1933. En-tête : Davy Faraday Research Laboratory... The Royal Inst. 240.-

Ses nombreux engagements vont lui ôter le plaisir de rencontrer sa correspondante, ce qu'il regrette vivement : "... I am already fixed up for every night in the week... and I find I have another business to consider...", etc.

23. BRAHMS Johannes (1833-1897) L'illustre compositeur allemand, doué d'une grande sensibilité poétique - L.A.S. "J. Brahms", 1 p. in-12 ; [Wieden - Wien, 20.III.1880]. Adresse autogr. et marques post. au dos. 2600.-

Long message - une vingtaine de lignes d'une petite écriture dynamique - adressée au physiologue allemand Theodor Wilhelm ENGELMANN (1843-1909), professeur à Utrecht, grand spécialiste des muscles et des nerfs. "... Ich habe sofort nach Königsberg geschrieben, rechne darauf dass Sie in Schwerin das Concert am 9ten etwa möglich machen und für den günstigen Fall...". Il promet de communiquer les nouvelles qu'il obtiendra et, entre te mps, se réjouit à l'idée que son correspondant viendra passer chez lui "... ein paar gemuthliche Tage ; mit Hof-Geschichten wird man doch verschwert, allerdings die Kleine !?!...". Il se chargera lui-même de prendre certaines précautions, etc.

Après avoir composé sa première Sonate pour piano et violon, op. 78, puis ses deux Rhapsodies pour piano, op. 79, Brahms avait fêté la nouvelle année 1880 auprès de Clara Schumann. Quelques mois plus tard, il se rendait à Bonn pour l'érection d'un monument en l'honneur de Robert Schumann ; ce fut l'occasion de fêtes musicales au cours desquelles on l'honora comme le disciple bien-aîmé du compositeur disparu.< /P>

24. BRETON André (1896-1966) et Paul ELUARD (1895-1952) Ecrivains surréalistes français - L.A.S. de Breton (22 lignes d'une toute petite écriture) et salutations A.S. d'Eluard sur carte postale illustrée ; Castellane, 22.VIII.1932. Adresse autographe et marques postales. 600.-

Au dos d'une vue du "Grand cañon du Verdon", les deux Surréalistes adressent leurs souvenirs amicaux à un diplomate qui avait adhéré à leur mouvement après l'achat d'un tableau de Max Ernst ! Breton se renseigne sur la santé de son correspondant, puis parle de la sienne, et notamment de ses yeux : "... un mal soudain, incompréhensible me rendait incapable de toute lecture... Ici... je recommence à voir cl air. Dans mon brouillard j'ai cependant pu reconnaître le magnifique numéro de revue... C'était parfait... Je médite d'ailleurs, de vous proposer un terrain de conciliation réel...". Il se réserve cependant d'en parler dans un très prochain courrier, car il est bien sûr désireux de voir "... tout ce que nous pouvons tenter de part et d'autre...".

Paul Eluard signe, quant à lui, "très amicalement", à la fin du long message de Breton et ce dernier donne comme adresse l' "Hôtel du Levant - Castellane (Basses Alpes)". 1932 fut l'année de la rupture entre Aragon et les Surréalistes.

25. BRISSOT de Warville, Jean-Pierre (1754-1793) Conventionnel, célèbre girondin et journaliste français, guillotiné - L.A.S. "Brissot de Warville", 1 p. in-8 ; [Paris], 22.V.1787. Rare. 650.-

En quittant la Bastille, où il avait injustement été enfermé comme auteur d'un pamphlet contre la reine, Brissot avait accepté le poste de lieutenant-général dans la Chancellerie du duc d'Orléans. Il vécut alors en étroite amitié avec Mirabeau et le genevois Clavière, et cela jusqu'en mai 1788, époque de son départ pour les Etats-Unis. Notre lettre, datant de ces années relativement pa isibles, est adressée à un correspondant lui ayant envoyé l'ouvrage de LAVATER, qu'il va dévorer... En échange, il prie son ami d'accepter "... un exemplaire de l'ouvrage que j'ai publié récemment avec mon ami Mr CLAVIÈRE...", vraisemblablement "De la France et des Etats-Unis ou De l'Importance de la révolution d'Amérique pour le bonheur de la France" (Londres et Paris, 1787). En 1788, il allait fonder la Sté de s amis des noirs.

26. BRUGSCH Bey, Emile (XIXe-XXe) Egyptologue allemand, il travailla au Caire à la suite de Brugsch Pacha - L.A.S., 1 p. in-8 ; Le Caire, 12.V.1882. Tache de colle brunâtre dans la marge droite, touchant quelques mots. 175.-

Il a pris note du désir de son correspondant d'obtenir "... 4 Collections de Deir-el-Bahari [Thèbes]. Etant le seul propriétaire de cet ouvrage je m'empresse de répondre... en vous envoyant les 4 collections... à Londres...", etc. Il donne son adresse "... au Musée de Boulaq - Caire".

27. BRUNE Guillaume (1763-1815) Maréchal d'Empire,massacré en Avignon par les Royalistes - L.A.S., 1/2 p. in-8 ; Milan, 6.III.1801. Bel en-tête à ses nom et grade. 400.-

"Brune, Conseiller d'Etat, Général en Chef" de l'armée d'Italie, délivre au citoyen Rieille un reçu pour les trente mille francs qu'on lui a remis "... pour complément de mon dernier crédit...". Le lendemain, 7.I.1801, Brune prenait congé de son armée avec laquelle il avait gagné la bataille de Monzambano et s'était emparé de Vérone, avant de signer l'armistice de Trévise le 16 janvier 1801.

28. BRUNSWICK (Au sujet du duc de) - L.A.S., 1 p. in-8, du Vicomte Eugène de CIVRY ; Londres, 19.VII.1847. 240.-

Missive adressée par le Vicomte de Civry à la rédaction du Times suite à "... l'annonce de mon mariage avec la C.tesse de Collmar, fille de S.A.R. le Duc Charles de Brunswick...". L'article défigure en effet son nom "... d'une manière étrange en mettant le Vicomte de Cury au lieu... de Civry et comme cette erreur matérielle pourrait donner lieu à de singuliers malentendus et à des quiproquos sans fin...& quot;, une rectification serait la bienvenue.

Cette lettre marque le début d'une "histoire de famille" digne d'un roman. En effet, le Comte Eugène Collin de CIVRY, duc de Bar, épousait en cet été 1847 la fille naturelle de Charles, duc déchu de BRUNSWICK (1804-1873). Elisabeth-Wilhelmine de Brunswick et son époux entamèrent alors contre le richissime Prince une série de procès qui firent époque durant le Second Empire. Personnage original, l'ancien duc de Brunswick mourut à Genève, instituant cette ville sa légataire universelle à condition qu'elle lui élève un... monument au bord du lac (toujours très visité de nos jours). Ainsi, ses vingt deux millions d'héritage échappèrent-ils définitivement à la famille de Civry. Ruiné par le dernier procès perdu contre la ville de Genève, l'un des fils du Comte de Civry se suicida sur la tombe de son père.

29. BURNET, Sir Frank M. (1899-1985) Médecin australien, prix Nobel en 1960 pour ses recherches sur la tolérance immunologique acquise - PHOTO (d'un portrait peint en 1963) avec signature et date autographes "F. M. Burnet - Mar. 20th 1972". Beau portrait in-8 du savant travaillant dans son laboratoire. 200.-

30. CAGLIOSTRO (Au sujet de) - Extraordinaire P.A. de l '"Interpreter" Moses BOTIBOL, 5 1/2 pp. in-folio (papier doublé au XIXe siècle d'un fin voile de soie) ; Londres, 1771. En anglais. 2600.-

Relation fort circonstanciée d'un épisode (inédit ?) de la vie aventureuse de Giuseppe Balsamo, dit CAGLIOSTRO. Peu après son arrivée à Londres en été 1771, celui-ci engage, le 13 août, un "... Interpreter named Moses Botibol and took lodging at 143 in Leadenhall Street opposite the India House ; the s.d Moses... seeing the s.d Mr Balsamo at Work on a Drawing he intended to present to his Majesty... the said Moses told the same to Mr Benamor, an Envoy or Agent to the Emperour of Barbary...". D'après ce long document, Cagliostro semble s'engager dans une étrange histoire de dessins, de commande de "... two Patents drawn on Paper very curious, one exactly like one Benamor shewed him... and the other he left to him to form it according his own taste in the most curious manner and [Benamor] further added the Emperour usually paid from 60 to 100 heavy Dollars for such Patents...". Botibol parle de cer taines rencontres faites au Temple Bar et à la St Albans Street (nouvelle résidence de Cagliostro), de paiements subordonnés à une... réponse écrite de l'Empereur de Barbarie, etc. A un certain moment, il est même proposé à Giuseppe Balsamo de se rendre en Afrique pour accomplir une mission quasi... diplomatique, Monsieur Benamor affirmant vouloir écrire "... to the Emperour that he had found such a Man so qualified as he was ordered to look out for...", etc., etc.

Dans la marge gauche de la première feuille, on peut lire l'attestation suivante : "I certify that the content is the handwriting of my late Brother Moses Botibol. The 10 of October 1786 - Prosper Botibol". La date de cette note coïncide curieusement avec le séjour (juin 1786/mars 1787) que Cagliostro, expulsé de France, fit à Londres avant d'aller chercher refuge (fin mars 1787) à Bâle, via Bruxelles.

Les documents relatifs à la vie du célèbre prétendu guérisseur devin et alchimiste sont d'une grande rareté, et notamment ceux datant d'avant 1776 !

31. CAMPBELL, Sir Malcolm (1885-1948) Pilote automobile angl., recordman mondial de vitesse sur terre (1935) et sur eau (1939) - Belle signature au- tographe "Malcolm Campbell" sur feuillet 24° obl. monté sur page 12°. 100.-

32. CARELLI Emma (1877-1928) Soprano italien, première interprète de l'Iris de Mascagni - Portrait original in-12, signé "Emma Carelli" ; (Buenos Aires, 1907). De face, avec grand chapeau et plume ; superbe. 200.-

33. CARUSO Enrico (1873-1921) L'un des ténors les plus célèbres ! - L.A.S. "Enrico Caruso", 1 p. in-4 ; New York, 28.II.1916. Sur papier de l'hôtel Knickerbocker, N.Y. Enveloppe autographe. Portrait cp joint. 875.-

Au chef d'orchestre et compositeur Leopoldo MUGNONE (1858-1941) dont il avait reçu quelque temps auparavant les "... due tue composizioni... Non risposi prima perchè volevo farti la sorpresa...". Il les a en effet chantées : "... Fu un successo e fra qualque giorni ti manderò un'altra cosa che ti sorprenderà di più...". Caruso remercie son correspondant de lui avoir donné l'occasion de chanter un air si bien accueilli, e tc.

Joint : curieux portrait en pied du ténor posant auprès d'une jolie jeune fille, avec texte imprimé : "A new fairy tale in real life : Stella Carol and Signor Caruso" (carte postale de 1916).

34. CARUSO Enrico - PHOTO avec dédicace A.S., 13 x 24 cm ; New York, novembre 1916. Très léger pli dans le coin supérieur gauche et coin inférieur gauche restauré, loin du portrait et de la dédicace. 820.-

Magnifique portrait en pied (cliché MISHKIN, New York) où le chanteur est représenté en pied ; il revêt un élégant manteau, est coiffé d'un chapeau aux larges bords, tient une canne sous son bras gauche et une paire de gants dans sa main. Pièce dédicacée dans sa partie inférieure ("To Henry L. Mason - Sincerely - Enrico Caruso") au président de la "Mason and Hamlin Co.", la c&eacu te;lèbre manufacture américaine d'orgues et de pianos.

35. CATALANI Angelica (1780-1849) Soprano célèbre, elle chanta dans de nombreuses premières et Napoléon Ier assista par trois fois à ses représentations en 1806 - L.A.S., 2 pp. in-8 ; Villa Catalani, 19.V.1840. Rare. 380.-

A l'épouse du diplomate brésilien en poste à Vienne, Pereira da Cunha, pour la remercier d'avance des politesses qu'elle la charge pour ses amis Temple-Baldwin. "... Je me rappelle avec plaisir la petite visite que vous avez faite à Florence... Revenez-nous donc... il y a de ces souvenirs qui bien que fugitifs n'en restent pas moins empreints dans ma mémoire...".

Ayant renoncé à la scène dès la fin des années 1820, Angelica Catalani avait créé près de Florence une école de chant très renommée.

36. [Vendée] CAVAIGNAC Jean-Baptiste (1762-1829) et Jacques PINET (1754-1844) Conventionnels - P.S. par les deux, 1 p. in-folio ; Bayonne, 17.III.1794. Cachet de cire rouge brisé. 400.-

La Terreur dans les Pyrénées-Atlantiques. "Les représentants du peuple près l'armée des Pyrénées occidentales et les Départements voisins, ordonnent au Général de Brigade Laroche... de faire remettre au citoyen Constant, perruquier..." une fillette de 7/8 ans "... enfermée dans l'église d'Ustaritz avec tous les individus suspects arrêtés à Aïnhoue... enfant qui par l a tendre jeunesse est hors de soupçon (!) qui pèse sur la tête des monstres sanguinaires qui ont voulu transporter la Vendée dans les Contrées et renouveller les scènes d'horreur... à la honte de l'humanité...".

Au bas de la page, apostille A.S. du général Antoine LAROCHE-DUBOUSCAT (1757-1831) ordonnant cette mise en liberté. Pinet découvrit à Saint-Sever, le 26 mars 1794, un plan de guerre civile, ourdi par les nobles et les prêtres fanatiques, qu'il fit arrêter.

37. CHALIAPINE Féodor (1873-1938) Basse russe, l'un des plus grands artistes lyriques de son temps - PHOTO signée, 12°, avec trois lignes de dédicace en russe ; Monte-Carlo, 4.III.1911. Magnifique épreuve, tirée en sépia, du chanteur représenté en pied, vêtu à la russe (rôle ?). 700.-

38. CHANTEURS LYRIQUES XIXe - Petite collection de six signatures autographes, montées sur feuille d'album, dont celles des soprani Thérèse TIETJENS (1831-1877 - rare !), de Zelia TREBELLI (1838-1891) et Ilma DI MURSKA (1834-1889), du ténor Antonio ARAMBURO (1840-1912), du baryton Giuseppe DEL PUENTE (1841-1900), et d'une autre artiste. 150.-

39. CHAR René (1907-1988) Poète français, chef de maquis dans le sud-est de la France après la défaite de 1940 - Message A.S., 1/2 p. in-8 obl. 320.-

"Merci à P. L. Flonguet de bien vouloir remettre à Fernand Verhesen le manuscrit de mon poème Front de la rose, à qui il appartient - René Char".

40. CHARCOT Jean (1867-1936) Savant et explorateur polaire français, disparu en mer avec son bateau, le Pourquoi-pas ?, et tout son équipage - L.A.S., 2 pp. in-12 obl. ; Bougival, 27.VI.1913. 360.-

De retour d'une expédition dans l'Atlantique Sud, le marin, découragé par l'attitude des autorités officielles, en fait part à un vieux compagnon d'aventures polaires, le Docteur Tartarin : "... Je n'ose vous dire que je compte sur vous l'an prochain, car je suis entouré de tant de sourdes hostilités basées sur la plus basse des jalousies et causées par les haines... de fonctionnaires qui ne font pas leur devoir...". Ainsi, il craint que le Ministère "... n'aura pas le courage de passer outre..." et l'empêchera de continuer son œuvre. "... Je suis un peu découragé et cependant j'ai la conviction que je fais mon devoir et que je suis utile...".

Magnifique profession de foi d'un très grand savant !

41. CHARCOT Jean Martin (1825-1893) Médecin fr., auteur d'importantes recherches sur l'hystérie et l'hypnose. Freud avait suivi ses leçons à la Salpêtrière - L.A.S., 1 p. 12° ; [Paris, 24.II.1890]. Adresse autogr. au verso. 280.-

Il regrette infiniment de ne pas pouvoir rencontrer une ancienne amie (ou patiente ?), Madame Fanny Beers, qu'il espère voir lors de son "... nouveau passage à Paris...". Entre temps, il la remercie "... pour la photographie qui est fort belle et fort intéressante...", etc.

42. CHARLES X de France (1757-1836) et Jules de POLIGNAC (1780-1847) Le roi et son Premier ministre, à l'origine de la révolution de Juillet 1830 - L.S. par les deux, 1 p. in-folio ; Paris, 4.VI.1830. 400.-

Cent jours avant la révolution qui devait éloigner définitivement du pouvoir les Bourbons, le roi de France remercie un "Cousin" (Polignac, en tant que chef du gouvernement réactionnaire, contresigne la missive) pour ses vœux reçus à Noël de l'année précédente (!), "... vœux que vous adressez à la Divine Providence pour ma personne et pour le bonheur de ma famille. Il m'est agréable de vous as surer des dispositions favorables qui m'animent constamment pour tout ce qui vous intéresse...", etc. Autographe rare, de cette époque.

Après les "Ordonnances" de juillet, le roi dut s'exiler en Autriche et son ministre, arrêté, jugé et condamné, dut subir six années de prison !

43. CHIESA Francesco (1871-1973) Poète suisse de langue italienne - L.A.S., 1 p. in-4 ; Lugano, 22.I.1930. 200.-

Relative à une manifestation musicale que son correspondant (le compositeur Silvio LAZZARI, 1857-1944, élève de Gounod et de César Franck) veut bien accepter de venir diriger au Tessin pour un cachet de 800 lires. "... Purtroppo, non è possibile trovare a Lugano il soprano ed il baritono che occorrerebbero. A meno che (ma nemmeno oso proporlo) non potesse servire il grammofono : so che c'è un disco cantato della Toti dal Monte...", etc. Curieuse.

44. CLÉMENT IX - Giulio Rospigliosi (1600-1669) Pape dès 1667, il réalisa la "paix clémentine" avec les Jansénistes - L.S., avec compliments autographes, 1 p. in-4 ; Rome, 20.XI.1655. 850.-

En tant que responsable de la politique étrangère du pape Alexandre VII, qui vient d'être élu, le futur Clément IX approuve "... le buone diretioni et ordini dati costì acciò l'incontro e ricevimento della Regina [Christine de Suède] riesca al possibile honorevole e magnifico...", etc.

A l'archevêque Annibale Bentivoglio.

45. COLETTE, Sidonie Gabrielle C., dite (1873-1954) Romancière française - P.A.S., 2/3 p. in-4 sur papier vert. 300.-

"Je vous envoie ceci parce que je vous l'ai promis, parce que je n'ai jamais dessiné ni peint de ma vie, et qu'à ce moment-là je me suis sentie en grand danger de ne plus jamais écrire..." !

46. COLETTE - P.A.S., 1/2 p. in-8 ; vers 1930/1932. 350.-

Curieux texte sur son compagnon préféré : le chat. "... Elle sait beaucoup, assurément ; mais moins qu'un chat...". Colette affirme qu'il s'agit-là d'un extrait de Kiki-La-Doucette, et qu'elle a écrit cela "pour copie conforme...".

47. COMITÉ DE SALUT PUBLIC, 1793 - P.S. par trois Conventionnels, 1 p. in-folio ; Paris, 10.V.1793. Ex-collection Crawford. 400.-

Le jour-même où la Convention Nationale s'installe au palais des Tuileries, les membres du Comité, Pierre-Jos. CAMBON (1756-1820), Louis-Bern. GUYTON-MORVEAU (1737-1816) et Robert LINDET (1743-1823) écrivent au ministre BOUCHOTTE afin qu'au sujet de deux officiers il fasse "... ce que prudence et votre zèle pour le bien Public vous suggère...". Depuis le 6 avril, la France était gouvernée par Robespierre !

Notons que le nom du savant Guyton-Morveau, auteur notamment d'une nouvelle classification des éléments chimiques, reste lié au développement et à l'utilisation des aérostats en temps de guerre (notamment au siège de Charleroy et à la bataille de Fleurus).

48. COMITÉ DE SALUT PUBLIC, 29.VII.1795 - L.S. par SEPT Conventionnels (Cambacérès, Tallien, Aubry, Rabaut, Treilhard, Doulcet de Pontécoulant et Henry-Larivière), 2 pp. in-folio ; Paris, 29.VII.1795. En-tête imprimé, avec vignette. Ex-collection Künzel. 600.-

Organisme aux pouvoirs désormais limités (après la mort de Robespierre) à la conduite de la guerre, le Comité de Salut Public s'adresse au général KELLERMANN, chef de l'armée des Alpes et d'"Italie à Nice", pour lui annoncer "... la Paix avec l'Espagne ; le traité en a été signé à Bâle entre l'ambassadeur de la République et le ministre Plénipotentiaire espa gnol... Cet événement... nous donne de sûrs moyens de renforcer l'armée... Dès que la ratification du traité aura été faite, nous vous ferons passer une force imposante qui vous mettra en mesure de fixer la Victoire sous vos drapeaux et de pénétrer dans le cœur des états de nos ennemis...". Suit l'annonce de l'envoi de soldats en provenance de l'armée des Pyrénées-Orientales, etc.

Le général Schérer allait bientôt remplacer Kellermann à la tête de l'armée d'Italie, mais le vrai héros de cette armée sera le général Buonaparte qui en prendra le commandement en mars 1796.

49. [Faux assignats] COMITÉ DE SÛRETÉ GÉNÉRALE, 1794 - P.S.par les conventionnels J. N. BARBEAU DU BARRAN (1761-1816), Moïse BAYLE (né en 1755 à Chêne, près de Genève), Elie LACOSTE (1745-1806), J. A. LOUIS (1742-1796), Marc VADIER (1736-1828) et J. H. VOULLAND (1751-1801), 1 p. in-4 ; Paris, 9.I.1794. En-tête imprimé et traces de cachet à sec. De la collection Crawford. 550.-

Intéressant texte sur les FAUX ASSIGNATS. "... Le Comité... à qui il a été rapporté des assignats suspectés de faux, prévient le Vérificateur de la nécessité de se rendre... pour procéder à leur vérification...", etc.

50. CONDÉ, Louis II de Bourbon, dit le Grand (1621-1686) Célèbre homme de guerre français - P.S., 1 p. in-8 obl. ; Paris, 13.XII.1675. 300.-

"Le nommé Manuel, Sergent dans la Compagnie Colonelle de notre régiment d'Infanterie, ayant esté blessé à la cuisse au combat de Senef (victoire de Condé sur Guillaume d'Orange en 1674) et estant tant par sa blessure que par sa vielesse hors d'estat de pouvoir servir le Roy, Nous prions Mrs les directeurs de la maison des invalides de le recevoir...". Quelques lignes au dos annoncent le décès d' "Emanuel Leonard dit La Jeunesse", survenu le 21 décembre 1675.

51. CONFÉDÉRATION NATIONALE, Paris 21 juillet 1790 - Pièce délivrée aux noms de Bailly, Lafayette et Charon, signée par Barré et Muraz, 1 p. in-4 ; Hôtel de Ville, 21.VII.1790. En-tête et texte en partie imprimé avec vignette révolutionnaire et cachet de cire rouge ("Confédération Nationale - Paris 1790") parfaitement conservé. Rare ! 750.-

La Ville de Paris certifie que le citoyen Helye, de Rennes, "... a assisté à la Fédération... et... nous a donné les témoignages du plus pur Patriotisme et de la Fraternité la plus entière..." à l'occasion des fêtes du 14 juillet 1790 qui virent l'achèvement de l'unité de la France dans la révolution nationale...

52. CONVENTION NATIONALE, 1792 - P.S. par 5 "députés suppléants du Département de Paris", 1 p. in-4 obl. ; Paris, 24.IX.1792. Marge droite brunie. Petit cachet de la célèbre collection Crawford. 500.-

Trois jours après l'abolition de la royauté en France, les députés de Paris élus, en tant que suppléants, à la Convention Nationale, signent ce document pour accepter leur nomination. Les signataires sont : Denis-Guillaume BOURGAIN (1751-1810), Philippe-François DESRUES (1761-1820), Antoine-François FOURCROY (1755-1809, chimiste, il remplaça MARAT, assassiné), Louis-Marie LULIER (ancien candidat à la Mair ie de Paris et Accusateur public au Tribunal révolutionnaire) et Jean ROUSSEAU (1738-1813). Document rare !

53. [Robespierre] CONVENTION NATIONALE, 1795 - P.S. par NEUF Conventionnels, 1 p. in-f° ; Paris, 23.VIII.1795. En-tête impr., avec vignette du Comité de Sûreté G.le et sceau sous papier. Ex-coll. Crawford. 800.-

Les membres du dernier Comité (J. C. Bailleul, E. L. B. Bailly, F. Bergoeing, P. M. Delaunay, A. B. F. Kervélégan, J. Pémartin, J. N. Pierret et C. A. Ysabeau) ont examiné les pièces à la charge du citoyen Champion, "... section du Bonnet de la Liberté, desquelles il résulte... dénoncé pour plusieurs faits graves..." ; le Comité civil a aussi "... appris par quelques voies indirectes, qu'il avait servi la Tyrannie [Robespierre],." ; mais ayant aussi égard à sa triste situation, le Comité a décité de le remettre en liberté et "... ses scellés seront levés...", etc.

Un peu d'humanité après la Terreur ! Au temps de Couthon, Fouquier-Tinville, Robespierre et St Just, des personnes bien moins compromises que le citoyen Champion n'auraient sans doute pas échappé à la guillotine !

54. COOK Frederick A. (1865-1940) Médecin et explorateur polaire américain. Il affirma avoir atteint le Pôle Nord le 21.IV.1908, mais ce fait fut contesté par Peary et totalement refusé par une commission de savants - Rare signature autogr. "Frederick A. Cook" à la suite de trois mots dactylographiés. Fragment extrait d'une lettre et monté sur carte in-16 obl. 150.-

55. CORTOT Alfred (1877-1962) Pianiste et pédagogue suisse - Musique A.S., 1 p. in-12 carré ; [Bruxelles], 19.III.1922. 200.-

Quelques mesures sur une portée offerte "En souvenir reconnaissant et respectueux d'un accueil que je n'oublierai pas". Feuille extraite de l'album personnel de la fille du pianiste belge Camille Gurrickx.

56. COUÉ Emile (1857-1926) Pharmacien et psychothérapeute français, inventeur d'une méthode d'autosuggestion appliquée à l'eurythmie de l'organisme humain - Signature autographe sur billet monté sur feuille d'album in-12. Autographe peu commun. 180.-

57. CROCE Benedetto (1866-1952) Philosophe, écrivain et ministre italien - L.S. "Suo B. Croce", 1 p. in-4 ; Rome, 12.VII.1920. En-tête : Il Ministro della Pubblica Istruzione. Cachet, annotations manuscrites au crayon vert et traces d'un texte (au crayon) gommé le long de la marge gauche. 320.-

A l'ambassadeur d'Allemagne à Rome, à propos de deux "Memorandum" dont il tiendra compte et qui devrait bientôt aboutir "... nell'interesse superiore degli studi e degli studiosi d'Italia e di Germania...". L'annotation au crayon vert, en tête de la lettre, est de la main du diplomate Ulrich von HASSELL (1881-1944), en poste à Rome depuis 1919. Son anti-nazisme et sa participation au complot du 20 juillet 1944 contre Hitler valurent &ag rave; Hassell d'être pendu à Berlin le 8 septembre de la même année.

58. DAVID-NEEL Alexandra (1868-1969) Exploratrice et femme de lettres française, elle fut en 1924 la première Européenne à entrer à Lhassa, déguisée en Thibétaine - Portrait (extr. d'un journal) monté sur feuillet in-8 et signé au-dessous "A. David-Neel" (vers 1960). Autographe rare ! 400.-

59. DELARUE-MARDUS Lucie (1884-1945) Ecrivain et artiste peintre français - L.A.S., 1 1/2 pp. in-8 ; Paris, 13.XII.1919. Enveloppe autographe. 225.-

Connue comme poète et auteur de plus de cinquante romans, Lucie D.-M. fut aussi - comme le témoigne cette lettre - une artiste peintre. S'adressant ici à un critique d'art, elle lui signale son Exposition (de paysages, portraits, intérieurs) organisée au Foyer artistique de la rue Le Peltier. "... Ce n'est pas la première... - précise-t-elle - En avril 1914, chez les Bernheim, j'ai eu une exposition d'aquarelles qui a énorm&eacu te;ment amusé la grande critique. J'espère avoir fait des progrès depuis...". On pourra admirer ses "... chefs d'œuvre à partir du 18..." décembre.

60. DE LUCA Giuseppe (1876-1950) L'illustre baryton italien - Portrait signé et daté "Buenos Aires 1909", avec curieux commentaire autographe ("orribile ritratto" !). Mi-buste de profil, exécuté à l'aquarelle. In-12. 200.-

61. DJAVID Bey (1875-1926) Homme d'Etat ottoman, membre du groupe révolutionnaire des Jeunes Turcs. Député en 1908, puis ministre des Finances, il termina sa vie sur l'échafaud ! - L.S., 1 1/2 pp. in-8 ; Istanbul, 6.VII.1914. En-tête imprimé. Enveloppe. 360.-

A un homme politique français, en réponse à son message de félicitations : "... Ce témoignage d'estime et de sympathie est... rehaussé encore par l'éclosion des sentiments d'amitié qu'il me vaut chez une nation pour laquelle vous connaissez l'admiration que je professe...".

Homme intelligent et cultivé, Djavid bey avait joué un rôle très important sur le plan intérieur et international avant et durant la Première Guerre mondiale. Retiré de la politique active, il fut plus tard accusé d'avoir conspiré contre Kemal Atatürk ; jugé, condamné à la pendaison, il fut exécuté en même temps que Hilmi bey.

62. DONIZETTI Gaetano (1797-1848) Compositeur italien. Il fut, avec Bellini et Rossini, le plus fêté de l'Europe musicale de son temps - L.A.S., 1 p. petit in-8 ; (Paris, hiver 1839/40). 1500.-

Jolie lettre concernant vraisemblablement certaines répétitions de sa Fille du Régiment (dont la première eu lieu le 11 février 1840). Donizetti écrit : "Monsieur,... je ferai tout mon possible pour vous donner une entrée à la dernière répétition générale, si elle a lieu...", etc.

La missive est simplement datée "17" et, d'après son contenu, elle pourrait se placer au 17 janvier 1840, ce que confirmeraient la très petite écriture et le type de signature du compositeur, ainsi que le format du papier (très fin). Une autre date possible serait le "17.XI.1840", peu avant la première (2.XII.1840) de son opéra "La Favorite".

63. DRESSER, Marcia van (1877-1937) Soprano am. d'origine hollandaise - Musique A.S., 1/2 p. in-8 obl. ; [Londres], 18.II.1923. Quelques mesures sur une portée, avec paroles : "Alle Dinge haben...", extraites d'un Lied très populaire d'Erich WOLFF (1874-1913). Trois autres extraits musicaux autographes, dont un de la pianiste anglaise Myra HESS (1890-1965). 180.-

64. DUSE Eleonora (1858-1924) La grande tragédienne, interprète de Dumas fils, d'Ibsen, de d'Annunzio dont elle fut la maîtresse, l'égérie et la protectrice - Extraordinaire PHOTO signée et datée ("A F. P. Tosti - E. Duse - Affettuosamente"). 8° gr. ; [Nice, décembre 1897]. 1000.-

Merveilleux portrait-cabinet (cliché J. Benque à Paris) offert par l'artiste - alors à son apogée - au musicien Francesco Paolo TOSTI (1846-1916), l'ami de jeunesse de d'Annunzio.

65. DVORAK Antonin (1841-1904) L'illustre compositeur tchèque - L.A.S., douze belles lignes sur carte postale, 12° obl. ; [Prague, 10.X.1887]. Adresse autographe au dos. En allemand. 2500.-

Au responsable du "Musikalienhandlung - K-rtnerring 11 - Wien", Herr Emmanuel ENGELMANN, qu'il se réjouit d'aller voir prochainement. Il lui promet l'exécution de certains arrangements "... wenn ich das Buch des Herr Schücker zur Ansicht bekommen könnte...", etc.

En janvier 1887, Dvorak avait fait jouer à Vienne sa 2ème Symphonie, op. 70.

66. ECHEGARAY José (1832-1916) Savant, auteur dramatique et homme politique espagnol, prix Nobel de littérature en 1904 - Message A.S. de trois lignes sur carte illustrée in-12 datée "1/8/903". Rare. 260.-

Trois lignes pour un admirateur argentin sur carte illustée représentant le portrait du soprano Esperanza CLASENTI ! Adresse autographe au dos.

67. EICHMANN Adolf (1906-1962) Criminel nazi impliqué dans la "solution finale". Arrêté et jugé par les Israéliens, il fut condamné à mort et exécuté - Manuscrit autographe, cinq lignes sur billet in-12. Crayon gras bleu. 475.-

Billet adressé à son avocat all., le Dr. SERVATIUS, durant le procès qui lui fut fait en 1961 à Jérusalem. Eichmann écrit : "Bin ich nicht mehr zust-ndig. E. OVIA ging weiter erkl-ren" (Si je ne suis plus compétent, E. OVIA continuera à éclaircir [les faits] ?). Autographe rare.

68. EINSTEIN Albert (1879-1955) Physicien et théoricien all., prix Nobel en 1921 - Pensée A.S. sur feuille in-8 ; [Berlin, décembre 1925]. 2500.-

"Die Gelehrten h-tten als Avan[t]-Garde des Friedens Wertvolles leisten können als Landsturm wird man sie kaum mehr brauchen" (Les intellectuels auraient pu - en tant qu'avant-garde de la Paix - fournir un effort précieux, comme arrière ban ils seront à peine encore utilisables !). Phrase écrite sur feuille d'album à la suite de pensées autogr. (recto/verso) de quelques littérateurs allemands dont Heinrich FEDERER (1866-1928) et Josef PONTEN (1883-1940).

69. ELISABETH des Belges (1876-1965) Née princesse de Bavière, elle épousa en 1900 le futur Albert Ier, roi des Belges - Signature et date autographes "Elisabeth - 18 Février 1959" [à Stuyvenberg] sur feuille d'album in-8. Au dos, curieuse ligne de musique A.S. du compositeur belge Paul LEBRUN (1863-1920), datée "21 Juillet 1917 - Anniversaire national", avec texte en français et en flamand. 180.-

70. ESCLAVAGE, 1790 - Importante L.A.S. de l'académicien Jean-François MARMONTEL (1723-1799), 2 pp. petit in-4 ; [Paris ?], 20.II.1790. Papier gris-verdâtre, première page en partie brunie. 1600.-

Depuis le 19 février 1788, Brissot, Clavière, Mirabeau et quelques autres dirigent la Société Amis des Noirs qui compte, parmi ses 141 membres (1789), également Condorcet, La Fayette, Pétion et l'abbé Grégoire. En s'adressant ici à l'un d'eux, Marmontel nous dévoile son anti-esclavagisme déterminé. Il espère que son ami, l'abbé Morellet, aura expliqué son silence et s'empresse de r&eac ute;pondre à la lettre de son correspondant "... jointe à l'écrit intéressant où vous plaidez si bien la cause d'une partie de l'humanité trop avilie et trop cruellement traitée...". Puis il est question du comportement du frey LASCASAS qui "... avant de connoître l'atrocité du caractère des Conquérants du Nouveau Monde, avoit eu le malheur de conseiller le transport des nègres pour soulager les indiens. Ce fut toute sa vie l'objet de ses remords...", etc.

Marmontel regrette que "... la complication des circonstances (empêchant une émancipation immédiate des esclaves dans les Colonies pour des raisons économiques) force à laisser subsister le mal... [Il faut toutefois] le haïr, ... le condamner, ... le dénoncer obstinément à l'opinion publique ; car à la fin cette réclamation triomphera de tout. Telle est ma profession de foi...", etc.

Magnifique texte qui, à lui seul, peut contribuer à révéler la personnalité oubliée de Marmontel : disciple de Voltaire, écrivain médiocre, il avait cependant joué au XVIIIe siècle un important rôle d'arbitre littéraire.

71. ESPAGNE, 1530 - Lettre exécutoire émise au nom du roi CHARLES Ier (Charles Quint) et de doña JUANA, sa mère, 41 pp. 4° (cm 23 x 33), parchemin ; Granada, 25.X.1530. Transcripton dactylographiée du texte. 1800.-

"Executoria y Sentencia de hidalguaia". Très longue sentence royale, motivée, concernant Alonso LOPEZ et ses fils don Diego et Hernando ("vecino de madrideios"), écrite par Fernando de TALAVERA, "... escrivano de sus Magestades [Charles Ier et Juana, souverains de]... las Indias y la Tierrafirme del mar Oceano...", les Amériques, récemment découvertes ! Beau manuscrit, très bien conservé, avec enluminure aux couleurs rouge, violette et mauve sur la première page et une dizaine d'autres initiales peintes dans le texte. Document signé à la fin par trois juristes.

72. FACTURE ILLUSTRÉE, 1805 - Document en partie manuscrit, 1 1/4 pp. in-folio ; Paris, 19.X.1805. Superbe en-tête gravé. 250.-

Très belle facture du "Magazin de modes - A la toilette de Flore" de Mademoiselle Joulet, rue du Bacq n° 613, dont la moitié supérieure de la première page est illustrée de deux figures allégoriques féminines en pied que sépare une grande couronne de fleurs, le tout dessiné et gravé par Louis-Pierre BALTARD de la Fresque (1764-1848). Par ce document, Melle Joulet réclame à Mme de Sortinge (?) le paiement de nombreuses fournitures (chapeau de velours de Lyon, capote de satin blanc, différents bonnets, etc.) pour un total de 187 francs.

73. FANTIN-LATOUR Henri (1836-1904) Peintre français - L.A.S., 1 p. in-8 ; Paris, 31.III.1897. Papier de deuil. 280.-

Il autorise son correspondant à reproduire deux de ses tableaux exposés au Salon : La Nuit et La tentation de Saint-Antoine.

74. FAVRAS, Thomas Mahi, Marquis de (1745-1790) Agent politique au service du futur Louis XVIII, condamné à mort et pendu en place de Grève au début de la Révolution française - L.A.S., 3 pp. in-4 ; Aix-la-Chapelle, 26.XII.1783. Autographe rare. 500.-

Importante lettre relative à "... une opération de finance que je regarde propre à effectuer successivement le Remboursement des dettes de l'Etat et qui me paroit des plus exécutables dans la circonstance des affaires de la France...". Il parle de ses contacts avec Joly de Fleury, d'Ormesson et de Calonne et en conclut que le premier "... auroit examiné mon Opération si ma proposition fût venue avec l'Edit du Roi concernant l' emprunt de 200 Millions fait en X.bre 1782...". Et puisque "... plus on en recule l'exécution... plus on perd... [et] l'on continue à faire des emprunts onéreux, je crois de mon devoir en ma qualité de bon et fidel sujet..." du roi Louis XVI de relancer une telle idée. Si celle-ci avait été prise en considération, peut-être aurait-elle sauvé la Monarchie quelques années plus tard, ainsi que la vie de Favras ! Au Comte Charles Gravier de VERGENNES (1717-1787), alors "Chef du Conseil des finances".

75. FELLENBERG Daniel (1736-1801) Juriste bernois, père du philanthrope et éducateur - L.A.S., 3 pp. in-4 ; Berne, 22.IV.1786. 950.-

A propos de son fils Philippe-Emmanuel FELLENBERG, qu'on refuse de faire passer en classe de... première ! "... Je vois par tous les détails... que c'est principalement sa faiblesse dans la langue Françoise et dans les Mathématiques, qui l'ont privé de cette promotion...", écrit le célèbre juriste qui, tout en acceptant les décisions des responsables de l'école d'Olten, exprime le désir de faire revenir son fils auprès de lui plus tôt qu'il ne se l'était proposé. "... Il ne me reste qu'à vous prier... de faire employer à mon fils le court tems qu'il a encore à passer chez vous de la manière que vous lui croirez être la plus avantageuse..." ; il souhaiterait notamment que son enfant suive les leçons de religion de Gottlieb-Konrad PFEFFEL (1736-1809), président de la Société helvétique dès 1785, etc. Précieux document inédit concernant la jeunesse du célèbre philanthrope suisse, "Seigneur de Hofwil".

76. FEMME (Déguisement en) - Décret de la Convention Nationale du 7 août 1793, 2 pp. in-4. Imprimé. 200.-

Curieux document décrétant que "... Tous citoyens surpris en fausse patrouille seront punis de la peine de mort..." et que "... tout homme qui sera surpris dans des ressemblements, déguisé en femme, sera également puni de mort..." ! Décret original, édité par "L'Imprimerie Nationale Exécutive du Louvre" et signé à Bernay le 11.VIII.1793 par les cinq membres de la Commission administr ative provisoire du département de l'Eure.

77. FRANCE Anatole (1844-1924) Ecrivain français, prix Nobel 1921 - Pensée A.S. au recto d'une carte postale en couleurs. En mars 1904, au-dessous d'un grappe de groseilles (reproduction d'un dessin de C. Klein), l'écrivain a tracé la phrase suivante : "... J'ai élevé dans mon cœur un autel aux amis inconnus - Anatole France". 150.-

78. FRÉDÉRIC GUILLAUME de Brandebourg (1620-1688) Le Grand Electeur, souverain dès 1640 - L.S. "Friderich Wilhelm", 2 pp. in-folio ; Königsberg, 8.X.1663. Brunissures, marges effrangées et quelques fentes restaurées. Adresse sur la IVe page. 550.-

L'Electeur de Brandebourg intervient ici auprès du prince Johann Moritz zu NASSAU (1604-1679), gouverneur en son nom du duché de Clève, surnommé "le Brésilien" après son long séjour en Amérique du Sud, en faveur de la veuve Schl-ter afin qu'elle soit réintégrée dans ses justes droits. L'ancien gouverneur du Brésil est chargé de faire respecter la volonté souveraine, etc. Quelques mo ts en haut de la IVe page pourraient être de la main du célèbre Maurice de Nassau...

79. FREUD Sigmund (1856-1939) Médecin autrichien, fondateur de la psychanalyse moderne - L.A.S. "Ihr Freud", 1 p. in-12 obl. sur carte postale avec adresse autographe au dos ; (Vienne), 18.VI.1910. Deux taches brunâtres, reste d'une ancienne mouillure et traces d'un pli vertical. 3500.-

A son confrère et disciple, le Dr. Wilhelm STEKEL (1868-1940), auquel on attribue la psychanalyse de plus de 10.000 sujets ! Freud le prie de faire passer "... die Ankundigung des Zentralblattes..." à l'éditeur du Zeitschrift für paedag. Psychologie, le professeur M. BRAHN, de Leipzig. Puis, à propos de ce dernier, il ajoute : "... Er steht recht freundlich zur P.[sycho] A.[nalysis]..." ! L'amitié et la collaboration de Freud et de Stekel datait de 1900, peu après la parution de l'ouvrage sur l'Interprétation des rêves. Elle était si forte que le Dr. Stekel aimait à dire : "J'ai été l'apôtre de Freud et Freud fut mon Christ"...

80. FROBENIUS Leo (1873-1938) Ethnologue et explorateur allemand. Il visita souvent l'Afrique entre 1904 et 1935 - L.S., 1 p. in-4 ; Francfort, 19.XII.1932. En-tête imprimé. 225.-

En tant que président du "Forschungs-Instituts für Kulturmorphologie", Frobenius adresse ses remerciements "... für das freundliche an unserer Arbeit und an meiner Person genommene Interesse...", etc. Au diplomate allemand, Ulrich von HASSELL (1881-1944) qui fut pendu comme complice dans la tentative d'assassinat contre Hitler, en 1944.

81. FURTWAENGLER Wilhelm (1886-1954) Illustre chef d'orch. all., il fut aussi compositeur - L.S., 1 p. 4° ; Berlin, 31.V.1933. En-tête à son adr. 500.-

Missive écrite au retour d'un long voyage de concerts, concernant un violoniste italien qu'il aimerait rencontrer lors d'un séjour à Berlin, bien que "... Was ein Engagement in den Berliner Philharmonischen Konzerten betrifft, so ist das allerdings für einen bei uns noch unbekannten Künstler nicht leicht...". Il est rare, en effet, souligne Furtwaengler, qu'un... inconnu trouve place au sein de l'orchestre de Berlin, car on y engage plutôt de s artistes en fin de carrière.

Hitler était au pouvoir depuis le 30 janvier précédent. Notons en outre que le chef d'orchestre s'adresse ici à l'épouse du diplomate Ulrich von HASSELL (1881-1944), qui fut plus tard exécuté en tant qu'ennemi du Führer...

82. GALLUPPI Pasquale (1770-1846) Philosophe italien, l'un des principaux représentants du Kantisme en Italie. Il soutint l'objectivité de la connaissance contre le scepticisme - L.A.S., 2 pp. in-folio ; Naples, 14.IV.1841. Adresse autographe et marques postales sur la IVe page. En italien. 800.-

A son confrère Abate Luigi MARSILI, "Professore di filosofia e matematica... Pontremoli", désireux de recevoir certains ouvrages de Galluppi. Ce dernier lui enverra sa "... Filosofia della volontà... composta di tre volumi sinora pubblicati, e di cui il quarto è sotto il torchio. Alla terza e quarta edizione dei miei Elementi è stato aggiunto un sesto volumetto, che tratta particolarmente della teologia naturale...", recueil donnant, preuves à l'appui, la vérité de la Religion révélée. Quant à son Histoire de la philosophie, rien, dit-il, n'est encore imprimé. Galluppi mourut en effet après en avoir rédigé le premier volume (1842). Document fort intéressant.

83. GARBIN Edoardo (1865-1943) Ténor italien - Portrait original in-12, signé et daté "B. Aires, 13.7.07". De face, avec barbe et moustaches (dans "Tosca" de Puccini). Belle signature. 200.-

84. GARIBALDI Giuseppe (1807-1882) Général italien - L.S., 1/2 p. in-4 ; Frascati (Rome), 5.VII.1875. Texte de Basso, son secrétaire. 420.-

Au lendemain de son 68ème anniversaire, il adresse ses remerciements "Alla Cara Popolazione di Velletri". Garibaldi ne pouvait avoir oublié que, le 19 mai 1849, dans cette petite ville au Sud de Rome, il avait gagné une grande bataille sur l'armée napolitaine.

85. GAULLE, Charles de (1890-1970) Général français, fondateur et premier Président de la Ve république - L.S., 1 p. in-4 ; Paris, 20.III.1958. Coin inf. droit découpé et restauré (loin du texte). Trous de classement. En-tête à son nom imprimé : Le général De Gaulle. Enveloppe. 550.-

Alors que l'instabilité ministérielle chronique de la IVe république fatiguait la France et que ses habitants ne se demandaient plus si De Gaulle serait revenu au pouvoir mais quand il allait le faire, le général répond ici à une parisienne qui lui avait envoyé une lettre et un témoignage touchants : "... Il est vrai que la situation du pays n'est pas brillante, mais les Français commencent à se lasser de l' impuissance du régime. Lorsqu'ils seront décidés à le changer, le salut ne sera pas loin...". Un mois et demi plus tard, après l'insurrection d'Alger (13.V.1958), le président Coty faisait appel au Général qui, le 1er juin, constituait un gouvernement chargé de préparer l'avènement de la Ve République.

86. GERLACHE, Adrien de (1866-1934) Marin et explorateur antarctique belge. Un détroit de l'archipel polaire, au sud de l'Amérique, porte son nom - L.A.S., 2 pp. in-8 ; [Sart-les-Spa], 10.IX.1912. 230.-

"Cher Amiral,... le colis postal renfermant les 3 cartes... est arrivé à Bruxelles... Merci aussi... pour le gracieux accueil que vous nous avez réservé...". A des amis de Copenhague qu'il avait vraisemblablement connus lors de sa dernière expédition au Groenland (1909).

L'année suivante, Gerlache allait assister Shackleton dans l'organisation de son "Imperial Transantartic expedition" (1914-1917).

87. GIDE André (1869-1951) et François MAURIAC (1885-1970) Ecrivains français, tous deux prix Nobel - Feuille d'album avec pensée A.S. des deux hommes de lettres, 1 p. in-8 ; [Bruxelles], 1945/1946. 500.-

Textes curieusement écrits tête-bêche ! Mauriac fait allusion à une rencontre qu'il fit "... au Globe le 14 novembre, après des jours inoubliables pour moi...". Quant à Gide, il note, en date du 25 juin 1946, qu'il faut "... pourtant se persuader que ce qui est pour nous le point d'arrivée sera le point de départ pour d'autres".

Intéressant document réunissant les autographes de deux illustres écrivains.

88. GIDE André - L.A.S. (la signature, tracée à l'encre noire, semble être postérieure à la date de la lettre ou avoir été rajoutée après un changement de plume), 2 pp. in-8 ; [Paris, 3.IV.1948]. En-tête à son adresse. 400.-

Intéressante missive écrite par Gide quelques mois après avoir reçu le prix Nobel : "... Je voudrais pouvoir vous envoyer Acqua Santa - écrit-il à son interlocuteur - mais ne dispose plus d'un seul exemplaire. Cette petite œuvre doit figurer dans un recueil en cours d'impression...". Entre temps, il lui adresse "Jeunesse" et exprime son faible intérêt pour "... la production de Henry Miller, dont je crois qu'o n a beaucoup surfait l'importance...". Il parle ensuite de la traduction de ses livres et notamment de "... celle de Si le Grain ne meurt ; faites pour le mieux...", etc.

89. GILBERT William S. (1836-1911) Auteur de théâtre anglais, sa collaboration, en tant que librettiste, avec le compositeur Arthur Sullivan rendit son nom célèbre à jamais - Belle signature et date autographes, "W. S. Gilbert - May 19th 1897", sur feuille d'album cartonnée in-8 obl. 220.-

90. GINSBERG Allen (1926-1997) Poète am., chef de file de la "Beat generation" - DEUX poèmes A.S., 2 pp. in-12 obl. ; (New York), 3.X.1979. 600.-

Curieux messages, présentés sous forme de petits poèmes, adressés à une même personne à une minute de distance ("9:30 AM" et "9:31 AM" !). Dans le premier, le poète écrit : " Pot / Luck ! / What the / Fuck !...", etc., alors que dans le second, composé de quatre vers rimés, il commence ainsi : "Gee whiz, / What a biz !...", etc. Ginsberg termine chacun de ses deux poè mes en signant en entier puis en ajoutant la date, l'heure, les minutes...

91. GJELLERUP Karl (1857-1919) Ecrivain suédois, prix Nobel en 1917 - L.A.S., 3 pp. in-8 ; Dresde, 18.VI.1897. En danois. 330.-

Très longue missive d'argument littéraire, dans laquelle il est, entre autres, question de la traduction allemande de son roman "Minna", paru pour la première fois en 1889. On y rencontre les noms du philosophe Max DREYER et de Schumann. Gjellerup annonce aussi la parution prochaine de ses Nouvelles chez le célèbre éditeur berlinois Samuel FISCHER, etc.

92. GOETHE, August von (1789-1830) et Ottilie (1796-1872) Fils unique et belle-fille du poète - 4 L.A.S., 3 pp. in-4 ; Weimar, 25.IX.1826 et Rome, 1853. Papiers brunis, très fragiles, doublés au verso avec perte de quelques fragments touchant les textes. Adresses et marques postales. 500.-

Dans sa lettre au Dr. WELLER, de Weimar, August v. Goethe prie son correspondant "... im Namen meines Vaters..." de se rendre le 27 en un lieu précis et ajoute certains renseignements pouvant être utiles au Dr. Weller.

Les trois missives d'Ottilie von Goethe sont, elles, adressées à un libraire de Bologne, M. A. Gualandi, pour commander six manuscrits anciens d'auteurs latins et grecs, pour une valeur totale de 40 écus. Pour plus de sécurité, la baronne demande que l'envoi soit fait sous le couvert de son fils Wolfgang, à la Légation de Prusse à Rome, etc.

93. GOETHE, Johann Wolfgang von (1749-1832) Poète et écrivain dont la personnalité domine encore aujourd'hui la vie littéraire allemande - L.S., avec compliments, date et adresse autogr., 1 p. in-4 ; Weimar, 18.X.1829. Adresse et marques postales sur la IVe page. En anglais ! 12 500.-

Extraordinaire missive adressée au peintre et graveur anglais David Charles READ (1790-1851), auteur entre autres de deux portraits du célèbre Poète. Ce dernier exprime ici ouvertement son admiration pour l'œuvre de l'artiste, qu'il rapproche de celles de Rembrandt et de Ruysdael. Grâce à certaines publications anglaises, Goethe dit avoir pu prendre connaissance de la haute qualité des gravures de Read, peintre "... who knows to feel wi th Rembrandt the reflection even of an already far departed Light, and with Ruisdael the cheerful and prosperously growing Fruits of the Field so nicely ranged in Sheaves...".

Goethe suggère que les libraires donnent une plus grande publicité à de telles œuvres et regrette que son âge et son éloignement lui ôtent le plaisir d'en profiter plus largement, "... as it was formerly my good Fortune to do...", etc.

Cette lettre fut apportée et postée en Angleterre par J. A. Stumpff (un fils de Mathias, le graveur zürichois ?) lequel, dans une note autographe signée, affirme l'avoir reçue "from the hands of the writer himself". La missive semblerait également avoir été écrite par ce "visiteur", sous la dictée du Poète allemand qui l'a terminée de sa main par les mots "Sincerely yours - J. W. Goe the" et datée en haut "Weimar 18. Octbr 1829".

Précieux document qui représenta sans doute pour le peintre D. C. Read, l'un des meilleurs titres honorifiques !

94. GOUJON Jean-Marie Claude Alexandre (1766-1795) Conventionnel de Seine-et-Oise. Arrêté et condamné à mort, il se suicida en s'enfonçant un couteau dans le cœur - P.S., 3 pp. in-4 ; Paris, 2.VII.1793. 600.-

Décret imprimé "... de la Convention Nationale du 13 juin 1793, Portant qu'il y aura dans chaque Département, près des Tribunaux criminels, un Exécuteur de leurs jugemens, & qui fixe leur traitement...". Pièce en huit articles, dont le IVe précise : "... Lorsque les exécuteurs seront obligés d'aller faire hors le lieu de leur résidence une exécution à mort, il leur sera accordé 20 sous par lieue pour le transport de la guillotine, & autant pour le retour...". Goujon signe à la fin pour certifier que l'imprimé est bien conforme à l'original, et au bas de la page quatre autres signatures (Hébert, Gleuez, Dufresnay et Corboraud) attestent que le document fut "... registré en séance publique permanente..." le 2 juillet 1793.

95. GOURMONT, Rémy de (1858-1915) Ecrivain français - Manuscrit autographe, 7 pp. in-12 et in-8 ; [Paris, vers 1911/1912]. 450.-

Schéma fort détaillé d'un "Petit roman", plus de 260 lignes d'une minuscule écriture tracées en partie au recto et verso d'une feuille du service de publicité de la Maison Bioud et Cie (datée du 27.III.1911 et adressée à "Monsieur de Gourmont - de la Revue des Idées... Paris"), en partie sur les quatre faces d'une double feuille in-8. L'histoire est celle d'un "... jeune homme de 19 ans... Une a mie... Il lit des livres... Il est ému... la lecture, les mains se lient... Elle est montée dans la g.d chambre... il suit, et de loin, caché... voit sa silhouette... Un matin, il passe devant sa porte au moment où, en déshabillé, elle se penche... ses seins... Elle est sortie... il entre furtivement dans la chambre, et respire le lit... Elle le frôle... leurs genoux se touchent sous les couvertures... la nuit tombe...", etc. Ainsi commence une romantique liaison amoureuse entre une parisienne et un jeune provençal, histoire faite de rêve et de tendresses...

En 1910, Rémy de Gourmont avait rencontré Natalie Clifford Barney et quatre ans plus tard il publiait ses poétiques Lettres à l'Amazone.

96. GRASS Günter (n. 1927) Ecrivain allemand, auteur souvent dérangeant, maintenant consacré par le prix Nobel de littérature - L.A.S. sur carte postale ; Berlin, 2.X.1975. Adresse. 150.-

Bref message amical à un confrère italien, écrit au dos d'une carte postale dont l'illustration nous montre un monument de Camerino, petite ville universitaire du Sud de l'Italie.

97. GRÉGOIRE Henri, dit l'Abbé (1750-1831) Conventionnel, évêque constitutionnel de Blois, partisan du suffrage universel - P.S. par lui et par trois autres : P. J. BORDES (1754-1847), Pascal CREUSÉ (1736-1804) et Fr. X. LANTHENAS (1754-1799, l'ami et traducteur de Thomas PAINE), 1 p. in-folio ; Paris, 8.X.1795. En-tête imprimé avec vignette. 450.-

Recherche des contre-révolutionnaires et répression ! Le Comité d'Instruction publique charge deux de ses commissaires pour l'organisation des Ecoles de Santé "... de se faire rendre compte de la conduite qu'ont tenue les Elèves... pendant les journées 12, 13 et 14 de ce mois (4, 5 et 6 oct.) et de se faire livrer les noms de ceux qui n'ont point paru à l'Ecole dans ces Journées..." d'agitation royaliste à Paris, &ea cute;crasée par le jeune Bonaparte le 5 octobre notamment par le mitraillage devant l'église Saint-Roch.

98. GROS Jean-Baptiste Louis (1793-1870) Photographe et peintre amateur, il avait découvert la daguerréotypie et s'en servit pour peindre des clichés, rarissimes aujourd'hui, de Bogota, Athènes et Paris où son activité diplomatique l'avait conduit - L.A.S., 2 pp. in-8 ; Mexico, 21.XII.1832. 500.-

Il a reçu les lettres et dépêches de Monsieur Hersant : "... Je vous répondrai officiellement sur vos protestations... Laissez tomber l'affaire de Mr. Froger... J'ai reçu... votre traité signé à Paris le 15 Octobre. Nous ne disons rien sur les emprunts forcés, nous abandonnons la clause du commerce en détail, bref nous avons fait de mauvaise besogne, et le Mexique sera bien content de nous...". Par le mêm e courrier, lui parvenait "... une dépêche du Ministre dans laquelle on m'assurait que l'on ne parlerait du Traité qu'après la pacification du pays et que l'on adhérait aux sages réflexions..." ; on attend entre temps la "... décision qu'aura prise Bustamante. Comment tout cela va-t-il finir..." ? Intéressante et rare !

99. HAFGREN Lilly (1884-1965) La grande cantatrice suédoise, interprète des rôles wagnériens - L.A.S., 1 p. in-8 ; Barcelone, 17.XII.1921. 160.-

Lors d'une tournée en Catalogne, le soprano accepte l'invitation du Consul général allemand Hans von HASSELL (1881-1944. Ce diplomate sera exécuté comme anti-nazi). "... Da mein Mann mit mir hier ist, darf ich mir wohl erlauben ihn mitzubringen ?...", etc. Dans la Walkirie, Hafgren fut surnommée "Lilliput".

100. HAÜY René Just (1743-1822) Minéralogiste français, créateur de la cristallographie, auteur de théories et de lois en minéralogie - L.A.S., 2 pp. in-4 ; Paris, 23.V.1819. 450.-

Il accepte avec enthousiasme l'offre de son correspondant "... d'orner ma collection des objets qui pourroient y manquer... Tels seroient, le granite renfermant des cristaux de fer magnétique, et celui dans lequel vous avez trouvé de la hornblende... genre d'association... tout à fait inconnu jusqu'ici...". Il trouve la chose d'autant plus importante "... que les roches dont la hornblende fait partie ont été considérées par M r Werner (A. G. WERNER, 1750-1817, célèbre géologue all.) et par tous ses disciples comme étant d'une formation postérieure à celle du granite,... désignée sous le nom de formation trapéenne...". Il souhaiterait posséder aussi du quarz rose et du granit graphyque, d'une roche "... qui offre la réunion de l'épidote et du gneiss. Ce serait la première fois que je la verrois...", etc. Il est encore questio n de BERZELIUS et du condrodite, minéral découvert en Suède, de certains échantillons de granit du Massachussett, de cristaux isolés "... destinés pour des expériences électriques...", etc.

HELVETICA : Voir les numéros 17, 25, 28, 43, 55, 75, 111, 119, 121, 137, 140, 149, 154, 158, 159, 166, 175, 176, 192 et 213.

101. HEMPEL Frieda (1885-1955) Soprano allemand - Feuille d'album in-8 obl. avec grande signature et deux lignes de compliments autographes en anglais. (Liverpool, 1925). Au dos, signature et date autographe du chef d'orchestre français RHENE-BATON (1879-1940). 100.-

102. HENRI IV de Bourbon (1553-1610) Roi de Navarre, puis de France dès 1589. Assassiné par Ravaillac - P.S., 1 p. in-4 obl., parchemin ; Fontainebleau, 2.VI.1601. Coin inférieur droit découpé. 850.-

Ordre de payer "... comptant au Sr de LA FONTAINE, résident pour notre service en Angleterre,la somme de mil escuz, don [faict] ... tant en considération de ses services, que frais de voyage qu'il a faict exprès devers nous par nôtre commandement dudit pays...", etc. Contresigné par son secr. d'Etat aux Aff. étr., Nicolas de NEUFVILLE, seigneur de Villeroi (1542-1617).

103. HOLLAND Charles (1908-1987) Ténor noir américain. Empêché, à cause de sa race, de faire une vraie carrière aux Etats-Unis, il s'exila en Europe où il chanta avec succès - PHOTO extraite d'un programme, signée et datée "22.12.54" à l'occasion d'une représentation parisienne de La Flûte enchantée de Mozart. In-8 obl. 150.-

104. HUGO Adèle (1803-1868) Femme du poète - L.A.S., 1 1/2 p. in-8 ; "17 mars" [Paris, 1836]. Adresse et marques postales sur la IVe page. 230.-

Adèle Hugo écrit à Madame Perret pour la remercier d'avoir invité sa fille LÉOPOLDINE (1824-1843) : "... elle fait sa 1ère communion dans 2 mois, et nous sommes à la fin du carême. La pauvre petite tout en pleurant, sait elle même qu'elle ne peut accepter... elle vous prie en même temps de ne pas l'oublier l'année prochaine... et moi qui suis si heureuse quand mes enfants le sont, et chagrine quand ils ont quel que peine...", etc.

Fille aînée des Hugo, Léopoldine allait mourir noyée en 1843 lors d'une promenade en bateau à voile. La douleur du Poète fut immense et le culte du père pour la disparue se retrouve transposé dans les personnages de Jean Valjean et de Cosette, dans Les Misérables.

105. HUGO Léopold (1773-1828) Général français, père de l'écrivain - L.A.S. "ton frère Hugo", 2 1/2 pp. in-8 gr. ; Metz, 17.XII.1813. 400.-

A sa sœur Marguerite Martin-Chopine, dite "Goton" († 1832), chargée en 1814 de veiller sur les jeunes Eugène et Victor, pensionnaires chez Cordier à Paris. "Je t'ai fait part, ma chère Goton, de la manière dont j'avais été reçu par Maman... les lettres que tu recevras de Nancy t'en diront bientôt quelque chose... Le démon [sa femme ?] croit peut-être me faire à Paris beaucoup de peine en me d énigrant dans les bureaux, comme j'ai pris mon parti en cas qu'on ne me traite pas convenablement, je la laisserai dupe de ses intrigues et de la langue de Vipère..." ! Puis, au sujet de la guerre : "... On entend chaque jour des bruits de paix... Je crois que les deux parties en ont bien grand besoin...", etc.

Léopold et Sophie s'étaient séparés en février 1812, après que cette dernière ait révélé ses relations avec le général Lahorie (fusillé le 29.X.1812). Quelques mois plus tard le divorce allait être demandé et les enfants confiés à Goton, qu'ils n'aimeront pas à cause de son caractère acariâtre.

106. HUGO Victor (1802-1885) L'illustre écrivain fr. - L.A.S., 1 p. 8° ; "19 juillet" [Paris, 1848]. Adresse autogr. et marques postales sur la IVe page. 980.-

Au président de la Société des Instituteurs du département de la Seine, Charles CHALAMET, ancien maître de pension. "... Comptez... que mes plus vives sympathies sont acquises à la juste et honorable cause que vous m'entretenez. Je serai charmé d'avoir l'honneur de vous voir, jeudi excepté, et les convocations d'urgence réservées..." ; sinon il sera chez lui "... le matin à dix heures...".

Hugo - qui, le 24 juin 1848, avait entraîné les soldats de Cavaignac à l'assaut des barricades - multipliera au cours du mois de juillet les interventions en faveur des insurgés prisonniers. Un compagnon de Chalamet, Louis RIQUIER, blessé aux barricades et arrêté, sera déporté en Algérie sans que l'écrivain puisse intervenir en sa faveur.

107. INDÉPENDANCE AMÉRICAINE, Guerre d' - P.A.S. "Le Ch.er de Borda" du mathématicien et marin français Jean-Charles BORDA (1733-1799), 1 1/4 pp. in-folio ; Boston, 24 et 30.IX.1778. 450.-

A la suite d'une liste des dépenses de Monsieur Venel (qui a signé), Borda a ajouté trois lignes de sa main pour arrêter "... le compte... montant à dix sept cens dollars..." puis a daté "Boston le 24 7bre 1778". Au verso, il a fait un compte-rendu (1 pleine page autographe signée) des dépenses de M. de St Sauveur : "... après l'assassinat de cet officier, on a trouvé chez lui une liasse de Papie r... on ne peut pas établir sa dépense d'une manière précise d'après ce livre de compte, mais on peut l'avoir à peu près...". La liste des dépenses est ici donnée et se monte à 563,3 dollars.

Major dans l'escadre commandée par le comte d'Estaing pendant la guerre de l'Indépendance américaine, le chevalier Borda était chargé de tout ce qui concernait les munitions, vivres, vêtements des troupes à terre et à bord.

108. ISABELLE d'Alcantara (1846-1921) Régente du Brésil, femme de Gaston d'Orléans - L.S. "Princeza Imperial Regente", 3/4 p. in-4 ; Rio de Janeiro, 20.VII.1871. Adresse et joli cachet sous papier sur la IVe page. 225.-

Remerciements pour les vœux reçus sept mois plus tôt à l'occasion des fêtes de Noël ! "... Regente em nome de Sua Magestade o Senhor Dom Pedro II, Imperador Constitucional e Defensor Perpetuo do Brazil...", Isabelle eut par trois fois la responsabilité du gouvernement de son pays (1871/72, 1876/77, 1886/89) durant les voyages que son père fit en Europe.

109. ISABELLE II d'Espagne (1830-1904) Reine de 1833 à 1863, et son époux Francisco de Asis (1822-1902) - Deux L.S., chacune d'1 p. in-folio obl. ; Madrid, 31.I.1867. Les deux : 280.-

La reine d'Espagne (qui signe ici "Yo la Reyna") et son royal consort adressent deux messages très semblables au cardinal Costantino PATRIZI pour le remercier de ses vœux et réitérer leur intérêt pour "... cuanto pueda ser de vuestra satisfaccion...", etc.

Deux jolies pièces, d'une grande fraîcheur, qu'il n'est pas courant de trouver réunies.

Le couple se séparera en 1870, après 24 années de mariage...

110. JACOB Max (1874-1944) Poète français, mort au camp de concentration de Drancy - L.A.S., 2 pp. pleines in-8 ; "Max Jacob chez M. Picasso, 11 boulevard de Clichy - le lundi" [Paris, 14.III.1911]. Enveloppe autogr. 450.-

C'est de chez Picasso - qui l'héberge depuis quinze jours et auquel il fait partager son estime pour le talent de son correspondant - que Max Jacob, malade, complimente Louis Alibert pour son roman intitulé "Fatal Inceste" : "... je vous crois... assez poète pour être un magnifique romancier et... un grand lyrique... L'inceste ne fait que hâter le mouvement de la nature qui dans tous les règnes tend à l'unité. Vous avez développé cette thèse... sans que l'odieux paradoxe montrât ses griffes... Merci...". Et, plus loin : "... vos types... ne sentent point le roman : vous avez compris que le paysan modeste sent l'Ecole Communale plus que la terre. Le vôtre reste tragique en n'étant plus bestial : le faucilleur qui trinque avec son ombre pense comme un voleur moderne !...", etc. Superbe texte de ce poète, ami de Picasso depuis 1901, avec lequel il avait déj& agrave; partagé sa modeste chambre en 1902.

111. JALLABERT (Lettre à Jean) - L.A.S., 3 pp. in-4, du médecin et botaniste Fr. Boissier de SAUVAGES (1706-1767) ; Montpellier, 1746. Quelques petites taches brunes sur la IVe page, côté adresse. 1200.-

Missive fort intéressante de Boissier de Sauvages, surnommé le "médecin de l'amour", adressée à son confrère "Jallabert - Célèbre professeur de mathématiques et de philosophie expérimentale... à Genève", où il est question non seulement d'ouvrages édités, d'idées "... sur l'électricité du fluide nerveux...", de classification des plant es ("... mes classes et... mon methodus foliorum que Mr LINNAEUS ne cesse de me demander..."), mais aussi de personnages plus ou moins célèbres, tels le Syndic RILLIET ("... ce magistrat a besoin de repos et de dissipation..."), Jacques LECLERC ("... est un fort bon sujet, il a du génie...", etc), Auguste TISSOT ("... étudie, mais on ne peut pas savoir s'il avance : il ne desserre pas les dents, il devrait se faire chartreux..."), J. J. LEF ORT, Ch. F. NECKER, BUSINI, Daniel I. BERNOUILLI ("... problèmes qu'il a... résolus sur les vaisseaux branchus et élastiques et leur hydraulique..."), ROCCA, PICTET (ou PITTET ?), SENES, LAMORIER, DARDAILLON, BARRÈRE, etc.

112. JOSÉPHINE Tascher de la Pagerie (1763-1814) Impératrice des Français, femme de Napoléon de 1796 à 1809 - L.S. "Joséphine", 1/2 p. in-12 obl. ; Malmaison, 8.VII.1811. Adresse et marques post. en IVe page. 2600.-

Très curieux message adressé au Chambellan de la Mère de Napoléon, le baron d'Esterno, pour l'informer que Monsieur Bonplan est autorisé à lui délivrer "... un bélier et deux brebis de mon troupeau de mérinos..." élevés dans son "Domaine de la Malmaison".

Botaniste de l'impératrice et intendant de la Malmaison, Bonpland avait aussi la responsabilité de pourvoir au bon entretien de la ménagerie impériale que Joséphine avait voulu créer dans sa célèbre propriété.

113. JOUVET Louis (1887-1951) Acteur et metteur en scène français - L.A.S., 1 p. in-8 ; "Lundi 23" (Paris, vers 1939). En-tête : Comédie Champs-Elysées - Théâtre Louis Jouvet, etc. Enveloppe autographe. 200.-

"Mille mercis pour votre invitation - écrit-il à Albert Flament - J'aurais été très heureux de pouvoir l'accepter mais je suis déjà pris, et d'ailleurs je répète de très bonne heure tous les jours en ce moment mon prochain spectacle...", etc.

Jouvet assura en 1939 la mise en scène de "Ondine" de Jean Giraudoux.

114. KIPLING Rudyard (1865-1936) Romancier anglais, prix Nobel en 1907 - L.A.S., 1 1/2 pp. in-12 ; Burwash, 16.XII.1915. Traduction franç. sur les pages 2 et 3. Envel. autogr. avec marques post. et censure militaire. 960.-

Il remercie chaleureusement le capitaine Bacharach, commandant un bataillon d'artillerie sur le front français, d'avoir eu l'idée de lui faire parvenir certains objets (des photos de guerre représentant, entre autres, une vieille femme) : "... I have put it aside among my treasures and I hope, some day, to be able to make use of it for a tale...". L'écrivain évoque la récente visite qu'il a faite aux fabriques d'armes en Angleterre et en conclut que, décidément, "... it will not be any want of explosives which will afflict us in the future ! Nor of guns...". Beau texte !

115. KLEIBER Erich (1890-1956) Chef d'orchestre autrichien, il créa de nombreuses œuvres contemporaines, dont Wozzeck d'Alban Berg - Musique A.S. sur page in-8 ; [Berlin, 1933]. Jolie page ! 300.-

Trois mesures en clé de sol, ayant pour titre "Beethoven V/4", offertes en souvenir du "Beethoven-Zyklus 1933". Cette année-là, Kleiber avait été nommé "Staatskapellmeister" par Hindenburg, poste auquel il dut renoncer deux ans plus tard pour fuire la montée du nazisme.

116. KNAPPERTSBUSCH Hans (1888-1965) Illustre chef d'orchestre allemand, il voua sa vie presque entière à Wagner - L.A.S., 1 p. in-8 ; Copenhague (vers 1927). En-tête de l'hôtel d'Angleterre. 380.-

A l'ambassadeur allemand au Danemark, Ulrich von HASSELL (1881-1944, exécuté comme anti-nazi), pour le remercier de son invitation qu'il n'est hélas pas en mesure d'accepter : "... Leider sollte es mir nicht vergönnt sein, derselben Folge leisten zu dürfen...".

Très belle page et autographe peu commun !

117. KULENKAMPFF Georg (1898-1948) Violoniste et pédagogue allemand, musicien respectueux des œuvres qu'il jouait - Intéressante L.A.S., 2 pp. in-4 ; Berlin, 4.II.1932. En-tête personnalisé. 275.-

Il s'apprête à partir avec Arnold ROSÉ pour une tournée en Hongrie et en Yougoslavie et aura donc la joie de pouvoir s'arrêter à Belgrade pour revoir son correspondant, le diplomate Ulrich von HASSELL (1881-1944, exécuté en tant qu'anti-hitlérien), en poste là-bas comme ambassadeur de 1930 à 1932. Il évoque les moments inoubliables qu'ils avaient eu lors de leur dernière rencontre dans cette ville et demande qu'on veuille bien venir le chercher à la gare où il arrivera de Novisad, etc. Tout comme von Hassell et Rosé, Kulenkampff fut en désaccord avec le régime hitlérien ; il dut fuir l'Allemagne et s'établir en Suisse, où il mourut.

118. LA MOTTE PICQUET, Toussaint Guillaume, Comte de (1720-1791) Marin français, il se distingua dans la guerre d'Indépendance des Etats-Unis - P.S., 1 p. in-8 obl. ; "Le St Esprit", 12.IV.1778. 300.-

Alors chef d'escadre, il donne son accord pour que son capitaine de pavillon, Charles de RIVIÈRE (1738-1812) - qui a également signé ce document - obtienne la fourniture dont il a besoin. Le Chevalier de Rivière joua un rôle important dans la victoire du Fort-Royal, en décembre 1779.

119. LANNES Jean (1769-1809) Maréchal d'Empire, mort des suites de blessures qu'il reçut à la bataille d'Essling - L.S. "Lannes", 1 p. in-4 ; Paris, 19.VI.1808. Légère brunissure. 3600.-

"Le Maréchal, Colonel-Général des Suisses" adresse au Maréchal Berthier "... diverses propositions d'emplois d'officiers et d'avancement faites par les Colonels des... régimens suisses...". Il est question du remplacement du capitaine WURTZ de Rudens par Alexandre WATTEVILLE, de Berne, ainsi que celle du capitaine Daniel NESER (accusé de "mauvaise conduite") par "... le juge WELTNER auquel Votre Excellence s'int& eacute;resse et qu'elle m'a recommandé...", etc. Lannes était "Colonel général des Suisses" depuis le 13 septembre 1807 et "duc de Montebello" depuis quatre jours ! Quelques mois plus tard, en octobre 1808, il sera appelé à l'armée d'Allemagne où la mort le frappera le 31 mai suivant à l'âge de 50 ans. Ses autographes sont rares, et notamment ceux en tant que chef des "Suisses" au service de la France.

120. LAVALETTE, Antoine-Marie Chanans, Comte de (1769-1830) Aide de camp de Bonaparte en Egypte, puis directeur des postes et chargé du "Cabinet noir". Condamné à mort après Waterloo, il s'enfuit de la prison où sa femme avait pris sa place - L.S. avec post-scriptum autogr. de trois lignes, 3 pp. in-folio ; Paris, 17.VII.1804. En-tête imprimé. 250.-

En tant que directeur des Postes, il fait part au général Marmont de nouvelles informations relatives aux inconvénients qui résultent de l'organisation du service des Postes en Batavie. Il va en référer à Sa Majesté l'Empereur en le priant de prendre une décision à ce sujet. Dans la marge gauche, quatre lignes autographes du futur Maréchal MARMONT concernant des démarches faites auprès du Gouvernem ent Batave.

121. LAVATER Johann Kaspar (Au sujet et autour de) - L.A.S., 7 pp. in-8, de sa fille Louise LAVATER ; Riedli (Zürich), 19.VIII.1816. 800.-

Longue et intéressante missive (plus de 160 lignes d'une écriture très semblable à celle de l'illustre pasteur), adressée à un vieil ami de la famille, auteur entre autres de deux ouvrages récents (de théologie ?) que Louise Lavater commente ici amplement et de manière fort spirituelle. Le premier livre ressemble, selon elle, à une semence qui donnera bientôt ses fruits, et elle en prédit le succès m ême aux "Sonntagsbl-tter", d'autant que, de chaque ligne, émane une véritable préoccupation de l'âme, etc. "... Die Kleine Schrift : Glaube ! Liebe ! Hoffnung ! dankt Ihnen mein Herz noch ganz besonders...". Elle évoque la souffrance et la mélancolie que lui a laissé la mort de son père, mais aussi la consolation qu'elle puise en ses ancêtres : "... einen so schönen christlichen Stammbaum..." est un privil ège, etc. La disparition de sa mère l'a plus encore poussée vers le spirituel, ce qui lui a permis d'accepter la volonté divine, etc.

Il est aussi question de son beau-frère, le pasteur Georg GESSNER (1765-1843), de la pensée du piétiste JUNG-STILLING (1740-1817), pour lequel Louise a une admiration sans bornes, etc., etc. [Voir aussi les numéros 25, Brissot et 137, Johann Martin Miller]

122. LIMA E SILVA, Francisco de (1785-1853) Général et dictateur brésilien, régent pendant la minorité de Don Pedro II - L.S. par lui et deux autres personnalités, 1 p. in-f° ; Rio de Janeiro, 22.IV.1834. Petit raccommodage. Adresse, cachet sous papier et marques postales de purification. 350.-

Missive de compliments réunissant les signatures de membres de la Régence "... em Nome de Sua Magestade O Imperador o Senhor D. Pedro Segundo...". Outre la signature du général Lima e Silva, cette lettre porte celles du co-régent Joao BRAULIO MUNIZ et du ministre de la Justice et des Affaires ecclésiastiques, Aureliano de SOUZA OLIVEIRA.

123. LISZT Franz (1811-1886) Compositeur et pianiste hongrois - L.A.S. "F. Lz", 1 p. in-8 sur carte portant au dos son nom imprimé "F. Liszt". Datée "Vendredi matin" (été 1886 ?). 2300.-

A un "Très cher ami", qu'il invite à se rendre auprès de lui car "... Kömpel [August K., 1831-1891, violoniste et l'un des meilleurs élèves de Spohr] aura l'amabilité de produire son Quatuor chez moi, aujourd'hui, à 4 heures...". Liszt aimerait également causer avec lui "... de la répétition en expectative de Tristan...".

D'après l'écriture, cette lettre est probablement une des dernières écrites par le compositeur. Notons en outre que le dimanche 25 juillet 1886, au mépris de toutes les mesures de précaution, conscient de son devoir envers la mémoire de Wagner, Liszt se rendait à la représentation de "Tristan" donnée au Festspielhaus de Bayreuth. Le lendemain il s'alitait, frappé d'une pneumonie. Avant de s'étein dre, le 31 juillet, son dernier mot fut "Tristan".

124. [Belgique] LOUIS-PHILIPPE Ier d'Orléans (1773-1850) Roi des Français de 1830 à 1848 - P.A.S. de son paraphe, 1/3 p. in-8 ; 30.I.1832. 200.-

Il demande à ce que le roi Léopold Ier des Belges soit informé "... par extrait de cette conversation avec Mr de Munch à Francfort..." (Ernest de MÜNCH, 1798-1841, l'historien suisse, alors à Liège ?). Le 15 novembre 1831 avait été signé le Traité concernant la séparation de la Belgique et de la Hollande, après l'entrée à Bruxelles (26.VI.1831) de Léopold Ier.

125. MALLARMÉ Stéphane (1842-1898) Poète français - L.A.S. de son monogramme (lettres "SM" entrelacées), 1 p. au recto de sa carte de visite ; datée "Mardi" (Paris, 16.V.1893 ?). 1100.-

Intéressant message, vraisemblablement inédit, où il rappelle à son "Cher ami... que vous désiriez savoir quand [aurait lieu] la représentation de Pelléas et Mélisande, de Maeterlinck...". Mallarmé lui fournit ici les renseignements désirés (jour, heure, lieu) et ne doute pas qu'il y aura encore moyen "... dans la matinée... de prendre donc place...".

Il est probable que cette carte fut envoyée à DEBUSSY qui, en 1892, faisait déjà partie du cercle intime des amis de Mallarmé. On sait en outre que l'année suivante (1893) les deux hommes assistèrent ensemble à la première représentation parisienne (12.V.) de La Walkyrie puis, quelques jours plus tard (22.V.) à la mémorable création, au théâtre des Bouffes-Parisiens, de Pelléas e t Mélisande de Maeterlinck. Notre carte semble bien avoir été écrite entre ces deux soirées et avoir donc servi à rappeler à Debussy ce spectacle qui allait être à l'origine de la composition de la musique de son chef-d'œuvre !

126. MALRAUX André (1901-1976) Ecrivain français. D'abord Surréaliste, il s'engagea dans les luttes des intellectuels d'extrême gauche et devint, de 1958 à 1969, ministre des Affaires culturelles du général de Gaulle - L.A.S., 2/3 p. in-8 ; Paris, vers 1935. En-tête de la N.R.F. 280.-

Au peintre Jean LURÇAT (1892-1966), également proche des cercles surréalistes après 1920. Malraux l'informe de son arrivée à Paris et lui fait parvenir certains documents : "... Voici le papier demandé ; si c'est trop tard, tant pis, retournez-le moi...".

127. MANN Thomas (1875-1955) Le grand écrivain allemand, prix Nobel en 1929 - Pensée A.S., 1/2 p. in-8 ; Bruxelles, 17.III.1933. 750.-

"Kunst ist Wahrheit, - die Wahrheit über den Künstler" (L'Art est Vérité - la Vérité est au-dessus de l'Artiste).

Très belle phrase écrite alors que grandissait en Allemagne le pouvoir d'Hitler !

128. MARGUERITE d'Autriche (1522-1586) Fille naturelle de Charles Quint, duchesse de Parme et Gouverneur des Pays-Bas - L.S. "Margarita", 1 p. in-4 ; L'Aquila, 24.X.1578. Adresse et cachet de cire plaqué sous papier, sur la IVe page. En italien. 475.-

Importante missive adressée à son représentant à Rome pour le charger de régler au mieux les litiges relatifs, semble-t-il, à la reprise du pouvoir aux Pays-Bas, pouvoir qu'elle avait perdu en 1567. Décédé quelques jours plus tôt (7.X.1578), son frère Jean d'Autriche laissait sa place vacante. Marguerite de Parme tente vraisemblablement ici d'obtenir l'appui du pape afin qu'il fasse pression sur le roi d'Espagne d ont elle attend l'autorisation de réintégrer cette charge, laquelle fut cependant confiée à son fils Alessandro Farnese.

129. MARINE, 1871 - "Passengers' Track Chart", 1p. in-folio obl. (cm 19 x 45) ; Octobre 1871. 260.-

Carte maritime gravée de l'Atlantique nord, éditée par la "Guion Line of Steamers" de Liverpool, sur laquelle fut tracé, à l'encre brune, le parcours pris par le S.S. "Colorado" entre le Cap Clear (Irlande du Sud) et New York, en octobre 1871, avec indication des jours de navigation en mer entre le 5 et le 17 oct., date d'arrivée prévue à N. Y. En tête, ligne manuscrite de dédicace A.S. du commandant Thomas F. FREEMAN à l'un des passagers, "P. Earle M. D.", vraisemblablement le psychiatre et médecin américain Pliny EARLE (1809-1892).

130. MARINETTI Filippo Tommaso (1876-1944) Ecrivain italien, initiateur et théoricien du mouvement artistico-littéraire futuriste - P.S., avec un rajout autographe, 2 pp. in-4 ; [Rome, 1940]. 850.-

Formulaire ronéotypé complété à la plume par Marinetti qui donne de nombreux renseignements biographiques et professionnels sur lui-même. On peut y lire, entre autres, sa "rasse" ("Ariana"), sa religion ("Cattolica"), ses rapports avec le Parti Fasciste ("Sansepolcrista" et "Camicia nera d'onore"), son grade dans l'armée, ses campagnes militaires, ses décorations et titres, etc. A la s uite d'une longue liste, imprimée, de ses œuvres, l'écrivain a ajouté sa dernière publication, "Il poema non umano dei tecnicismi" (1940), et a signé, authentifiant ainsi tous les renseignements réunis dans cette "fiche".

131. MARMONT, Auguste Frédéric Louis Viesse de (1774-1852) Maréchal d'Empire, duc de Raguse - L.S. avec souscription autographe, 2 pp. in-folio ; Trieste, 28.I.1806. 230.-

Le Général en Chef du deuxième Corps de la Grande Armée met en demeure le receveur des contributions de la ville de Trieste de lui faire parvenir la somme se trouvant dans sa caisse : "... Les besoins de l'armée... sont tellement urgents, que je vous invite à nouveau à vous requiérir au besoin de la manière la plus formelle de l'opérer... si vous croyiez devoir persister dans votre refus, je serois obligé d' ordonner la violation de votre caisse...".

On sait que Marmont profita largement des fonds publics à des fins personnelles, notamment dans les territoires conquis...

132. MASSENET Jules (1842-1912) Compositeur fr. - PHOTO 8°, avec dédicace A.S. ; Paris, 18.III.1904. Support bruni, marges rognées sur 3 côtés. 250.-

Très beau portrait en buste où le musicien pose assis dans un fauteuil (cliché du photographe Erwin HANFSTAENGL, de Francfort), offert "en admiration" à une cantatrice lors de l' "... audition d'Elèves du 18 mars 1904 ; et exécution de Narcisse...". Nous n'avons curieusement trouvé qu'une allusion incertaine sur un opéra de Massenet intitulé "Narcisse", resté peut-être inachevé !

133. MATHIEU Georges (n. 1921) Peintre contemporain fr., maître dans l'abstrait - Message autogr., sur carte (12° obl.) à ses nom et adresse imprimés, pour envoyer des "... légendes, qu'il avait oublié de joindre...", etc. 125.-

134. MAXIMILIEN III JOSEPH de Bavière (1727-1777) Electeur dès 1745, fils de l'empereur Charles VII - L.S. "Max: Jos: Elect.", 2 pp. in-folio ; Munich, 6.XI.1747. Adresse et joli cachet sous papier sur la IVe page. 200.-

Remerciements en latin, adressés à un souverain dont il venait de recevoir un message de sympathie à l'occasion de son mariage avec Marianne de Saxe, princesse de Pologne.

135. MENUHIN Yehudi (1916-1999) Violoniste am. - PHOTO in-8 imprimée (mi-buste de profil, souriant, avec violon), signée dans la marge inf. blanche après les mots impr. "Yehudi Menuhin - Festival 1960 - Gstaad". 100.-

136. METTERNICH, Clemens, Prince de (1773-1859) Homme d'Etat autrichien - P.S., 1 p. in-folio ; Vienne, 20.I.1848. 550.-

"Promemoria" rédigé à l'intention du Chargé d'Affaires des Etats-Unis d'Amérique, W. H. STILES, qui avait sollicité certains renseignements statistiques sur l'empire autrichien. Ainsi, le "Hof= und Staatskanzler" Metternich fait parvenir les "... statistischen Tabellen für den österreichischen Kaiserstaat..." que le Rechungs-directorium a préparé sur sa demande et tout spécialement pour le diplomate américain. La révolution allait éclater le 13 mars suivant et Metternich, renversé, quittait l'Autriche en fugitif...

137. MILLER Johann Martin (1750-1814) Poète et romancier allemand. Son "Siegwart" est l'une des œuvres les plus représentatives du mouvement littéraire allemand Sturm und Drang - L.A.S., 1 p. in-4 ; Ulm, 27.VI.1787. Adresse autographe et sceau à ses armes sur la IVe page. Ancienne restauration d'une déchirure due au décachetage. 1350.-

Belle missive adressée au célèbre LAVATER ou, en son absence, au "Pfarrer" Conrad PFENNINGER (1747-1792), de Zürich. L'écrivain allemand présente à son confrère suisse des personnes s'intéressant au développement d'une église évangélique : "... Sie sammeln bey guten Menschen Beytr-ge zur Erbauung einer evangel. Kirche in K-rnten, und sind nebst ihren Glaubengenosse, ein Beweis, dass Chr istus noch immer regiert...". L'aide de Lavater devrait permettre à ces gens de se faire connaître des Suisses...

Pour ce qui est de sa propre activité littéraire, Miller avoue publier de moins en moins les fruits de son travail : "... nur selten etwas von den Früchten meiner Freystunden in dem schw-bischen Magazin... Die Streitigkeiten zwischen Nicolai, Ihnen und Sailern betrüben mich sehr. Sailer schikte mir sein M-hrchen zu. W-R ich nicht schon von Ihrer und seiner Unschuld in der Gebeth-buchsache überzeugt gewesen, so...", etc.

138. MIRÓ Juan (1893-1983) Peintre, sculpteur et lithographe espagnol au trait élégant et doué d'un grand sens de la couleur - L.A.S., 2 pp. in-4 ; Palma de Mallorca, 1.IX.1975. Enveloppe autographe. Papier à son nom. 950.-

L'artiste est ravi de pouvoir continuer à collaborer, en tant qu'illustrateur, aux "... glorieuses éditions... Albert Skira. Je suis persuadé qu'on va faire un très beau livre, très vivant et pleine d'humanité...". Il attend son photographe qui "... doit venir ici aussitôt rentré du Mexique, prendre..." des clichés. Miró envisage de se rendre assez longtemps à Paris pour lui permettre de rencon trer la "Chère amie" à laquelle il s'adresse ici. Beau texte et magnifique signature.

139. MONCEY, Bon Adrien Jeannot de (1754-1842) Maréchal d'Empire - Rare L.A.S., 1 p. in-folio ; Milan, 9.IV.1801. En-tête à son nom ("Moncey, Lieutenant général" et petite vignette gravée. 430.-

C'est en sa qualité de commandant par intérim de l'armée d'Italie - Moncey y remplaça Brune du 8 mars au 19 juin 1801 - que le futur maréchal demande l'intervention immédiate du "... citoyen Dubard, Trésorier général de l'armée... pour savoir où en sont nos finances actuelles et nos espérances pour l'avenir...". Il y a en effet, précise-t-il, déjà deux millions d'arrié rés pour la solde "... et nous touchons à la fin de germinal, mille autres besoins nous assiègent, et il faudrait voir au plus pressant...".

Vainqueur à Marengo (1800), le général Bonaparte avait repris sa place de Premier Consul à Paris ; occupé à la construction de son futur empire, il semble ici avoir... oublié de payer la solde des grognards, si indispensables à ses victoires !

140. MONNIER Marc (1829-1885) Ecrivain, poète, auteur dram. et, dès 1870, professeur à l'univ. de Genève - L.A.S., 1 p. 8° ; Champel, v. 1881. 125.-

"... Je ne vous ai nullement demandé d'être payé d'avance... mais seulement de hâter la publication de mes deux articles afin que je puisse toucher la rétribution avant la fin de l'an... Vous avez beau faire, j'aurai toujours pour vous plus d'affection que vous en avez pour moi... Mon adresse est maintenant à Champel. N'écrivez plus "recteur", vos lettres vont à l'Université et perdent du temps...".

141. MONTENEGRO, Danilo Ier du (1826-1860) Prince dès 1851, il lutta contre la Turquie qui dut reconnaître une certaine indépendance à son pays. Il y instaura un régime laïque et héréditaire, promulgua un Code pénal et finit assassiné - L.S. "Daniel P. Njegos", 1 p. in-4 ; Cettinje, 17.IV.1854. En italien. Autographe rare. 350.-

"Il Principe di Montenegro" annonce à son correspondant sa participation aux cérémonies du mariage de l'empereur d'Autriche, François Joseph Ier, avec la célèbre "Sissi", princesse Elisabeth de Bavière, le 24 avril suivant.

142. MONTMORENCY, Anne, 1er duc de (1493-1567) Connétable de France, favori du roi François Ier, il s'était distingué entre autres à Marignan en 1515 - L.S. avec compliments autographes, 1 p. in-4 ; Meulan, 23.IX.1563. Adresse au verso. Deux petites taches brunes, dont l'une n'est autre que la trace du cachet de cire. 750.-

Au "... Prévost des marchands et eschevyns de la ville de Paris...", pour l'informer que le sieur de Chavry dit maintenir "... ses soldats avec la plus grande... obéissance qu'il est possible et qu'ils ne se sont aucunement desbandés de St Cler...". L'homme de guerre précise avoir fait savoir à l'officier qu'aucun acte répréhensible ne sera admis au sein de son armée, et qu'il veillera lui-même à ce q ue tout se passe bien, etc. Les Parisiens craignaient les Huguenots...

Cette missive se place au moment des guerres de religion et alors que le duc de Guise, qui assiégeait Orléans, était assassiné. L'édit de pacification (d'Amboise) est publié, on est en guerre contre l'Angleterre et Le Havre est assiégé ; de plus, la France est gouvernée par un roi de 13 ans, Charles IX, et par sa mère Catherine de Médicis.

143. [Brésil, 1816] MONTMORENCY-LUXEMBOURG, Charles-Emmanuel, duc de (1774-1861) Général et diplomate français - P.S., 1 p. in-4 ; Rio de Janeiro, 6.VII.1816. Cachet de cire rouge brisé. 230.-

"Nous... Ambassadeur extraordinaire au Brésil... Autorisons, en vertu de la permission que nous en avons reçue de Sa Majesté Très Chretienne, Monsieur Monneron (Charles) à porter la décoration du Lys...". Rentré en France avec les Bourbons, à la Restauration, le duc de Luxembourg avait été chargé d'une mission (dont les buts sont restés secrets) près la Cour du Brésil. Arrivé le 31 mai 1816 à Rio de Janeiro, il était déjà de retour à Paris avant la fin de l'année...

144. MOREAU Victor (1763-1813) Général français, vainqueur à Hohenlinden. Ayant rompu avec Bonaparte, il s'exila aux Etats-Unis, puis servit les Alliés et fut tué à Dresde - L.A.S., 3/4 p. in-4 ; Quartier général de Goor (Hollande), 18.III.1795. En-tête à ses nom et grade. 380.-

Le nouveau commandant en chef de l'armée du Nord (3.III.1795, en remplacement de Pichegru) informe son "camarade" LEFEBVRE de son arrivée imminente : "... parti à trois [heures] pour me rendre auprès de toi,... j'arrive en ce moment à Goor ; il est 10 heures du soir...". Après une courte nuit de repos, il pense pouvoir être à Borkels (Borken ?) vers les huit heures. Moreau dit avoir reçu la lettre du g&eacut e;néral prussien MOELLENDORF (1724-1807).

En 1794, ce dernier avait occupé le pays de Deux-Ponts et gagné (23.V.1794) la bataille de Kaiserslautern. Le siège de Mayence allait peu à peu se mettre en place...

145. NAPOLÉON Ier (1769-1821) Empereur des Français - L.S. "Np", 3/4 p. in-4 ; Trianon, 19.III.1813. Texte de son secrétaire FAIN. 1450.-

Peu après la débâcle russe et la conspiration de Malet - qui l'avait obligé à regagner précipitamment Paris, laissant à Murat les débris de son armée - l'Empereur reprend ses opérations contre la Prusse, la Russie, l'Autriche et la Suède. La Campagne d'Allemagne commençait.

Il annonce ici à son fils adoptif, le vice-roi d'Italie Eugène de Beauharnais, l'envoi d'un rapport du ministre de la Guerre "... qui vous fera connaître l'organisation qui a eu lieu à Erfurt...". Les cinq bataillons qui s'y trouveront seront composés de 2500 hommes dans les premiers jours d'avril, puis bientôt de 4000, plus que suffisants, selon Napoléon, "... pour tenir la ville et la citadelle d'Erfurt...". L'empereur s éjourna dans cette cité du 25 au 28 avril, peu avant la bataille de Lützen, gagnée sur le Maréchal Blücher. Belle lettre militaire.

146. NAPOLÉON III Bonaparte (1808-1873) Président, puis empereur des Français - L.S., 1/3 p. in-8 ; Palais de St Cloud, 14.IX.1853. Enveloppe jointe, avec marques postales, cachet de franchise ("Cabinet de l'Empereur - 2") et contreseing. Texte du secrétaire Mocquard. 480.-

L'empereur accuse réception de "... l'ouvrage de Mr L. B. Hanbury Beaufroy,..." et, après avoir adressé ses remerciements "... à la corporation des Libraires de Londres...", tient à faire de même auprès de son correspondant Jean LAFITTE, "négociant à Bordeaux".

147. NORDENSKJOELD Erland (1877-1932) Explorateur et ethnologue suédois - Manuscrit A.S., 1 p. 8° obl. ; Berlin, 18.VII.1910. En allemand. 240.-

Joli petit texte poétique extrait d'un charmant conte indien : "... Un jeune enfant jouait avec sa sœur, chacun essayant de sauter plus haut que l'autre, toujours plus et toujours en s'amusant... Et depuis ils sont assis là-haut dans le ciel, comme deux étoiles..." (traduction libre).

148. O'CONNELL Daniel (1775-1847) Homme politique irlandais, il milita en faveur du "Bill" d'émancipation des Catholiques d'Irlande, qui fut voté en 1829 - P.A.S., 12° obl. ; Dublin, 11.I.1833. Adresse autographe et belle signature sur front d'enveloppe timbrée "Free - 14.JA.1833". 200.-

149. [Dr. Tronchin] ORLÉANS, Louis-Philippe, duc d' (1725-1785) Général fr., père de Philippe-Egalité - P.S., 23 pp. in-f° ; Paris, 5.VII.1763. 3800.-

"Etat de Menu de Comptant des sommes de deniers... payées... tant és mains de Mon dict Seigneur, qu'autres personnes pour les causes cy après détaillées..." durant l'année 1756. Document administratif renfermant de précieux renseignements sur les dépenses ordonnées par le duc d'Orléans à une époque très importante de sa vie. En effet, ce manuscrit nous révèle non seulement l es montants, toujours motivés, réglés aux différents personnages de la Cour, mais aussi ce qui fut dépensé pour la "... chasse pendant l'année (36.000)... pour ouvrages de Sculture (955 au Sieur Florent)...", pour le cabinet d'Histoire naturelle dirigé par Jean-Etienne GUETTARD, pour l'aide des malades pauvres de l'Hôtel-Dieu, pour le service des quatre Suisses, pour les leçons de danse données par Malter au jeune duc de C hartres, pour les "menus plaisirs" de ce dernier (4320 livres !), pour "gratiffication" au journaliste Melchior GRIMM, etc., etc. Une des dépenses les plus importantes (30.000 Livres !), représentant environ un dizième du budget annuel, est la "récompense" accordée au docteur genevois Théodore TRONCHIN (1709-1781) "... pour... ses peines et soins lors de l'inoculation de la petite vérole de Monseigneur le Duc de Chartres sui vant ordonnance du 4 May 1756...". En effet, au mois d'avril 1756, le duc d'Orléans avait fait inoculer par Tronchin, venu tout spécialement de Genève, son fils unique, le futur Philippe-Egalité (père du roi Louis-Philippe Ier), ainsi que sa fille, devenue duchesse de Bourbon. Cette détermination, qui fut regardée comme un acte de résolution très courageux, était l'effet de la révolution que La Condamine venait de produire dan s les esprits par son Mémoire sur l'inoculation. Le succès de l'opération assura en France le triomphe de cette découverte !

Notre document apporte la preuve tangible de l'importance de cet événement et du rôle tenu par le docteur TRONCHIN, qui reçut, pour cette seule opération, des honoraires se montant àplus d'un million de francs français actuels !

150. ORSINI Felice (1819-1858) Révolutionnaire italien condamné à mort et exécuté pour l'attentat de 1858 contre Napoléon III - L.A.S., 1 1/2 pp. in-8 ; Londres, 25.VI.1857. 600.-

Lettre INÉDITE. Il présente à Francis Oliver FINCH (1802-1862, peintre anglais) Monsieur Hodge "... whom I mention in my memoirs, and who is a very good friend to me. He has been the cause of my portrait coming out - and he will give to me the profit of it...", etc. La situation économique d'Orsini était en cette année 1857 tout autre que florissante : depuis peu il avait dû quitter l'aristocratique quartier de Cambridge-Terrace, d errière Hyde Park, où il s'était établi à son arrivée à Londres, pour celui plus modeste de New Kentish Town où il vivait dans la quasi-solitude. J.D.P. Hodge était quant à lui un jeune anglais, ardent disciple d'Orsini auprès duquel on le retrouve à Paris moins d'une semaine avant l'attentat contre Napoléon III !

151. [Assurances] OTERO Caroline (1869-1965) Demi-mondaine, dite "La Belle Otéro" - P.S., 1 p. gr. in-folio obl., avec joli encadrement imprimé ; Paris, 24.III.1924. Deux pièces jointes. Rare. 750.-

Contrat d'assurance. "... Le Phénix, Compagnie d'assurance sur la vie, s'engage à servir à Madame Otéro... une rente viagère sur sa tête et à son profit de : Quinze mille francs par an...", rente constituée moyennant la somme de Fr. 179.582 et 15 centimes...

On joint : 1) un reçu (8° obl.) délivré par la compagnie d'assurance à Madame Otéro qui a payé la somme de 179.582,15 Frs, "... montant de la prime unique échue le 15 Mars 1924..." ; 2) une coupure de journal annonçant que "La Belle Otéro", décédée le 10 avril (1965), a légué ses biens (8000 NF en Bons du Trésor...) aux membres les plus pauvres de sa famille. Emouva ntes reliques de cette "reine des années folles" morte dans la pauvreté...

152. OUDINOT Nicolas-Charles (1767-1847) Maréchal d'Empire, duc de Reggio - L.S., 2/3 p. 4° ; Cavriana (près de Gênes), 24.XII.1800. En-tête imprimé : Armée d'Italie- Oudinot... Chef de l'Etat major général. 260.-

Sur la demande de Gardanne, Oudinot autorise le chef du bataillon Gaillard "... à remplir auprès de lui les fonctions d'aide de camp jusqu'à la confirmation du Ministre de la Guerre. Il jouira... des émoluments et prérogatives attachés à son emploi...". Cachets de l'armée.

153. PALMELLA, Pedro de Souza-Holstein, duc de (1781-1850) Diplomate et homme d'Etat portugais, Premier ministre en 1846 - L.S. avec compliments autographes, 2 1/2 pp. in-folio ; Londres, 24.II.1829. 320.-

"... Sa Majesté l'Empereur du Brésil [Dom PEDRO Ier] ayant daigné me conférer, en sa qualité de Père et de tuteur de Sa Majesté la Reine du Portugal, le Ministère de la Marine de cette Princesse et la direction de ses Affaires...", écrit Palmella au Baron Hyde de Neuville, il s'empresse, au nom de Sa Majesté, de remercier le roi de France "... pour l'accueil qu'Il a bien voulu accorder dans ses Etats aux fidèles et malheureux Portugais, qui proscrits par la faction rebelle qui opprime leur Patrie...", avaient espéré pouvoir "... débarquer désarmés dans une Ile appartenant à la Couronne de Portugal..." et s'étaient vus "... rejetter à coups de canons loin du Port, d'où leurs compatriotes... leur tendaient les bras...", etc. Seule la France, alors, les avait accueillis ! L'entière lettre, longue et fort int&e acute;ressante, fait état des persécutions que les libéraux portugais durent endurer de la part de Michel Ier et de ses partisans.

154. PARETO Vilfredo (1848-1923) L'illustre économiste et sociologue italien, successeur de Walras à l'université de Lausanne - L.A.S., 2/3 p. in-4 ; Lausanne, 9.V.1894. Autographe rare. 500.-

Curieux document où l'on voit Pareto spéculer en Bourse. Il prie la Banque Cantonale Vaudoise de lui faire acheter "... deux bons 6 % Chemins de fer Brésiliens à 450 francs l'un ou au-dessous... pour les mettre avec les 5 autres...". L'envoi devra être assuré "... intégrale[ment] de manière qu'il n'y ait aucun danger de perte...". Le célèbre économiste fit-il alors un bon investissement en pari ant, il y a plus d'un siècle déjà, sur le développement du Brésil ?

155. [Mérimée] PASQUIER, Etienne-Denis, duc (1767-1862) Homme d'Etat français - L.S., 1 p. in-8 ; Paris, "vendredi". 150.-

Invitation adressée à Prosper MÉRIMÉE "... s'il voulait venir demain chez moi... prendre un petit dîner en compagnie de Madame de Boigne...". Une triade d'amis qui, des années durant, aura grand plaisir à se réunir.

156. PASSEPORT d'un Martiniquais, 1801 - P.S. par Pierre PIERRE, Commissaire général de Police de Bordeaux, 1 p. in-folio ; Bordeaux, 3.IV.1801. Texte en partie imprimé, papier défraîchi et bruni par endroits. 250.-

Curieux document "Délivré d'ordre du Commissaire Général sur la lettre du citoyen Monbrun, Command.t d'armes de cette place..." au "... citoyen Jean-Joseph M. (nom de famille gratté) profession de Déporté natif de Saint-Pierre département de la Martinique... [afin de] lui procurer aide et assistance dans toutes les occasions...". On peut se demander ce qu'avait fait ce jeune homme de "vingt deux ans et 6 moi s", mesurant "un mètre 73", "Chatain" aux "Yeux bleus" pour mériter de "... librement circuler..." en tant que "déporté" (!) de Bordeaux à Bayonne.

Le général Hugues MONTBRUN de Pomarède (1756-1831) était originaire de Saint-Domingue ; les ouvrages que nous avons consultés nous le présentent comme un personnage fort douteux...

157. PEARY Robert E. (1856-1920) Navigateur et explorateur américain. Il atteignit le pôle Nord en 1909 - Signature et date "May 9th 1910" sur feuille d'album in-4. Très belle pièce ! 230.-

158. PETIT-SENN, Jean-Antoine, dit John (1792-1870) Poète et prosateur suisse - L.A.S., 1 p. in-12 ; (Chêne), 28.IV.1851. 125.-

A ses éditeurs. "Chers Messieurs, Veuillez avoir la bonté d'expédier de ma part à M. Xavier Kohler... mes deux gros bouquins de 1840, les Bluettes 2e édition et le Perce Neige...".

159. PICCARD Auguste (1884-1962) Physicien suisse, il effectua les premières ascensions stratosphériques, arrivant jusqu'à 16.000 mètres en 1931/32 - Signature autographe "A. Piccard" sur petit bristol monté au bas d'un portrait du savant photographié aux côtés de son frère. 160.-

160. [Action] PICKERING Timothy (1745-1829) Homme d'Etat et officier américain, étroit collaborateur de George Washington - P.S., 1 p. in-4 obl. ; (Newburgh, New York, vers 1782/1783). 750.-

Intéressant document se situant à la fin de la guerre d'Indépendance des Etats-Unis, alors que Pickering occupait la charge de "Quarter-Master General" dans l'armée commandée par George Washington. Par ce reçu, en partie imprimé et dont les blancs n'ont pas été remplis, le bras droit du futur Président certifie avoir reçu une certaine somme d'argent (contribution aux frais de la guerre en cours) dont le nouvel Etat américain se déclare débiteur envers le prêteur. Ce certificat n° 14.070 - ou Action, car on y précise les intérêts payés : "... at the Rate of Six per Centum per Annum..." - est complet de ses deux parties (celle du prêteur et celle de l'emprunteur) et ne semble pas avoir servi, probablement à cause de la fin de la Guerre d'Indépendance (1783).

161. PLANCK Max (1858-1947) L'illustre physicien allemand, spécialiste de la thermodynamique. Prix Nobel en 1918 - L.A.S., 1 p. in-8 obl. ; Berlin, 18.VII.1943. Pli vertical. Texte en partie imprimé. Au dos, ses nom et adresse imprimés et adresse (de la main de Planck) du destinataire. 700.-

Aimable réponse adressée, à l'occasion de son 85ème anniversaire, à l'ancien ambassadeur allemand à Rome, Ulrich von HASSELL (1881-1944). Le savant ajoute quelques lignes autographes au texte imprimé : "... in lebendigen Erinnerung an schöne in Rom verbrachte Tage...", etc. Notons que le nom de von Hassell, au dos, se trouve juste au-dessous du timbre à l'effigie d'Hitler. Or, en 1943, l'ex-diplomate faisait déj à partie des adversaires du Führer, ce qui lui valut d'être exécuté un an plus tard comme co-responsable dans l'attentat du 20 juillet organisé par le Col. Stauffenberg !

Curieuse association de personnages totalement différents : Planck, Hassell, Hitler...

162. PLEYEL Camille Marie (1811-1875) Pianiste virtuose réputée dans l'Europe entière. Un temps "fiancée" à Berlioz, elle fut l'amie et l'inspiratrice de Gérard de Nerval - L.A.S. "C. M. Pleyel", 1 p. in-8 ; datée "Samedi" (Paris, vers 1845). 180.-

"Soignez-vous bien... - écrit-elle à un ami diplomate qui avait été en poste à Saint-Pétersbourg et dont elle vient d'apprendre la maladie - vous n'avez pas le droit d'être malade, car cela nous ferait trop de peine...". Elle lui souhaite tout de même une bonne année.

163. PONTANO Giovanni (1426-1503) Ecrivain et homme d'Etat italien. Poète élégiaque, il influença par son œuvre les poètes français de la Pléiade, notamment Ronsard - P.S. "Jo.[annes] Pon.[tanus] Loc.[um] M.[ajestatis] Cam.[erar]ij", 1 p. in-folio obl. ; Naples, 7.IV.1485. Parchemin. 3000.-

Privilège signé ("Rex Ferd.[inand]us") par le roi de Naples, FERDINAND Ier d'Aragone (1423-1494), en faveur de son conseiller Laudadeo di Ligugnano qui est chargé de récolter de nouveaux impôts dans les Abruzzes. Le souverain lui octroie une prime annuelle de 200 ducats afin qu'il n'ait pas à dépenser ses propres deniers ("... ne propriis sumptibus... laborare...").

L'humaniste Giovanni PONTANO a signé ici en sa qualité de substitut du secr. d'Etat ; l'année suivante, il sera nommé Premier ministre et conservera cette charge durant une décennie.

On ne trouve que très rarement des autographes d'hommes de lettres du XVème siècle ! Notre document (qui a perdu son sceau pendant) est, de plus, dans un état de conservation exceptionnel pour un parchemin vieux de cinq siècles !

164. POSSEVINO Antonio (1534-1611) Jésuite italien, diplomate et professeur de Saint François de Sales à l'université de Padoue - L.A.S., 1 p. in-folio ; Venise, 20.VI.1597. Adresse et cachet sous papier sur la IVe page. Autographe rarissime, provenant de la collection personnelle du Président Robert Schuman. 2400.-

Au prince-évêque de Würzburg, Julius ECHTER (1545-1617), pour le remercier de l'accueil qu'il a réservé à l'imprimeur vénitien G. B. Ciotto. Il lui parle de son ouvrage "Bibliotheca selecta", paru à Rome en 1593, donnant l'état des sciences et analysant les auteurs qui les ont le mieux cultivées, etc. On joint - en photocopie - la transcription et une feuille de notes prises par Robert SCHUMAN (1886-1963), le Pr& eacute;sident du Conseil français qui fut aussi un célèbre collectionneur d'autographes.

165. RACHEL, Elisabeth Félix, dite Mademoiselle (1821-1858) Tragédienne française - L.A.S., 1 p. in-4 ; Paris, 24.VII.1841. 1200.-

Magnifique lettre de la jeune artiste, déjà fort courtisée par de nombreux admirateurs. Sa correspondante l'a flattée, en lui communiquant la demande d'un poète : "... J'ai lu de M. Frankel un poème intitulé Napoléon ; et... j'étais loin de m'attendre à l'honneur qu'il me fait en songeant à me dédier son nouveau poème de Rachel...". La tragédienne accepte cette dédicace avec grand plaisir, mais s'étonne que l'auteur "... ne mette pas son ouvrage sous le patronage d'une personne..." qui en aurait peut-être mieux apprécié le mérite.

Le poète ayant su associer ses éloges à Napoléon-le-Grand (dont on venait de porter les cendres aux Invalides) à ceux destinés à la petite juive qui allait être la mère des seuls descendants directs de l'empereur, est l'écrivain autrichien Louis-Auguste FRANKL (1810-1894, auteur de différents recueils et textes littéraires, et lui-même d'origine juive) ; en 1842, il publia en effet un poème bib lique intitulé "Rachel". Autographe rare, de cette époque !

166. RAMUZ Charles Ferdinand (1878-1947) Ecrivain suisse - Billet A.S., 24° (fin de lettre ?). "Je vous envoie, cher ami, l'assurance de mes sentiments les meilleurs - C. F. Ramuz". Joint, petit portrait de 1928. 150.-

167. RASMUSSEN Knud (1879-1933) Explorateur danois. Entre 1912 à 1933, il dirigea sept expéditions pendant lesquelles il étudia la vie des Esquimaux - L.A.S., 2 pp. in-4 face à face ; Hundested, 27.IV.1930. 450.-

Longue missive en danois sur papier à son nom, écrite peu avant son départ pour l'une de ses expéditions scientifiques. Cette mission, explique Rasmussen, l'empêche d'accepter l'invitation que l'ambassadeur d'Allemagne Ulrich von HASSELL (1881-1944, exécuté comme anti-nazi) lui a fait parvenir, et lui ôte le plaisir de rencontrer le représentant d'une grande nation.

168. RHODES Cecil J. (1853-1902) Financier et homme d'Etat britannique, il avait colonisé la Rhodésie et fut Premier ministre du Cap en 1890 - Signature autographe, "Stock. Ys - C. J. Rhodes", sur billet in-24 obl. Joint : L.A.S. de son frère et collaborateur, Arthur M. RHODES (n. 1859), datée de Buluwayo le 7 déc. 1900, ayant accompagné l'envoi de la signature. Autographe peu commun. 250.-

169. ROBIN Mado (1918-1960) Soprano fr., doué d'une voix extraordinairement étendue dans l'aigu - PHOTO in-8 obl., imprimée, signée dans la marge droite blanche portant son nom imprimé. 150.-

Joli portrait extrait du programme de La Flûte enchantée, opéra donné à Paris le 22 décembre 1954, signé au dos aussi par l'écrivain Jean SARMENT (1897-1976) et le musicien Maurice LEHMANN (1895-1974).

170. ROMME Gilbert (1750-1795) Conventionnel montagnard, il contribua à l'élaboration du calendrier républicain. Condamné à mort,il se suicida - L.S., 1 1/2 pp. in-4 ; Cahors, 2.VII.1794. En-tête imprimé à ses nom et titres. Marge droite rognée, touchant la fin de quelques mots. Cachet de la collection M. Thorek. 400.-

Le "Représentant du Peuple, envoyé dans le Département de la Dordogne et autres circonvoisins" renseigne le Comité de Salut Public sur la "... fonderie des Pins, ci-devant St Julien, district de Casteljaloux...". A son avis, celle-ci doit continuer son activité ; il a donc pris les décisions nécessaires.

Romme était alors le responsable des "Fonderies - Grosse Artillerie en fer coulé" (en-tête).

171. ROOSEVELT Théodore (1858-1919) 26ème Président des Etats-Unis, prix Nobel de la paix en 1906 pour son soutien du Tribunal international de La Haye - Belle signature autographe, "Theodore Roosevelt - May 13 1910" sur feuille in-8 obl. 250.-

172. ROSMINI Antonio (1797-1855) Philosophe italien préoccupé du renouveau intellectuel et politique de son pays - L.A.S., 3 pp. in-8 ; Stresa, 24.X.1842. Quelques piqûres. Adresse autographe, marques postales et sceau de cire sur la IVe page. 720.-

Il n'a pas encore lu l'article de son correspondant, mais il sait déjà, après avoir pris connaissance de sa lettre, qu'il tombera d'accord avec lui au sujet de "Pezza-Rossa". Il est maintenant impatient de lire "... il Discorso che mi promette, e mi riuscirà di somma soddisfazione il trovarmi d'accordo con un uomo che tanto stimo nella sostanza almeno del sistema...". Il aimerait lui être utile à Florence, mais ne connaît aucune personne de l'entourage du Grand-duc ; il a donc dû s'adresser à un intermédiaire. Puis, plus loin : "... La prego di dire all'Aureli che non ho trovato assolutamente il tempo di rivedere l'Antropologia...", à cause d'un important travail qu'il lui faut terminer, etc.

Entre 1841 et 1845, Rosmini publia son ouvrage intitulé La fisosofia del diritto.

173. [Vendée] ROSSIGNOL Jean Antoine (1759-1802) Général français, il servit en Vendée sous Biron, puis comme chef de l'armée des côtes de La Rochelle. Bien qu'innocent, il fut déporté aux Seychelles après le complot de la machine infernale - P.S., 1 p. in-4 ; Saumur, 21.IX.1793. En-tête imprimé et cachet de cire rouge. Autographe rare. 380.-

"Nous Certifions à tous Ceux qu'il appartiendra que le citoyen Jean Marie Morvan, sous lieutenant de la Compagnie Brestoise, est présentement Adjoint à l'Etat major Général de cette armée...". Vainqueur des Vendéens à Thouars et Doué (14.IX), mais battu à Caron (18.IX), le g.al Rossignol remplaça Canclaux le 29 sept. suivant à la tête de l'armée des côtes de Brest.

174. ROSSI-LEMENI Nicola (1920-1991) Basse italienne - PHOTO en buste signée, 8°. En costume, dans le rôle de Boris Godounov, lors d'une représentation à La Scala de Milan. 125.-

175. ROUSSEAU Jean-Jacques (1712-1778) Ecrivain et philosophe genevois - Manuscrit autographe, 9 lignes sur 1 page in-4 ; vers 1745/1748. 1000.-

Rousseau, qui travaille pour Madame DUPIN à un ouvrage sur les femmes, a relevé dans un texte de Jean Chardin de 1711, intitulé "Voyage en Perse", qu'à la page 155 du tome 4 on peut lire : "... Le voile des f.[emmes] est une des plus anciennes coutumes dont les histoires parlent, mais il est difficile de savoir si c'est par pudeur, par vaine gloire... ou par effet de la jalousie des maris" qu'elles le prirent. L'illustre philosophe ré sume ici en quelques lignes l'histoire du voile islamique dans le pays où son port est actuellement une stricte obligation : l'Iran (ou ancienne Perse).

176. RUBINSTEIN Arthur (1886-1982) Pianiste polonais naturalisé américain - PHOTO signée, 4°, datée "21.6.69", imprimée sur la couverture du programme d'un concert donné le 21 juin 1969 au Victoria-Hall de Genève. Beau portrait en buste, de trois-quarts. 185.-

177. SADE, Donatien de (1740-1814) Ecrivain français dont le nom reste synonyme de cruauté et lubricité réunies ! - L.A.S., 1 p. in-4 ; sans date (mais vraisemblablement de 1811). Adresse autogr. sur la IVe page. 2000.-

Comme chacun sait, le marquis de Sade passa une grande partie de sa vie dissolue, emprisonné ou enfermé dans l'asile de Charenton. Libéré au début de la Révolution, il retrouva définitivement, sous le Consulat en 1801, l'enfermement "pour délit politique". C'est de Charenton qu'il écrit à Maître Armand-Marie CORBIN, ancien homme de confiance de la marquise de Sade, pour le prier "... d'éclair cir les douze premières lignes de la présente...". Il s'agit de savoir s'il peut lui "... faire passer deux objets : 1) Celui des 150 du mois... ; 2) Celle nécessaire pour un quart de bois au cas que M. de Coulmier le refuse... attendu que ce second objet est absolument indépendant des 150 du mois que je ne veux, ni entamer, ni prendre avant...", etc.

Document nous montrant encore une fois les conditions misérables dans lesquelles vivait cet écrivain maudit qui, malgré la pension et la bonne volonté de son fils, devait constamment solliciter son dû, et jusqu'à son "quart de bois" !

Les autographes du Marquis de Sade sont de plus en plus difficiles à trouver ; celui-ci est en parfait état de conservation et porte une belle signature complète, "Sade".

178. SADOWA, 1866 - L.A.S., 8 pp. in-8, du diplomate français Ed. A. LEFEBVRE de Béhaine (1829-1897) ; Berlin, 21.VII.1866. 250.-

Longue missive au Vicomte de Calonne, rédacteur de la Revue Contemporaine, où Lefebvre nous révèle d'intéressants détails sur les suites de la célèbre bataille de Sadowa (3.VII.1866) et sur l'état moral des Autrichiens et des Prussiens. Le diplomate, ayant servi de négociateur aux deux adversaires, a vu "... de près de bien grandes scènes, des hommes éminents, le général de MOLTKE ... le Berthier de l'armée prussienne ; le prince Frédéric-Charles qui a eu tout le poids de la bataille de Sadowa jusqu'au moment où le prince Royal [le futur FRÉDÉRIC III], plus heureux que Grouchy à Waterloo, est venu décider la victoire des armes prussiennes...". Quant au futur prince de BISMARCK, il se trouve lui aussi "... au camp, comme major de cuirassier de la Landwehr ; il se repose le jour, à cheval, de ses écritures de la nuit..." ! Le lendemain, 22 juillet, un armistice était signé grâce à la médiation de la France. Importante lettre, sortie de la plume du très renseigné premier secrét. de l'ambassade fr. à Berlin, alors dirigée par Vincent BENEDETTI, le clairvoyant adversaire de Bismarck.

179. SAINT-EXUPÉRY, Antoine de (1900-1944) Ecrivain et aviateur français - Manuscrit autographe, 2/3 p. in-4 ; vers 1942. Papier jaune-brun. 1250.-

Très beau manuscrit au contenu spirituel, presque une prière : "Oh, mon Dieu, moi je veux vous aider et réparer les mœurs du jour et redresser l'autel... L'amour ? Je ne crois plus à cet amour immédiat... Il ne s'agit pas de ranger ceux qui ont dispersé leurs aromates, mais de refaire ces vases sacrés capables de capter la conscience et de construire un livre avec les mots... Créateur ? Je t'ai donc surpris là dans ton ob scur travail, fourmillier qui ruche ? qui fabrique ton miel sans le savoir ?...". L'écrivain ne peut accepter l'idée de la souffrance pour la souffrance, par exemple celle "... d'une famille dispersée et d'un enfant malade...", etc.

Vingt-deux lignes d'une petite écriture rapide et simplifiée, un texte profondément ressenti ! Il pourrait s'agir d'un brouillon pour sa "Citadelle" composée en partie aux Etats-Unis en 1941/1943, peu avant son retour en Europe et son dernier survol de la Méditerranée.

180. SAINT-JEAN D'ACRE, 10.V.1799 - "Bonaparte... Au Directoire Exécutif", imprimé de 12 pp. in-8 gr. ; "Au camp devant Acre, le 21 florial an 7". 650.-

Exemplaire original du texte, tiré au Caire par l'Imprimerie Nationale, de la lettre-rapport adressée par le général Bonaparte au gouvernement français pour l'informer - à sa manière ! - de la situation militaire de son armée en Syrie. C'est une suite de victoires espérées et hélas de massacres bien réels qui sont ici décrits. Avant d'abandonner le siège, Bonaparte dit vouloir "... raser le palais de Djezzar et les principaux monumens de la ville ; je fais jeter un millier de bombes qui dans un endroit aussi resserré doivent faire un mal considérable. Ayant réduit Acre en un monceau de pierres, je repasserai le désert... J'ai eu... cinq cens hommes tués... L'ennemi a perdu plus de quinze mille hommes. Je vous demande le grade de général de division pour le général Lasnes [LANNES]...", etc. Suivent trois pages, datée s de Jaffa, relatant le bombardement d'Acre, les "horribles ravages", et le... prétexte de la peste qui sévit dans la ville et oblige les Français à renoncer à l'occuper... Document impressionnant !

181. SAINT-PIERRE, Jacques Henri Bernardin de (1737-1814) Ecrivain français, auteur de Paul et Virginie - Manuscrit autographe, 1/2 p. petit in-4. Autographe peu commun. 320.-

Observations ayant pour titre "Harmonie de l'homme", où l'écrivain compare la terre à l'être humain : "... Nous avons dit que le globe de la terre avait son atmosphère comme un vaste poumon, ses fleuves comme des veines, la mer tiède et salée comme l'organe de l'urine, les roches comme les os, ses terres végétales sont ses chairs, et le soleil son cœur...", etc.

182. SAINT-SAËNS Camille (1835-1921) Compositeur et organiste français - Musique A.S., 1 p. in-8 obl. ; [Bruxelles], 1914. 600.-

Huit belles mesures extraites de son opéra "Timbre d'argent" (Saint-Saëns a noté lui-même le titre en tête), œuvre en quatre actes donnée pour la première fois au Théâtre Lyrique de Paris le 23 février 1877.

183. SAINT-SIMON, Claude de Rouvray, Duc de (1607-1693) Général et pair de France. Père du mémorialiste - P.S., 1 p. in-4 obl. sur vélin ; Paris, 16.VI.1658. Sceau sous papier. 300.-

De sa grande écriture, le duc de Saint-Simon signe ce "Certifficat de la reception de Chevalier de l'ordre de St Michel, de Monsieur de La Cave..." auquel il a fait remettre le collier corres-pondant, sur ordre du roi Louis XIV. Beau document, avec sceau parfaitement conservé, contresigné par le secrétaire du Duc, M. Poullet.

184. SAND George (1804-1876) Romancière française, célèbre aussi pour ses liaisons avec Musset et Chopin - P.S. "Lu et approuvé - L. A. A. Dupin", 1 p. in-4 ; Nohant, 18.II.1860. 500.-

Pièce administrative privée, écrite sur papier timbré, par laquelle "Madame Aurore Lucile Amantine Dupin, propriétaire... et Mr Félicien Paillot, fermier... Déclarent se donner et accepter réciproquement congé..." conformément à l'article 21 d'un bail signé en 1857.

Très rare forme de signature, réservée uniquement à ce genre de document.

185. SARTRE Jean-Paul (1905-1980) Philosophe, écrivain et critique français. Prix Nobel en 1964, qu'il refusa - Manuscrit autographe sur papier quadrillé, environ 75 lignes sur 4 pp. in-4. 1600.-

Fragment original d'un des premiers brouillons de son important texte philosophique intitulé "Critique de la raison dialectique", où Sartre avait tenté de repenser le marxisme et le concilier avec les bases de l'existentialisme. Tout au long de ces quatre pages, il examine la signification de l'idée de "Groupe" et la complexité des rapports de réciprocité qui en ressort. Ainsi, "... toute praxis individuelle ou coll ective qui tend à perpétuer le tout, constitue les autres praxis à la fois, comme sa négation... et comme sa réciproque...", etc. D'autre part, la "... division du travail, comme facteur fondamental de l'évolution sociale, se fait à tous les moments de l'expérience... c'est l'outil qui en décide : mais... il faut que le groupe existe...", etc.

186. SAWAS Pacha (XIXe) "Mustéchar" aux Affaires étrangères de Turquie en 1880 - L.S., 1 p. in-4 ; Constantinople, 18.III.1880. Enveloppe. 150.-

Sur papier à l'en-tête de la "Sublime Porte", Sawas Pacha accuse réception d'un "... travail sur les Commissions Sanitaires internationales en temps de guerre...", etc. Les idées de Dunant et de la Croix-Rouge internationale commençaient à se répandre dans le monde.

187. SCHOCK Rudolf (1915-1986) et Otto WIENER (n. 1913) Chanteurs wagnériens - PHOTO 12° obl., signée par les deux. En costume, dans les rôles de Walter von Stolzing et Hans Sachs. Festival de Bayreuth, 1959. 200.-

188. SCHUSCHNIGG Kurt (1897-1977) Chancelier autrichien entre 1934 et 1938, époque de l'Anschluss - Belle signature autographe ("Schuschnigg - Chancelier d'Autriche - 15.9.34") tracée sur feuille d'album in-8 obl. au-dessous d'un grand sceau officiel de la République autrich., lequel retient un ruban aux couleurs rouge et blanche du drapeau national. 160.-

189. SHACKLETON, Ernest H. (1874-1922) Navigateur et explorateur polaire angl. - Signature et date autogr. ("Oct. 1909") sur feuille d'alb. in-8. 200.-

L'illustre navigateur, qui revenait d'une expédition au pôle Sud où il n'avait pu réussir à atteindre son but, trace ici une jolie signature ainsi que la date en haut de cette feuille d'album dont la partie inférieure porte un sonnet A.S. d'Edmond PICARD (1836-1924), l'écrivain et homme politique belge d'extrême gauche.

190. SHAW George Bernard (1856-1950) Ecrivain et dramaturge irlandais, prix Nobel en 1925 - Jolie dédicace A.S. et date sur la page de titre de son livre The complete Plays of Bernard Shaw (in-4, édité à Londres en 1931 par Constable and Co., reliure originale toile, 1131 pp.). Ce volume, précise-t-il dans cette dédicace, est offert "... in this particular instance to my friend and publisher Otto Kyllmann - G. Bernard Shaw - 19th June 1931 ". 950.-

191. SIMENON Georges (1903-1989) Ecrivain belge, père du "Commissaire Maigret" - L.S., 1/2 p. in-4 ; Anthéor, (vers 1935). Papier à son adresse de Neuilly. 220.-

"Cher ami, Vous trouverez ci-joint mon adresse dans un pays que vous connaissez bien...", écrit Simenon à Charles de RICHTER, de Paris, le priant de présenter ses hommages à son épouse. Le texte de la missive est suivi des renseignements annoncés plus haut (une adresse dans le Midi de la France).

192. SISMONDI, Jean-Charles-Léonard Sismonde, dit de (1773-1842) Economiste et historien genevois - L.A.S. "J. Ch. L. Sismondi", 1 p. in-12. Adresse autographe sur la IVe page. 200.-

Au banquier EYNARD, son ancien employeur à Lyon. "J'accepte avec bien du plaisir et de l'empressement la partie infiniment agréable que vous voulez bien me proposer pour lundi...".

193. SÖDERBLOM Nathan (1866-1931) Prélat luthérien suédois, il fut l'un des principaux instigateurs du mouvement œcuménique. Prix Nobel de la paix en 1930 - L.S., 1 p. in-4 ; Uppsala, 6.IV.1920. 400.-

Longue et intéressante missive, à un officier autrichien, sur les conséquences de la Grande Guerre, sur les prisonniers, la position de la Suède vis-à-vis des étrangers, avec allusions aux principes s'inspirant de la Bible, etc. En suédois. Autographe peu commun : Söderblom mourut sept mois seulement après avoir reçu le prix Nobel.

194. SONTAG Henriette (1806-1854) Cantatrice all., grande rivale de la Malibran - L.A.S. "Henriette", 2/3 p. in-8 ; Vienne, vers 1824. Restauration ancienne au pli vertical. Adresse autographe au dos. 320.-

A son amie Caroline Theimer : "... Wenn es dir möglich ist, mir für heute das Baillett in das Büchtheater zu geben, würdest du mich sehr verbinden, es ist eine Bekannte... die rechte gar gerne heute in das Theater gehen...", etc. Mademoiselle Theimer était probablement la sœur du soprano Henriette THEIMER-FORTI (1796-1818) dont le mari, Anton FORTI chantera en 1823 au théâtre Am K-rntnertor de Vienne lors de la première d'"Eury anthe" de C. M. von Weber avec, comme partenaire, la toute jeune Henriette Sontag !

195. SPEKE John H. (1827-1864) Voyageur et officier anglais, il découvrit en 1858 le lac Victoria et les sources du Nil - Très rare signature autographe ("J. H. Speke") sur billet monté. L'explorateur mourut à 37 ans. 350.-

196. SPENGLER Oswald (1880-1936) Philosophe allemand, principal théoricien de l'historisme auquel il a donné une empreinte pessimiste - L.S., 1/2 p. in-4 ; Munich, 18.II.1925. Papier à ses nom et adresse. 250.-

De retour d'un voyage en Italie, il informe son correspondant que rien n'est encore prévu pour l'Espagne : "... Ich würde es aber sehr begrüssen, wenn sich ein solcher Plan in absehbarer Zeit verwirklichen liesse...".

Au Consul général d'Allemagne à Barcelone, Ulrich von HASSELL (1881-1944), le futur ambassadeur à Rome qui sera exécuté comme anti-nazi durant la Deuxième Guerre mondiale.

197. SPIRITISME au XIXe siècle - L.A.S., 2/3 p. in-8, de Z. PRÉRART, "Médium Spirite" ; "Paris, ce jeudi 25" (avril 1867 ?). 400.-

Le médium Prérart informe sa correspondante qu'il l'attend "... avec votre amie... Priez, je vous en prie, Dieu ainsi que je le prierai afin que nous ayons la grâce de communiquer avec notre amie, l'infortunée Pauline Vedeaux...". Sur papier à son chiffre et à l'en-tête de la "Revue Spiritualiste". Allan KARDEC (1804-1869) avait élaboré en France la doctrine du spiritisme, fondée sur l'idée de l a réincarnation. Surgirent alors ici et là, dans les années 1860/1870, de nombreux "illuminés" ou "médium spirites". L'auteur de cette lettre est probablement l'un d'eux. Document fort curieux et rare, ces messages étant à l'époque généralement détruits.

198. STRAVINSKI Igor (1882-1971) Compositeur russe. Son œuvre a marqué l'histoire de la musique du XXe siècle - PHOTO signée, avec deux lignes autographes de dédicace, datée "Venice, Oct. 58". In-8 obl. 1200.-

Cliché peut-être inédit où l'on voit le compositeur et sa femme Vera, assis côte à côte devant une table (d'un café ?) en conversation avec une tierce personne. La dédicace est destinée à son "... dear friend George Martin from his good friend - Igor Stravinsky". George Martin était-il le directeur (dès 1958) du Metropolitan Opera Guild, auteur en 1961 d'un "Opera Companion", puis d 'une biographie de Verdi ?

199. STRESEMANN Gustav (1878-1929) Homme d'Etat all., prix Nobel de la paix avec Briand en 1926 - L.S., 1 p. in-4 ; Berlin, 7.VI.1928. 360.-

Sur papier à en-tête à ses nom et titre, le ministre des Affaires étrangères s'adresse à son ambassadeur à Copenhague, Ulrich von HASSELL, pour expliquer le retard apporté à sa réponse : "... Ich hole das Vers-umte hiermit herzlichst nach...". Von Hassell sera plus tard impliqué dans l'attentat de 1944 contre Hitler, et pour cela exécuté.

200. SUCHET Louis Gabriel (1770-1826) Maréchal d'Empire, duc d'Albufera - L.A.S. "L. G. S[uche]t", 2 pp. in-4 ; Nice, 29.XI.1799. En-tête imprimé à ses nom et grade. 650.-

Très belle lettre écrite vingt jours après le 18 Brumaire, par laquelle le général Suchet "... invite son ami St Cyr (le futur maréchal) à faire le rapport sur la Bataille de Novi (15.VIII.1799, où le général Joubert fut tué)... de manière que je puisse y intercaler mes observations...". Il veut aussi connaître "... la position de l'armée d'Italie au 28 frimaire (18.XII.1798) de l'an dernier lorsque je l'ai quittée, faire ressortir l'état brillant et vigoureux dans lequel elle se trouvait, et le faire contraster avec la ruine que la présence d'un nouveau G.al a entraînée...".

Dans son rapport, St Cyr devra s'appliquer à "... dépeindre... le courage de Moreau... l'arrivée de Joubert, la B.[atai]lle, la mort, la reprise de command.t de Moreau, l'arrivée de Championnet... enfin... présenter les intentions perfides qui paroissent avoir amenés à l'anéantissement, à la ruine et à la dissolution l'armée d'Italie, préparer un Cadre dans lequel j'aurois beaucoup à ajouter... ", etc. Le général St Cyr devra se faire aider dans sa tâche par le général Andrieux, notamment pour ce qui concerne "... l'état exact des sommes entrées et sorties depuis le 18 Thermidor, jusqu'au 1er Frimaire...".

201. [Guerres de religion] SULLY, Maximilen de Béthune, duc de (1560-1641) Célèbre homme d'Etat et économiste, conseiller écouté d'Henri IV - P.S. "M. de Béthune", 3/4 p. in- folio ; Paris, 5.III.1609. 750.-

Arrêt concernant "... les habitants catholiques du lieu d' Ossès au pais souverain de Bearn...". Henri IV "... en son conseil a ordonné et ordonne que... l'église du dit lieu... sera rendue aux catholiques en baillant par eux un lieu propre et commode à ceulx de la relligion prétendue refformée pour fere leur exercice...". Contresignée par les secrétaires d'Etat Pierre BRULART de Sillery (1583-1640) et Cla ude BULLION († 1640), futur bras droit du C.al de Richelieu.

202. [Henri IV] SURESNES, Conférences de - 1593 - Importante L.S. "de Belin" par Jean-Franç. Faudras, comte de BELIN, gouverneur de Paris, l'un des douze députés délégués aux Conférences de Suresnes par les Etats généraux réunis au Vieux Louvre. 1 p. in-folio ; Paris, 28.VI.[1593]. Adresse au verso. 600.-

Le gouverneur de Paris informe Renaud de BEAUNE (le très habile archevêque de Bourges) et Louis de REVOL (le secrétaire d'Etat) que le duc de MAYENNE s'engage à montrer son attachement "... au bien et repos de cet estat...". Il ajoute avoir "... ce matin faict publier la surceance iusques au iour que m'avez mandé... [et]... nous voir pour mettre fin à une œuvre si sainct et necessaire...". Il s'agit de toute évidence des dernières rencontres entre les délégués des différentes factions catholiques dont l'aboutissement fut, le 25 juillet suivant, l'abjuration du roi Henri IV à St Denis !

203. TALLEYRAND, Charles Maurice, Prince de (1754-1838) Homme d'Etat français, ancien évêque d'Autun et fin diplomate - L.S. "Charles Maurice", 1 p. in-4 ; Paris, 2.I.1810. 300.-

Le Prince de Bénévent dit au Baron BIGNON toute l'estime qu'il lui porte : "... Vous êtes entré... dans la carrière diplomatique parce que... vous en aviez toutes les qualités... C'est ce que Votre conduite a justifié et c'est à elle que vous devez les avantages que vous avez obtenus jusqu'ici...", etc. Bignon était alors le très apprécié "Administrateur général" de l'Autri che, vaincue par les Français. Quant à Talleyrand, tombé en disgrâce en 1809, il signe ici de son titre honorifique de "Vice grand Electeur", l'une des 8 grandes dignités de l'Empire. Ayant retrouvé un certain pouvoir, c'est lui qui poussera Napoléon, en cette année 1810, à épouser Marie-Louise. Le Baron Bignon ne fut peut-être pas étranger aux tractations suggérées par Talleyrand...

204. TALLIEN, Thérésa Cabarrus, dite Mme (1773-1835) Surnommée "Notre-Dame de Thermidor", elle fut, sous la Convention et surtout pendant le Directoire, l'une des femmes les plus célèbres - L.A.S. "C.[abarrus] P.cesse de Chimay", 1 p. 8° ; "Dimanche soir". Cachet de cire à son chiffre. 360.-

Amusant message à Monsieur et Madame Lemercier qui semblent l'avoir si complètement oubliée "... que je vois qu'il est indispensable de vous écrire que j'existe encore... que même je reçois tous les lundis... que demain on fera chez moi de la très bonne musique et que l'on jouera quelques scènes de proverbes. Si vous avez donc... encore quelque peu de repentir de cette horrible ingratitude... vous viendrez me le dire à 8 h du soir et alors j'aurai vraisemblablement la faiblesse... de vous en remercier... mais si vous refusez, brûlez ce griffonage...".

205. THILL Georges (1897-1984) Ténor fr. - PHOTO signée et datée "Souvenir cordial - G. Thill - Le 12 Décembre 1954". Beau portrait de 3/4. 125.-

206. VALENTINI-TERRANI Lucia (1946-1998) Alto italien - PHOTO in-4, couleurs, avec dédicace A.S. Mi-buste de face, rôle de Sémiramide. 150.-

207. VERHAEREN Emile (1855-1916) Poète belge. Rallié à un socialisme fraternel, il publia entre autres une suite de recueils d'un lyrisme puissant - Manuscrit A.S., 1 p. in-8 ; Westende, juillet 1909. 650.-

Deux beaux quatrains glorifiant la liberté, dont le premier commence ainsi : "Toi qui t'en vas là bas, / Par toutes les routes de la terre, / Homme tenace et solitaire...", etc. Superbe pièce !

208. VERLAINE Paul (1844-1896) Poète français - P.S., 1 p. in-12 obl. ; (Paris), 24.I.1893. 300.-

Reçu délivré par Verlaine à son éditeur Léon Vanier, lequel lui avait remis 5 francs en acompte sur les 75 francs dus pour son "... dernier volume Dans les Limbes...", à paraître l'année suivante. Au-dessus, l'éditeur à noté qu'il s'agit là du septième reçu.

209. VICTORIA d'Allemagne (1840-1901) Impératrice dès 1888, épouse de Frédéric III. Fille de Victoria d'Angl. - L.A.S., 2 pp. in-8 ; Château d'Osborne (Ile de Wight), 21.VII.1852. Papier de deuil aux armes royales d'Angleterre (mort de son grand oncle, Ernst-Aug. de Hanovre, le 18.XI.1851). 400.-

La future impératrice, alors âgée de 11 ans, adresse cet affectueux message à sa gouvernante et institutrice française, Madame Rollande de la Sauge, dont la lettre a fait grand plaisir "... à notre pauvre petite malade..." (elle-même, ou l'une de ses trois jeunes sœurs : Alice, Hélène et Louise ?). Victoria précise que cette dernière "... peut maintenant mettre son pied à terre, elle se croit toute rétablie mais on ne lui permet guère de s'en servir souvent. Osborne e[s]t très triste maintenant ; ça me donne une petite idée de ce que ça doit être quand nous sommes à Balmoral...", en Ecosse. La princesse aimerait faire goûter à sa correspondante ses "... belles groseilles..." et lui parle avec enthousiasme de l'arrivée prochaine de sa "... tante Féodore et nos chères cousines... chez Grand 'maman..." (Féodore de Hohenlohe, demi-sœur de la reine Victoria, toutes deux étant nées de Victoria de Kent, la "Grand'maman" ici citée).

Charmante missive de la future souveraine allemande, mère du Kaiser Guillaume II.

210. VICTORIA d'Angleterre (1819-1901) Reine dès 1837, impératrice des Indes dès 1876 - Très belle signature et date autographe ("Victoria R. & I. - Feb: 22. 1882") sur feuille in-4, avec charmant encadrement rouge et vert olive. Page extraite d'un "Birthday Book", portant en tête la date "May 24", jour de naissance de la reine. 350.-

211. VIELÉ-GRIFFIN Francis (1864-1937) Poète symboliste américain d'expression française - Poème A.S., 2/3 p. in-8 ; Valrins, 7.VI.1925. 200.-

Jolie composition, intitulée "Ulysse", commençant ainsi : "J'aimais Hélène comme on aime le Soleil ; / Mais Qu'est-il de plus doux, Pénélope,...", etc. Au dos : Phrase poétique A.S. de Robert de SOUZA et pensée A.S. d'Etienne GROSCLAUDE (1858-1932).

212. VILLENEUVE, Silvestre de (1763-1806) Amiral français. En 1798, il avait échappé au désastre d'Aboukir. Adversaire de Nelson en 1805, il engagea la bataille de Trafalgar, perdue par la France. Capturé, puis libéré, il se suicida - Rare P.A.S., 2/3 p. in-folio ; (Malte, été 1798 ?). 750.-

Important ordre du jour - pièce ayant appartenu à la prestigieuse collection Wilhelm KÜNZEL - destiné aux capitaines commmandants les vaisseaux de l'escadre française dans la Méditerranée. Villeneuve, battu à Aboukir (1er août), vient de regagner Malte et s'empresse d'y organiser sa défense. Ainsi, il communique à ses officiers que "... le contre-amiral Decrès est nommé com.dt des forts Manuel et Ricazoly, occupés par les troupes et les marins de l'escadre...". D'autre part, le même amiral est "... chargé de l'organisation et de l'inspection des 400 hommes de réserve qui doivent fournir les bat.ons de la rép.que..." prêtes à intervenir "... partout où il soit nécessaire...". Le général Bonaparte, qui avait débarqué en Egypte le 1er juillet, était déjà vainqueur aux P yramides ; il risquait cependant de se voir coupé de la France à cause d'une flotte qui partait à la débandade.

213. VOGT Carl (1817-1895) Naturaliste germano-suisse - L.A.S., 1 p. in-8 ; Genève, 17.IV.1882. 320.-

Lettre scientifique écrite à son retour de Sète (Hérault) où Vogt avait "... pêché en mer avec le filet appelé bœuf...", comme le précise une note du destinataire, tracée au crayon violet. Le naturaliste envisage de rencontrer ce dernier à Genève ou Neuchâtel, mais en tout cas pas avant l'opération chirurgicale à laquelle il doit se soumettre. En effet, "... J'apprends &ag rave; mes dépens que l'on ne fait pas impunément des pêches miraculeuses à mon âge. Je rapporte de Cette des quintaux d'animaux ramassés... en pleine mer, avec une fatigue horrible...", etc.

214. VOLTAIRE (Au sujet de) - L.A.S., 2 pp. in-4, de l'écrivain et historien Richard de BURY (1730-1794) ; Paris, 29.IX.1768. 450.-

Quoique n'ayant pas l'honneur de connaître son correspondant, Bury le prie de lui accorder un quart d'heure d'entretien : "... Je suis l'auteur de la Vie d'Henry IV. J'ay appris que M. de Voltaire en avoit fait une critique assez violente et qu'il a même parlé de vous en termes peu respectueux...". N'ayant plus trouvé d'exemplaires de cet ouvrage, l'historien pense que la Police l'a fait saisir ; "... cependant il a été lu avant hier au Caffé de la Comédie française...". Bury cherche donc à obtenir l'aide et les conseils de son ami, "... ayant résolu d'y répondre... et si vous me croiriés capable, de prendre votre défense...". A La Baumelle ?

215. VOLTAIRE (Au sujet de) - "LOI Relative à la Translation du corps de Voltaire dans l'église paroissiale de Romilly - Donnée à Paris, le 15 Mai 1791", imprimé de 2 pp. in-4, avec vignette en tête. 250.-

Texte original et complet de la loi ordonnant le transfert des restes de Voltaire "... de l'église de l'abbaye de Scellières, dans l'église paroissiale de Romilly...", sorti des presses de l'Imprimerie Royale de Paris. Exemplaire "certifié conforme à l'original", signé en juillet 1791 par les huit membres du Directoire du Département de l'Eure, dont les futurs Députés à l'Assemblée Nationale J ean DESCHAMPS, Pierre DUVAL et FOSSARD, ainsi que par le Conventionnel Louis Jacques SAVARY(1755-1831).

216. WAGNER Richard (1813-1883) L'illustre compositeur all., protégé du roi Louis II de Bavière - L.A.S., 1 p. in-8 ; Paris, fin 1859 ? En français. 3250.-

Arrivé à Paris en 1859, Wagner y donna l'année suivante une suite de concerts où l'on joua des extraits de Tannh-user, Lohengrin et du Fliegende Holl-nder. Des critiques favorables, écrites par Hector BERLIOZ, furent publiées dans le Journal des Débats dont Edouard BERTIN (1797-1871) était le directeur. C'est dans le but de rencontrer ce dernier que Wagner s'adresse ici à un personnage certainement fort influent à Paris , qui lui a fait l'honneur de se souvenir de lui. Le compositeur lui dit sa reconnaissance à ce sujet et se propose d'aller le prendre chez lui jeudi soir afin de se rendre ensemble chez Bertin. Peut-être à Jules JANIN, l'illustre critique et important collaborateur du Journal des Débats ?

217. WALTER Bruno (1876-1962) Chef d'orchestre allemand, il s'établit aux Etats-Unis après la montée du nazisme - Musique A.S. sur feuille in-8 ; Bruxelles, 6.V.1934. 275.-

Trois jolies mesures sur une portée, tracées sur une feuille d'album "... en souvenir du Concert du 5 et 6 mai...". Superbe !

218. YSABEAU Claude Alex. (1754-1831) et Jean-Lambert TALLIEN (1767-1820) Conventionnels - P.A.S. d'Ysabeau, signée aussi par Tallien, 1/2 p. in-4 ; [Bordeaux], 28.XII.1793. Pièce jointe. 260.-

Membres de la Commission militaire chargée de juger les fédéralistes et procéder au désarmement, les deux conventionnels demandent que l'on réexamine "... sur le vu des pièces... la fortune et les moyens du condamné...". Une chemise jointe atteste que le document - provenant des "Archives J. Delpit d'Iron" - concerne MM. Largereau et Long (de Libourne), condamnés par le Commission militaire.

219. YSAŸE Eugène (1858-1931) L'illustre violoniste, compositeur et pédagogue belge - Musique A.S., 1 p. in-8 ; Bruxelles, 15.III.1923. 750.-

Magnifique ligne de musique, vingt notes d'un crescendo écrit à l'encre rouge et offert à une amie comme "Hommage et souvenir d'un vieux ménétrier Wallon...". Charmante pièce !

220. ZENATELLO Giovanni (1876-1949) Ténor italien - Portrait signé, 12° ; [Buenos Aires, 1907]. Beau portrait de face, dessiné à la plume. 175.-


Precedent page



Click here to Email us...